banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Titre: Livre de vie

Auteur : Shini-cat (comme d'hab' quoi !)

Couple: Je ne le dis pas !

Disclaimer: Il ne sont pas à moi ... snif

Bonne lecture


Chapitre 2: Ma vie de pilote


Je ne pensais pas découvrir de tels paysages sur terre, c'est tellement différent des nuages, du soleil, du vent artificiel des colonies. Tout y est si... vrai !

Malheureusement, je n'ai pas pu en profiter directement à mon arrivée sur Terre. Non, puisque je me suis craché dans la mer et que j'ai fini échoué sur la plage. La seule chose que j'ai entendu à mon réveil, c'est une voix féminine. Je ne savais pas à qui elle appartenait, mais je devais m'en méfier, peut-être cela était-il un des mes nombreux ennemis ?

Alors la seule chose que j'ai trouvé bon de faire, c'est de sortir mon arme. Mais quand j'ai entendu une ambulance et que j'ai vu cette dernière se garer, j'ai paniqué et je me suis enfui.

Je ne pouvais laisser mon Gundam aux mains de l'ennemi, alors j'ai fait tout ce qu'il fallait pour le détruire, mais à aucun moment, je me suis dit que j'allais revoir cette cruche de fille.

Quand, cette fois, j'allais m'en débarrasser pour de bon, un idiot natté, c'est précipité entre moi et elle. J'ai fini avec une balle dans le bras et une autre dans la jambe. Mais cette idiote a joué les héroïnes en se plaçant entre moi et ce jeune homme.

Quand il a détourné son attention pour regarder sa montre qui venait de biper, j'en ai profité pour déclencher le missile qui devait détruire mon gundam. Après, je ne me souviens plus de rien. J'ai seulement entendu "NOOOON"

Quand je me suis réveillé, j'étais attaché par des sangles à une table. Bien sûr, j'ai fait en sorte que personne ne puisse savoir que j'étais réveillé en utilisant une petite astuce que m'avait apprise J. La douleur de ma jambe, bien que faible, me gênait. Je ne pouvais, dans ses conditions, penser à m'enfuir. Je savais que personne ne pourrait me libérer.

Ce fut avant de voir un des écrans s'allumer et de voir le jeune homme du quai apparaître à l'écran. J'ai lu sur ses lèvres. Il voulait me libérer et bien soit, je le suivrais.

J'ai été soulagé quand j'ai vu le mur exploser. Il ne s'était pas fait attraper. Je n'ai jamais su comment il avait fait pour pouvoir entrer dans les bâtiments.

Je l'ai regardé tenter de défaire mes sangles. Mais j'avais finalement réussi à libérer mon bras et je lui ai demandé son couteau, qu'il avait dans sa poche. Je me demande pourquoi cet idiot ne s'en est pas servi pour me libérer ?

Mais le pire moment, fut celui ou il a fallu sauter dans le vide. J'ai eu un vertige plus violent que les autres dus à la perte de sang et aux blessures non soignées et j'ai momentanément perdu connaissance. Ce fut un grand "HEEROOO" qui me fit reprendre conscience.

Je ne me souviens que trop bien de la douleur que j'ai ressentie quand j'ai dégringolé le long des rochers sur le bord de la plage. Je me dis des fois que ce n'est que par miracle que j'ai réussi à me remettre debout après !

Encore une fois, j'ai retrouvé ce natté sur ma route. Bien que je sois méfiant, je lui ai accordé une maigre confiance quand il m'a avoué qu'il était, au même titre que moi, un pilote de Gundam.

Il a finalement ressorti les deux Gundam, le mien étant particulièrement en mauvaise état.

Quand il m'emmena dans son "QG" il me proposa de me reposer et me certifia que les autres mécaniciens s'occuperaient de mon Gundam. Là, j'ai catégoriquement refusé. Personne ne touche à mon armure mobile !

J'ai donc passé la journée dessus.

Le soir, alors que je commençais à peiner et que j'étais à court de pièce, je me suis rappelé que le natté, Duo, m'avait proposé de prendre des pièces sur son armure. Je dois dire que je ne me suis pas privé. J'avais une mission et mon armure devait être prête, cet idiot attendrait mon retour.

Depuis notre rencontre, nos chemins se sont recroisés un nombre incalculable de fois. J'ai également fait la connaissance des trois autres pilotes de Gundam. Moi qui pensais être le seul, je vois que je me suis lourdement trompé.

Ils viennent chacun d'une colonie:

Duo vient de L2 et est orphelin.

Trowa vient de L3 et était mercenaire.

Quatre vient de L4 et est le fils du célèbre homme d'affaire Raberba Winner Senior, comme certain aime l'appeler.

Et Wufei vient de L5 et est le fils du chef d'un des plus puissants clans chinois.

Je ne pensais pas que j’allais avoir des coéquipiers mais qu'ils soient aussi bizarre encore moins. Mais si nous arrivons à vaincre OZ tous ensemble, je ne vois pas le problème !

Je les aie acceptés. Mais bien que distant avec eux, j'ai fini par les considérer comme mes amis. Plus particulièrement l'un d'entre eux.

Il est joyeux, remonte toujours le moral des autres, sans penser au sien, il fait des farces, il ne montre jamais sa peine, mais console les autres sans difficulté. Je l'envie, parce que tout le monde l'aime.

Moi, tout le monde me prend pour un pantin sans cœur, sans émotion, sans sentiments. Mais j'en ai ! J'en ai !

Quand, pendant certaine mission, on se retrouve tous les deux dans une école, c'est toujours pareil. Je suis la brebis galeuse. Tout le monde veut être son ami et moi personne ne veut m'approcher. Je ne leur ai pourtant rien fait. Je ne leur ai même pas adressé la parole.

Alors je reste dans mon coin. Mais j'ai souvent la surprise de voir Duo débarquer. Il s'assoie à côté de moi et regarde ce que je fais, en général c'est mes devoirs. Il m'a demandé plusieurs fois pourquoi je n'allais pas rejoindre les autres élèves, que je me sentirai moins seul. Je lui simplement répondu que je ne voulais pas m'attacher à des personnes que je perdrais un jour ou l'autre.

C'est ce que je lui ai répondu la dernière fois qu'il me l'a demandé. Il n'a plus osé me demander.

Je me doutais que j'ignorais beaucoup de chose sur mes coéquipiers, mais je me suis toujours dit que de toute façon, cela ne me regardait pas. Duo m'avait confié qu'il était orphelin et avait passé toute son enfance dans les rues. Au premier coup d’œil, on ne peut pas s'imaginer quelle horreur on peint son enfance.

Quatre m'a avoué à demi-mot, qu'il était parti sur terre aux commandes de son Gundam, contre la volonté de son père.

Trowa lui avait clairement fait comprendre qu'il n'aurait pas dû être pilote. Que le véritable Trowa Barton avait été tué et que Sans Nom avait pris sa place !

Wufei était parti pour la guerre dans l'unique but de venger la mort de sa femme bien aimé. Ses vêtements prouvaient ses dires. En chine, le blanc est la couleur du deuil.

En quelques semaines, j'en avais quand même appris un peu sur eux, mais je ne me doutais pas, qu'en entrant un soir dans notre chambre, je découvrirais Duo, dans son lit, en train de coucher avec un autre homme !

A suivre 

Chap 1 - Chap 3 

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires

Merci d'inscrire pour quelle histoire vous écrivez ^_____^