banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages ne faisant pas partie de l'univers de GW sont ma propriété.

Genre : Tranche de vie.

Acteurs : Duo, Heero, Quatre, Dorothy, Sally, Wufei, Hilde, Trowa

Note d'auteur : début d'écriture 27/05/2014

Toutes ressemblances avec des personnes réelles ne sont pas fortuites.


On s'est aimé

Chapitre 30


Timothy est ravi par la surprise que lui fait son papa et par sa semaine à la mer. Ils ont nagé dans les vagues. Ils se promènent pendant de longues heures les pieds dans l'eau, Sam courant près d'eux. Tim ramasse beaucoup de coquillages qu'il met dans une boîte pour les ramener à la maison et en faire des bricolages.

Durant des promenades plus dans les terres, ils trouvent aussi un mini-golf qui accepte les animaux, heureux, ils en ont fait un.

En septembre, le verdict tombe pour Heero. Il a été débouté, il va se faire saisir chaque mois pour rembourser l'argent qu'il doit à Duo. L'argent sera versé sur un compte bloqué en attente de l'appel.

Depuis la rentrée, Heero prend une fois par mois son fils, il refuse très souvent le deuxième week-end pour accepter le quatrième. Pendant les vacances scolaires de Noël et de Pâques, Tim a pu s'y rendre deux jours à chaque fois. Maxwell préfère laisser partir son enfant un peu quand Heero le veut qu'il ne recommence à l'ennuyer plus.

Depuis le mois de mai, Yuy a pris un arrangement avec le juge quand il a réalisé qu'on le saisissait chaque mois de trois cents crédits, le montant de la pension alimentaire plus les frais de saisies. Et non plus pour récupérer ses arriérés. Il lui a demandé s'il pouvait faire une domiciliation avec la banque et ne plus devoir payer l'huissier en plus.

Tous les documents signés, il a demandé à son avocat et amant la procédure pour annuler l'appel. Il va devoir payer, il s'en rend bien compte, mais il a trouvé un moyen pour que Duo ne touche pas son argent.

Il voyait bien que son ex-mari n'avait pas besoin de son argent puisqu'il s'en sortait très bien et qu'il recommence à partir en vacances. Timothy lui ayant raconté sa semaine à la mer et qu'il va partir deux semaines cette année.

Il avait payé sa part du voyage scolaire du mois de février en versant l'argent à l'école dès que son fils lui avait donné le papier.

L'année avait filé, c'était la dernière en primaire pour Timothy, l'année prochaine commencerait une grande aventure pour lui en changeant de cycle.

Pour le mois de juillet comme en plus Timothy avait réussi avec brio en étant dans les cinq premiers, Duo avait décidé de faire une folie et de partir deux semaines à la Côte d'Azur. Il avait choisi à nouveau une plage qui acceptait les chiens. Ils avaient voyagé en train que Sam ne doive pas aller en soute. Un rêve pour les deux de pouvoir profiter du soleil, du dépaysement.

Au mois d'août, Heero emmène durant dix jours son fils à la montagne sur le Mont-Blanc. Comme ils étaient partis le 13 août, Timothy avait eu la joie d'aller au camp scout également. Pour lui c'était les meilleures grandes vacances depuis longtemps.

Heero était aussi ravi de pouvoir réaliser un vieux rêve, partir avec un sac à dos et dormir sous tente tous les soirs à un autre endroit.

Alors qu'ils sont sur le chemin du retour, Heero questionne son fils assis entre lui et son amant dans l'avion.

-« Tu sais ce que tu veux faire comme travail plus tard ? »

-« J'aimerais travailler dans un zoo, m'occuper des animaux. »

-« Vétérinaire ? »

-« Non, soigneur, un vétérinaire ne voit les animaux que pour les médicaments, les gros soins. Je veux être proche des animaux », explique Timothy.

-« Qu'est-ce que tu dois faire comme études ? »

-« N'importe quoi en rapport aux animaux. Assistant vétérinaire, ce serait bien. Mais papa veut que je fasse le général jusqu'au bout, il dit que les études ouvrent toutes les portes. »

-« C'est vrai que c'est mieux au début. Mais quand tu as fini six ans de général, tu n'as rien en main, il faut encore faire des études. Apprendre un métier te permet de travailler plus vite, surtout si tu es sûr de tes choix », explique Heero.

