banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Yaoi, hétéro, policier.

Bêta auditrice : Tenshimizu.

Acteurs : Heero, Duo, Quatre, Trowa, Graziella, Wufei, Sally


Soirée d'anniversaire


Heero préparait une partie du repas dans la cuisine quand il entend la voix un peu tendue de son amant.

-« B.B. si tu veux que je mette la table. »

Le métis entre de suite dans la salle à manger. Il voit son homme debout les assiettes en main à bonne distance du couffin posé sur la table de la salle à manger pour que Inu ne vienne pas la renifler tout le temps. Le brun se dirige directement vers la table pour prendre le couffin avant de caresser le visage de son compagnon et de monter la petite sur le lit de leur chambre.

Duo s'occupait toujours avec plaisir de Joffrey, mais ici l'enfant était vraiment à leur garde. Il n'avait pas voulu s'en occuper, ni même l'approcher de trop près. Yuy comprenait son amant et ne voulait pas l'obliger à ce que Duo estimait dangereux pour le bébé.

µµµ

Wufei, Sally et leurs enfants sont les premiers à arriver. Quatre, Graziella et Joffrey ne tardent pas. Yuy n'a pas fini une préparation, pendant que Duo joue au maître de maison, servant l'apéritif et faisant la discussion avec les invités déjà présents.

Le métis est dans la cuisine à battre des œufs en neige. C'est à ce moment que le nourrisson se met à pleurer à l'étage.

-« B.B. ! »

-« J'ai entendu, je vais y aller, je finis avec ça. Je ne peux pas arrêter maintenant, ils vont retomber et le soufflé sera raté. » Précise calmement Heero.

Maxwell explique rapidement la raison de la présence de l'enfant dans leur maison. Au bout de cinq minutes, la petite continue à s'époumoner, Duo commence à se sentir nerveux.

-« Heero ! » Finit-il par dire de la panique dans la voix.

-« Ça peut pleurer un bébé, n'aie pas peur. » Rassure Yuy, alors qu'il pestait intérieurement contre ses œufs qui ne voulaient pas monter en neige aussi vite qu'il le voudrait

-« Va la chercher alors. » Lâche la femme de Quatre.

-« Graziella, laisse Heero se démêler avec ça. Je crois qu'en voulant les aider, on a fait beaucoup plus de dégât, il y a cinq ans. » lui dit Winner à l'oreille.

-« Enfin, la première fois qu'il a pris Joffrey dans les bras, il avait cet âge là. » Continue la jeune femme.

-« Les raisons Maxwelliennes t'échappent peut-être. Reste en dehors. » Répond plus sèchement Quatre, un regard pesant sur son épouse.

Duo commence à se ronger les ongles, la discussion qu'il a avec Quatre s'embrouille au point d'en devenir incohérente. Sally après un regard à son mari se lève, elle se rend à la cuisine.

-« Heero, tu veux que j'aille chercher le bébé, Duo devient vraiment nerveux. » Lui dit-elle en y entrant.

-« Oui, je veux bien. J'aurai dû y penser moi-même. » Soupire le métis.

Le médecin s'en va, monte à l'étage. Les pleurs du nourrisson cessent, le bruit du fouet se fait entendre dans la cuisine. Maxwell se lève d'un bond et se précipite vers la cuisine.

-« B.B ! » Crie paniqué Duo en y entrant.

-« P.P. Sally est allée la chercher. Tu ne veux pas t'en occuper, je le comprends, mais je ne sais pas me couper en deux, alors il faut que tu acceptes ses pleurs. Le biberon est prêt dans le frigo, tu veux bien le réchauffer, vingt secondes, sans la tétine. Sally va lui donner. »

Maxwell s'exécute, avant de passer ses bras autour de la taille de son amant pour ne pas le gêner pendant qu'il cuisine.

-« Je vais essayer de me contenir. » Lui murmure-t-il au creux de l'oreille.

-« Je trouve ça attendrissant comme tu as peur pour elle. J'aime la façon dont tu la protéges. » Affirme-t-il.

-« Elle est magnifique, un joli bébé métissé, elle va faire des ravages plus tard. » Dit Sally en entrant dans la cuisine.

-« Tu voudras bien l'examiner tout à l'heure, je n'ai pas voulu aller chez un médecin avec elle. » Précise le métis

-« Pas de problème. »

On sonne à la porte au moment où Duo sort le biberon et remet la tétine dessus. Il le tend au médecin en disant avant de partir ouvrir.

-« Vérifie qu'il n'est pas trop chaud. »

Duo hors d'oreille.

-« S'il y a une malformation, préviens-moi, je l'amène à l'orphelinat de suite et tu as pris ce que je t'ai demandé, Sally ? » Murmure Yuy.

-« Oui, j'ai de quoi faire une prise de sang. Heero, ce n'est pas parce qu'elle est en pleine forme qu'il ne peut pas avoir d'accident. » Rappelle Sally.

-« Je sais, mais si elle est à risque autant l'éloigner. » Affirme Heero en mélangeant sa préparation.

-« Howard ! Crie Duo. Je suis heureux de te revoir, combien d'années ? » S'exclame Maxwell en le tirant vers le salon.

En glissant le plat de soufflé dans le four, le garde-chasse a un énorme sourire. En passant près de Sally qui nourrit le nourrisson appuyée contre le chambranle de la cuisine , il dépose un baiser sur le petit crane aux cheveux noirs.

-« Heero, j'espère pour toi qu'il va changer d'avis. » Murmure le médecin.

-« Moi pas, si c'est pour le voir toujours aussi stressé. » Soupire légèrement le métis, avant de partir vers le salon pour dire bonjour à ses invités.

-« Merci B.B. Howard m'a dit qu'il restait deux jours, depuis le temps que je voulais partager des choses avec vous deux. » Dit-il fébrilement comme s'il n'arriverait jamais à se calmer.

-« On ne saura peut-être pas faire tout ce que j'avais prévu, mais je ferais un maximum. » Affirme le métis en passant le revers de sa main sur la joue de son amant.

-« Il faudra que tu me montres cette petite empêcheuse de tourner en rond. » Dit le vieux Sweeper.

-« Elle est mignonne, je ne comprends pas pourquoi la mère n'en veut pas. » Rétorque Duo un regard vers le couloir.

-« Elle a peut-être les mêmes réticences que toi. » Taquine Howard

-« Il ne fallait pas en faire alors ! » S'exclame sèchement Duo.

-« C'est pour ça que tu aimes les hommes P.P. Pour ne pas avoir d'enfants ? » Lui demande Yuy sérieusement.

-« Mais non, je n'aime pas les hommes, je t'aime toi, toi tout seul. » Se justifie Maxwell, légèrement paniqué que son homme puisse ne plus l'aimer.

-« Merci Duo ! Je vois que notre amitié a toujours autant d'importance pour toi. » Gronde Quatre le regard noir.

Maxwell regarde interloqué son ami, Winner éclate de rire, heureux d'avoir pu attraper son ami avec sa blague.

-« Il est en retard Barton, ça ne lui ressemble pas. » Dit d'un coup Wufei en regardant sa montre.

-« Si, c'est le nouveau Trowa, Brahim a cet effet là sur lui. Il ne devrait plus tarder, je lui ai dit que ça commençait à dix-sept heures, il est passé dix-huit heures. Il y a quand même un soufflé en entrée. » Sourit Duo.

De ce fait, Trowa et Brahim arrivent presque à la fin de la phrase de Maxwell. Brahim Nanahan frisait le mètre nonante, Trowa avait presque l'air d'un nain avec son mètre septante-sept. Une épaisse chevelure noire encadrait un visage carré, une musculature qui faisait pâlir tous les G-boys réunis.

µµµ

Tout le monde était dans le salon pour l'apéritif, Heero vient s'asseoir à côté de son amant.

-« Elle est où ? » Demande dans un murmure le natté à l'oreille de Yuy.

-« Qui ? » Répond le métis sur le même ton.

-« La petite ! »

-« Sally l'examine. » Répond Heero les yeux remplis de tendresse.

Rassuré Duo reprend son rôle de maître de maison. Sally revient rapidement avec le bébé pleurant dans ses bras.

-« Je viens de lui faire une prise de sang, voilà pourquoi elle pleure » répond Sally à la question muette de Duo en s'abaissant pour mettre l'enfant dans les bras de Yuy.