-« De toute façon, les options ce n'est qu'à partir de la troisième ou de la cinquième. J'ai du temps pour le convaincre. »

-« S'il faut, tu m'en parles, il n'a pas tous les droits. Tu vas en internat ? » demande Heero.

Il vient de réaliser que son ex-mari ne l'a pas contacté pour le choix des études. Il pourrait le traîner au tribunal pour ça. Il va peut-être devoir payer la moitié des frais sans avoir pu donner son avis.

-« Non, à l'institut Saint-Joseph, je vais prendre le bus tous les matins et soirs. J'ai fait le trajet deux fois avec papa au mois de juillet pour ne pas me perdre », sourit Timothy.

-« Quelle idée saugrenue ! » s'étonne Heero.

-« Je n'ai jamais pris le bus seul », se justifie-t-il.

-« Tu as une langue, tu demandes. »

-« Mais il y aura tellement de monde, ça me rassurait. Maintenant, je sais le numéro du bus et l'arrêt où je dois descendre et remonter. Je sais aussi le trajet à faire jusqu'à l'école. »

-« Tu sais s'il va me faire payer la moitié de l'abonnement ? »

-« Heero ! Tu as les moyens de payer ça ! » S'indigne Trowa qui avait écouté sans un mot jusqu'ici.

-« Je dis seulement que vu qu'ils vont en vacances. Qu'il assume énormément de choses dont je suis censé payer la moitié sans moi, pour qu'on ne doive pas en discuter, et ça sans ma pension alimentaire. C'est bien la preuve qu'il n'en a pas besoin. »

-« Tu n'as pas imaginé que Duo peut avoir décidé de ne pas te demander ton paiement pour ne pas s'épuiser dans de longues discussions stériles », lâche innocemment Barton.

-« Et si j'avais voulu qu'il aille à l'institut Peacecraft parce que le niveau est meilleur et que c'est plus proche du QG pour le voir plus ! »

-« Tu as fait des recherches sur les établissements scolaires de Sank ! » s'étonne Trowa.

-« Non ! »

-« Le choix ne te convient pas ? » insiste Barton.

Il était parfois fatigué aussi de voir que son amant faisait tout pour ennuyer Duo encore tellement d'années après leur séparation. Dès qu'il le pouvait, il chicanait sur des détails doit il n'avait que faire en réalité. Il comprenait Maxwell de ne plus aller au combat et de fuir la discussion.

-« Si. »

-« Alors, laisse couler, quand tu demandes Timothy en dehors des dates prévues par la convention, tu l'as. Tu devrais être heureux et non chercher la petite bête sur des détails. S'il te réclame la moitié de l'abonnement, tu aviseras. »

-« Messieurs, Mesdames, attachez votre ceinture, nous allons atterrir. »

Ils s'attachent et attendent que l'appareil s'immobilise sur le tarmac. Ils vont se mettre devant le tapis pour récupérer leurs bagages. Une fois que c'est fait, ils se rendent sur le devant de l'aéroport pour attendre un taxi.

-« Tu dois aller chez Quatre ? » demande Heero.

-« Non, papa est là. Je fais ma dernière semaine de garderie à partie de lundi. »

-« Tu aurais pu être laissé seul avant, on l'a bien fait tous les trois », lâche Yuy en levant la main pour avoir un taxi.

-« Papa m'a raconté, j'aurai eu peur. »

-« J'ai eu peur plus qu'à mon tour. Mais je n'ai pas eu le choix », dit Trowa. « Je suis sûr que Duo aussi. »

-« Pas toi papa ? » demande-t-il.

-« Si moi aussi, surtout quand je me suis retrouvé à la rue sans personne pour veiller sur moi. J'avais huit ans. »

Timothy regarde son père émerveillé. Barton a presque envie de dire que J l'avait recueilli rapidement dans un état pitoyable.

Qu'est-ce qui lui prend de vouloir tout le temps le remettre à sa place ces derniers temps ? Comme s'il voulait lui faire payer ses infidélités. Est-ce qu'il resterait avec lui par simple habitude ? Il est en train de se le demander.

Le taxi chargé, ils s'y engouffrent tous.