-« Maman, maman montre-moi le bébé de Heero et de Duo. » Dit Meiran en tirant sur la tunique de sa mère.

-« Meiran, ce n'est pas notre bébé, dit Heero. Elle est juste de passage. »

Sally après avoir montrer la petite à sa fille, la met dans les bras du métis.

-« Duo laisse Meiran faire le service, elle adore ça. » Dit le médecin en allant se serrer près de son mari qui surveille Lei qui joue avec Joffrey sur le sol.

Trowa et Brahim sont dans le « deux places » en face du couple Chang et le vieil Howard. Quatre, Graziella et Heero dans le divan. Duo vient s'asseoir à côté de son amant.

-« Comment vas-tu faire pour retrouver la mère, Yuy ? » Interroge Wufei pour relancer les discussions qui s'étaient arrêtées au moment de l'arrivée de sa femme.

-« Je vais relever toutes les naissances sur les deux jours, puis vérifier si les bébés sont bien avec la mère. Pendant que Sally fera un relevé ADN et le mettra dans l'ordinateur des preventers. » Expose le métis en berçant le nourrisson pour qu'elle se calme.

-« Ça va être long comme méthode Yuy. » S'estomaque le Chinois.

-« À part ce qu'elle avait sur elle, je n'ai aucun indice. Toutes les suggestions sont bonnes à prendre. » Annonce Heero en regardant les personnes présentes dans la pièce.

-« Comment vas-tu faire pour tes tournées avec un bébé ? » Demande Graziella.

-« Je vais la mettre dans un sac kangourou, elle ne me gênera pas. Tu l'as pris au moins, Sally ? » Questionne le métis en se tournant vers la femme.

-« Comme ça Sally savait avant moi ! » S'exclame Duo vexé.

-« Je te l'ai dit que j'avais l'intention de te demander une semaine. Sally partait pour venir ici, il fallait que je la joigne avant. C'est toi qui es rentré plus tôt. » Rappelle Heero.

-« N'empêche qu'elle savait avant moi ! » Bougonne Maxwell.

-« Oui ! » Sourit Yuy devant la tête que fait son compagnon.

-« Et si je n'avais pas voulu ? » Interroge Duo pas tout à fait certain maintenant qu'il ne s'était pas fait rouler dans la farine.

-« Sally aurait repris son kangourou, mais tu ne me refuses jamais rien. » Répond calmement le garde-forestier.

Graziella éclate de rire en entendant la réponse, quand elle se calme un rien, elle ajoute.

-« Ça c'est la meilleure de l'année. Tu crois vraiment ce que tu dis Heero ? »

-« Oui et je le maintiens. » Lâche froidement le métis.

-« Enfin, vous allez tous dans son sens, vous prenez tellement foi dans sa malédiction. Pourtant Duo est cartésien, il devrait se rendre compte de la stupidité de la situation. » Peste Graziella.

-« Justement, c'est parce qu'il additionne qu'il arrive à cette solution. Et tu ne sais pas tout, tu ne sais pas ce qu'il est capable de prendre sur lui pour aider, répond Trowa froidement. Il n'y en a pas un ici auquel il n'ait rendu la joie de vivre. Alors, on peut, si c'est nécessaire pour son bonheur, faire aussi des concessions puisque ça semble le protéger. »

-« Merci Trowa » Sourit Duo.

-« Non, non, en allant dans son sens, vous allez le rendre schizophrène, vous alimentez sa paranoïa. » Affirme Graziella en les regardant tous un après l'autre.

-« Es-tu médecin pour dire ça ? » Demande sarcastique Sally.

-« Non, mais je ne trouve pas logique votre façon d'agir surtout avec cet enfant. Il s'occupe de Meiran, Lei, Joffrey. Ils ne leur sont jamais rien arrivés. C'est comme son refus d'être le parrain de Joffrey. » Soupire Graziella.

Maxwell se crispe, Heero lui met la main sur la cuisse pour essayer de le rassurer.

-« Désolé Duo, je vois que Quatre a tenu parole, sinon on n'en serait pas là. Meiran a eu un grand frère, Meng. Duo avait accepté d'être le parrain, après plusieurs semaines de discussion durant ma grossesse. Juste après la naissance, il est venu voir le gamin, il l'a pris dans ses bras. Il était rayonnant, je ne regrettais pas du tout notre choix de parrain quand je le voyais avec mon fils. » Commence Sally.

Duo ronge son ongle du pouce, la petite commence à rougir et gesticuler dans les bras de son compagnon.

-« Et il est reparti au soir. Wufei et moi savons qu'il n'est pas responsable, la mort subite du nourrisson, il n'y a pas de signe, rien, c'est ainsi. Mais le bébé est mort durant la nuit. Je dormais, je me suis juste étonnée d'avoir dormi d'une traite et qu'il ne m'ait pas réveillé pour le nourrir, je me suis penchée sur son berceau, il avait simplement oublié de respirer. Quand Meiran est née, pour bien lui faire comprendre qu'il n'était pas responsable, nous lui avons demandé d'être le parrain. Il a refusé catégoriquement le rôle, mais a accepté de s'en occuper quand il viendrait la voir. C'est vrai qu'il a mis six mois avant de venir et encore c'est nous qui sommes venus » conclut Sally en souriant tendrement à Duo de plus en plus nerveux assis à côté de son homme.

Le bébé était rouge et commençait à pleurer dans les bras de Heero. Brahim se lève et la prend.

-« Son couffin est dans votre chambre ? » Demande l'homme sachant que la tension allait continuer à monter dans la pièce.

-« Hn »

Devant le regard et le calme glacial du métis, Quatre prend peur pour sa femme. Yuy se tourne vers elle, maintenant qu'il n'avait plus l'enfant dans les bras, il pouvait se permettre de s'exprimer.

-« Tu ne peux pas comprendre la preuve d'amour que me fait Duo. Moi, je ne vois que ça. Malgré toutes ses frayeurs, il accepte que je réalise pour un temps un rêve. Mais toi, tu ne vois rien. Alors tes critiques, tu les gardes pour toi ou tu te tires de chez nous. » Gronde le métis en montrant la porte du salon.

-« B.B. calme-toi, on est ensemble pour fêter quelque chose pas pour se déchirer. » Supplie Maxwell en lui prenant le poignet qui est crispé sur sa cuisse.

L'odeur du soufflé commence à se faire sentir dans le salon.

-« C'est un soufflé en entrée, dit Trowa. Tu as pris un risque. »

-« L'heure du rendez-vous, c'était dix-huit heures. » Répond Duo heureux de pouvoir détendre l'atmosphère.

-« Oh mais tu avais dit dix-sept heures ! » S'exclame Brahim en revenant.

Trowa éclate de rire.

-« Sacré Maxwell. »

-« Il est trop bon le soufflé de B.B. je ne pouvais pas prendre le risque qu'il retombe. » Bougonne Duo.

-« Vous croyez que vous lui rendez service en agissant comme ça » dit Graziella de réaliser que les autres pilotes avaient fait glisser la discussion sur un autre sujet.

La main de Quatre lui atterrit sur la joue avec une violence incroyable. Trowa sourit.

-« Je t'ai déjà demandé plusieurs fois gentiment de rester en dehors. » Rabroue Quatre noir de colère.

-« Je crois qu'Heero aurait été moins violent, tu sais, lâche Trowa. À vouloir la protéger, tu y es allé un peu fort. »

Duo se lève pour se rendre dans la cuisine.

-« Ça ne devait pas se passer comme ça » murmure-t-il quand il y est en rongeant l'ongle de son pouce.

Le métis se lève presque immédiatement et le suit. Maxwell pour essayer de s'occuper l'esprit, met dans l'autre four le pain à l'ail qu'il trouve si bon avec le soufflé, surtout s'il est un peu chaud.

-« P.P. regarde-moi. Je t'aime, tu le sais au moins ? » Interroge Heero puisque son homme ne se retournait pas.

-« Oui, mais regarde où mon comportement mène. Tout est fichu. Quatre vient de frapper Graziella, Joffrey ne veut plus jouer, il regarde son père méchamment. Trowa jubile, Brahim a peur que son copain ait encore des sentiments pour son ex. » Explique Duo en regardant le sol.