µµµ

Duo attend avec impatience son fils, il y a vingt jours qu'il ne l'a pas vu. Encore une chance, il a beaucoup travaillé. C'est le premier week-end qu'il a de libre depuis début août. Il a même accepté de faire les nuits certains jours.

En septembre, ça sera une nouvelle organisation même s'il ne devra plus courir pour la garderie, il y aura une autre sorte de stress de savoir son fils dans la nature sans lui.

Un taxi s'arrête devant la maison, un sourire apparaît sur ses lèvres en voyant son gamin en sortir et se rendre vers le coffre pour y prendre ses affaires.

L'enfant embrasse Heero qui se réinstalle directement à l'intérieur du véhicule.

Trop impatient, Duo ouvre la porte pour accueillir Tim qui court vers lui pour se jeter dans ses bras. Sam fait la fête autour d'eux.

Heero regarde la scène du bonheur et se dit que Trowa a raison. Il voit son fils quand il veut, ça ne sert à rien de continuer cette guerre stupide. Bien sûr, il ne préviendra pas Duo s'il ne s'en rend pas compte, ça sera de l'argent pour Timothy pour commencer dans la vie, même s'il a déjà une maison.

Oui, sa vie est bien, Trowa lui laisse la liberté dont il a besoin.

Heero fait démarrer le taxi pour les ramener chez eux.

µµµ

-« Presque un mois sans te voir, c'est long », dit Tim en pleurant dans le giron de son père.

-« C'est bien vrai, même si tu es habitué depuis le temps. »

-« J'ai des copains que c'est une semaine avec l'un, une semaine avec l'autre. »

-« Allez ramasse tes sacs, on entre. Sam ! » appelle Duo quand il voit le chien s'éloigner un peu.

Timothy avant de ramasser ses affaires caresse vigoureusement son ami poilu.

-« Dis, tu vas faire payer mon abonnement à papa ? »

-« Pourquoi poses-tu cette question ? »

-« C'est papa qui l'a posée. Trowa s'est légèrement fâché, il disait qu'il avait les moyens de payer ça. »

-« Vu qu'il ne paye jamais sauf quand c'est pour l'école, et que c'est une petite somme par mois, non je ne voulais pas le faire », dit-il en se dirigeant vers la buanderie.

Il tient à trier directement le linge de son fils et faire une machine.

-« Il râlait aussi que tu ne l'as pas consulté pour le choix de l'école. »

-« Tu ne lui as pas dit que c'était parce que Samuel et Mathieu y allaient que tu voulais y aller ? »

-« Non, je suis parfois paralysé quand il m'interroge. J'ai toujours peur de mal répondre et de le mettre en colère. »

-« Il ne te fera jamais de mal. Tu n'as pas à avoir peur de lui », rassure Duo.

-« Son regard peut-être si froid ! » dit-il en frissonnant légèrement.

-« Oui, il intimide pour faire fuir, mais si tu n'attaques pas physiquement, il ne le fera jamais le premier », lâche Duo en mettant la machine en route.

-« Qui oserait faire ça, il est si imposant ! » s'estomaque Timothy.

-« Ça arrive. Alors tu t'es bien amusé ? »

-« Oh oui. »

Et Timothy part dans de longues explications des moments passés avec son autre papa. Il continue de parler alors qu'ils partent en promenade avec Sam jusqu'à l'heure du souper.

µµµ

Le jour de la rentrée, Mathieu vient chercher Timothy pour le premier jour dans sa nouvelle école, sa maman ayant pris congé, elle va faire le trajet avec eux une dernière fois. Dès demain, ils le feront seuls.

Cela brise légèrement le cœur de Duo de voir son enfant prendre son indépendance, mais c'est la vie, il doit bien le laisser grandir.

En plus, Timothy va finir plus tôt que lui, il rentre directement avec le bus. Quand Maxwell pousse les portes de chez lui après la première journée. Il a la joie de voir que son enfant a pendu le linge, promené le chien, les pommes de terre attendent coupées dans la casserole d'être cuites.

-« Tim, n'oublie pas que tu as tes études », gronde un peu Duo.

-« On n'a pas encore de devoir ni de leçon. Et puis ça me changera les idées avant de m'y mettre », répond-il.