Heero lui prend le menton, l'embrasse tendrement en laissant une main sur la hanche de Maxwell.

-« C'est la faute de Graziella, pas la tienne, c'est elle qui ne veut pas comprendre. Les autres ont tous compris, même Brahim. » Expose calmement Yuy.

-« B.B. »

-« Arrête de suite, tu ne penses qu'au bonheur des autres, jamais à toi. Je sais que tu meurs d'envie de la prendre dans les bras, je le vois dans tes yeux, tu as toujours eu un faible pour les tout jeune enfant. Tout le monde le sait. Alors arrête, si elle ne veut pas comprendre, on s'en fout. » Affirme le métis en regardant son homme dans les yeux.

-« C'est la femme de Quatre. » Insiste Duo ne trouvant pas d'autres arguments.

-« Oui et c'est à lui de régler le problème, si elle ne comprend pas. Prends le pain, j'arrive avec le soufflé. » Ordonne Heero.

Duo rentre dans le salon où l'atmosphère reste tendue, il dépose son panier à pain et dit.

-« Vous pouvez passer à table. »

-« Tu as prévu une disposition, Duo ! » Questionne Sally en se levant du fauteuil.

-« Non, mettez-vous comme vous voulez ! » Répond Maxwell d'un geste légèrement évasive de la main.

-« Et toi gamin, où vas-tu te mettre ? Que je mette à côté de toi. » Propose Howard en arrivant à la table également.

-« Garde une place à côté de toi, j'ai un truc à faire. Tro, tu peux me donner un coup de main. »

Barton emboîte le pas à Maxwell qui se rend vers l'extérieur. Il ouvre la porte et se dirige jusqu'à la grille avant de se retourner vers le saltimbanque pour le questionner le regard perçant sur son ami.

-« Tro à quoi tu joues ? Tu fais du mal à Brahim. »

-« À rien, quand je peux mettre la merde entre eux, j'en profite. » Sourit Trowa.

-« À quoi ça te sert ? Tu es heureux, alors pourquoi si tu n'espères pas le récupérer ? »

-« Il m'a fait du mal, Duo ! » S'indigne Trowa comme si c'était une évidence.

-« Oui, il t'a tourné le dos, il a arrêté de t'aimer. Vous vous êtes aussi peut-être aimé pour de mauvaises raisons. Je crois que Quatre t'a donné de l'amour parce que tu en avais besoin pour prendre confiance en toi, mais vous n'étiez pas fait l'un pour l'autre. Brahim te convient mieux, comme Graz à lui. Mais toi, tu avais besoin de passer par Winner pour être réceptif à ton âme sœur. » Expose Duo en gesticulant pour donner plus de poids à ses dires.

-« Il a de la chance de t'avoir bébé. » Dit Trowa en lui souriant chaleureusement.

-« Viens, on rentre sinon le soufflé va retomber. »

µµµ

Le dîner se passe bien, Barton ne s'occupe plus de tout de Quatre, Brahim en rattrape le sourire. Il reste juste une tension entre Quatre et Graziella. Une main sur sa cuisse, Maxwell tourne son regard vers le métis. Celui-ci se penche vers son oreille.

-« Tu as déjà enlevé un problème, c'est à Quatre à s'excuser. Elle a un caractère de cochon, mais il aime ça. » Rassure-t-il.

-« Tu savais ? » S'étonne Duo.

-« Pourquoi serais-tu sorti avec Trowa, sinon. Pas pour donner à manger à Inu. Son plat est encore dans la cuisine. » Sourit Heero pour rappeler qu'il a oublié son chien.

-« Oh mon dieu, Inu ! » S'exclame Duo en se levant d'un bond.

Le chien qui était aussi excité que le maître quand il y avait beaucoup d'invités, c'est la raison pour laquelle, il avait été mis dans l'enclos extérieur à la maison pour pas qu'il ne saute sur tout le monde. Il n'y avait qu'au garage que le chien restait calme dans son panier.

-« Maman, je peux aller avec Duo ? » Demande Meiran en tirant sur le manche du pull de sa mère.

-« Moi aussi ? » Questionne Lei en faisant des yeux de chien battu pour attendrir Sally.

-« Si Duo veut bien. » Propose le médecin.

Le repas était fini, les enfants pouvaient quitter la table.

-« Mais oui que je veux bien. » Sourit Maxwell.

Duo partit, Heero fait passer tout le monde dans le salon pour le pousse-café. Sally veut commencer à débarrasser.

-« Laisse, on a tout le temps pour le faire après. » dit le métis.

De la fenêtre du salon, ils peuvent voir Duo et les enfants jouer avec le chien. Graziella soupire en les voyant, Sally l'aborde.

-« Tu sais Graziella, nous en sommes tous au même point. On voudrait que ça ne soit pas comme ça, qu'il ne passe pas à côté de ce bonheur là, mais il progresse, il accepte de plus en plus de choses. Surtout quand il constate qu'il n'y a pas de conséquence, il avance à son rythme. »

-« N'empêche que j'y ai cru aussi à ma malédiction avec toutes ses disparitions. » Rétorque Graziella.

-« La différence entre toi et lui. C'est qu'il y a un coupable sur qui rejeter la faute. Grégoire était responsable. Duo ne peut pas, il est arrivé trop tard avec le vaccin pour sauver Solo et les autres gamins. L'Eglise Maxwell a été détruite parce qu'il avait volé un mobil suit. Hilde a été grièvement blessée parce qu'elle voulait les plans du Libra pour attirer son attention. Il a amené lui-même G sur le Libra avant la destruction. » Expose calmement Heero.

-« Et pour ta blessure par balle, alors ? »

-« Il a accepté le fait que Grégoire m'aurait tiré dessus quelques soient les circonstances. C'est dans la déposition, Grégoire m'avait repéré et devait m'éliminer pour atteindre Quatre. Je crois qu'il savait depuis un moment que nous étions trois en infiltrations. » Répond Yuy.

Duo frappe au carreau.

-« Joffrey veut venir jouer ? » Articule-t-il.

-« On va y aller, il est fatigué, nous allons rentrer chez nous. » Rétorque Quatre en secouant la tête.

-« Ok ! » Lâche Duo en repartant jouer.

-« Mais Meng ? » Questionne Graziella

-« Qu'il soit le parrain ou non, n'aurait rien changé, il serait mort. Nous le savons tous, commence Sally. Mais en refusant le lien direct, il a l'impression de les protéger. Comme il n'épousera jamais Heero. Et s'il finit par accepter que la petite reste par amour pour Heero. Ne te fais aucune illusion bébé, sourit-elle. Tu seras le seul à adopter. »

-« Si vous saviez ce que veut dire B.B. et P.P. je ne sais pas si vous vous amuseriez à l'utiliser. Et je n'espère pas le faire changer d'avis. Nous en avons longuement discuté. J'ai les gosses des autres et j'ai Duo ça me suffit amplement. » Dit le métis en se levant pour clore le sujet.

µµµ

La famille Raberba Winner partie, tout le monde passe à la cuisine pour faire la vaisselle dans une bonne ambiance. Wufei s'occupait des enfants avec Howard. C'est à ce moment là que le bébé se réveille. Le visage de Duo s'éclaire, laissant ceux qui l'ont vu septique. Mais ils comprennent quand il sort pour aborder le Chinois qui se dirige vers l'étage.

-« C'est qui qui a dit qu'il s'occupait des enfants ? »

-« Moi, Maxwell. Encore une chance que je me suis proposé, tu aurais été ennuyé si je t'avais laissé faire. Et toc Maxwell. »

Sally éclate de rire voyant l'air pince-sans-rire de son mari et l'air déconfit de Duo pris à son propre piège. En redescendant, Wufei passe par la cuisine.

-« Par contre Yuy, mission lange c'est pour toi. »

-« Hn »

-« T'inquiète Wu, c'est un oui, ça. » Rétorque Duo en lui donnant le biberon et repartant pour prendre la vaisselle sèche et propre pour la ranger.

Howard continuait à surveiller les enfants. De toute façon personne n'avait voulu que leur vieil ami se mette au travail pour ranger les restes de la fête.

À Suivre…

Chap 1 - Chap 3

Si ça vous a plu,

vous pouvez m'envoyer un MP