-« Les études c'est important, ça ouvre des portes. Je ne veux pas que tu sois obligé comme moi de suivre une seule voie par manque de moyen. »

-« Qu'est-ce que tu aurais aimé faire ? »

-« J'aurai aimé être architecte, construire des maisons et pas maçon. Mais ça restera un rêve. Ou un travail de bureau parfois moins fatigant pour le corps. Mandaille, il y a mieux même s'il n'y a pas de sot métier. Sans maçon, l'architecte ne sert à rien », sourit Duo.

µµµ

Plus le temps passe, plus Duo se rend compte que ses finances vont mieux. Comme il n'a plus des frais de garderie, juste l'abonnement, il peut remettre de côté une cinquantaine de crédits par mois.

Timothy préfère prendre ses tartines que des sandwichs à l'école, même si le prix est raisonnable. Ils ont tout pour le faire à la maison, pourquoi l'acheter.

En avril AC 214, Maxwell se dit qu'il y a un moment que le tribunal aurait dû le recontacter pour l'appel d'Heero. On lui avait dit deux ans d'attente, on les avait dépassés. Il ne faudrait pas que son jugement gagnant atteigne le délai de prescription.

Après un profond soupir, Duo sort son GSM pour contacter son avocat. Dire qu'il vient d'effectuer son dernier versement à l'homme de loi.

-« Maître Picard, Duo Maxwell. »

-« Il y avait longtemps », rétorque-t-il.

-« Oui, je viens aux renseignements. Vous n'avez pas de nouvelles du recours en appel de Monsieur Yuy ? »

-« Oh, c'est vrai que ça fait un moment cette histoire. Excusez-moi de ne pas tenir ça à jour, j'ai tellement de dossiers maintenant. »

-« Je peux le comprendre. »

-« Je me renseigne et je reviens vers vous. Sinon plus de problèmes avec Monsieur Yuy ? »

-« J'ai fini par autoriser mon fils d'y aller quand mon ex-mari le demande ou quand Tim veut y aller. Mais ça ne l'a pas fait changer d'avis pour la pension alimentaire, je ne touche toujours rien. »

-« Je me renseigne pour ça aussi auprès de l'huissier. »

-« Merci Maître Picard. »

Comme au bout d'une semaine, Duo n'a toujours pas de nouvelles de son avocat, il décide de le rappeler. Il a eu le temps de faire des recherches et il a trois ans avant que son jugement ne puisse plus être mis en exercice. Il ne veut pas tout recommander à zéro parce que la justice est trop lente.

-« Maître Picard, excusez-moi de vous relancer, Duo Maxwell. »

-« Je ne vous ai pas rappelé ? » s'étonne l'homme.

-« Non. »

-« Il va vraiment falloir que je prenne une secrétaire. Enfin, vous n'êtes pas là pour m'entendre me plaindre. Monsieur Yuy a retiré son appel, il y a un an, vous avez eu le nez fin. On va vous verser l'argent qu'il vous doit. Il versait la pension alimentaire en automatique sur le compte bloqué depuis au moins quinze mois. Le juge l'a contacté, il a fait signer un ordre permanent vers votre compte. Essayez de vous entendre pour les frais extraordinaires scolaires et il ne devrait plus avoir de problèmes. Je vous envoie ma facture pour mes démarches. Et si vous avez encore besoin de moi, je reste à votre disposition. »

-« Merci Maître »

Duo n'en revenait pas, il avait gagné. Ses ennuis étaient finis, il allait pouvoir vivre plus sereinement. Heero ne l'agaçait plus depuis un moment, comme si lui aussi avait tourné la page.

Il ne sait pas si l'amour viendrait frapper à nouveau à sa porte, mais il aimait sa solitude, pouvoir diriger sa vie comme il l'entendait. Il n'était peut-être pas fait pour vivre en couple.

C'est en sifflant qu'il reprend la direction de sa maison et de sa petite vie rangée.

FIN

Chap 29 - Accueil

Si ça vous a plu, il y a l'option,

vous pouvez m'envoyer un MP

Fin d'écriture 29/09/2019

Merci à tous ceux qui ont lu cette histoire jusqu'au bout.
Je l'ai écrite un peu comme une thérapie et ça m'a fait du bien. Si comme Duo j'ai gagné mon procès et que mon ex est enfin saisi, que je dois récupérer comme Duo plus ou moins 13 000 euros. Là, c'est avec mon avocat que je me bagarre pour obtenir les montants de la saisie.
Il a bien de la chance Duo ^^