banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino on les emprunte et on essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Humour/romance, nawak UA

Rating : k+

Auteur : Arlia Eien et Bernie Calling

Notes des auteurs :

-« Je ne sais pas mais je crois qu’elle va s’en prendre plein son grade sur la fic la princesse »

-« Et tu trouves que c’est mieux ce qu’il subit le pauvre petit chou sans spandex ici ? »

Non ! XD c’est pire… »


Bernie Calling écrit en normal

Arlia Eien écrit en italique


Bishonens sur commande


AC 201

La colonisation de l’espace avait eu lieu pour palier à la surpopulation, le monde vivait en harmonie, tout ce que l’homme avait inventé était fait pour que l’homme vive mieux.

Dans un monde où la paix était le mot d’ordre, où la guerre avait été éradiquée grâce à la générosité humaine, où tout le monde pensait à donner à son prochain ce qu’il voulait avoir pour lui. La paix avait été facile à instaurer, personne ne voulant mourir au combat.

C’est dans cette harmonie que vivaient Relena Peacecraft, l’Héritière du royaume de Sank, et Hilde Schbeiker, la fille de l’ambassadeur des colonies du secteur Est. Amies depuis quelques années, elles avaient été dans la même école distinguée, avaient eu les mêmes peines de cœur, brisées par des garçons voulant plus leur position privilégiée, que leur bonheur.

Oui, harmonie ne veut pas forcement dire que les sentiments humains comme l’amour et la tendresse soient partagées au même moment par deux personnes de sexes opposés ou de même sexe suivant les cas. Ne juge pas, si tu ne veux pas être jugé.

Les deux pauvres petites filles riches en étaient donc arrivées à se méfier des hommes de leur entourage.

-« Relena, je crois que nous ne trouverons jamais notre âme sœur. » Dit Hilde quand pour la deuxième fois cette année son cavalier du moment, un beau jeune homme blond s’était retrouvé au lit avec une autre fille qu’elle.

-« Ne dit pas ça, Hilde, nous sommes encore jeunes nous avons tout le temps de trouver, la petite perle rare qui rendra notre vie moins triste. » Lui répond Relena.

Cette dernière venait de plonger dans la piscine de la propriété. Un valet en tenue complète venait de remplir son verre d’un jus de fruit fraîchement pressé et lui amène sur le bord de la piscine qu’elle puisse boire sans sortir de l’eau.

-« Arrête de te morfondre et viens nager, ça va te faire du bien, tu vas voir. » Insiste la blonde.

Hilde ne se fait pas prier et pique une tête dans l’eau.

-« Tu as vu l’émission hier à la Tv satellite GJ et nouveauté ? » Dit la brune

-« Non, ça parlait de quoi cette fois. La semaine dernière s’était comment transformer votre frigo, en abri atomique, je ne vois pas l’utilité d’une chose pareille, c’est la paix »

-« Cette semaine, c’était comment transformer votre voiture en avion, mais c’est la pub qui est passée pendant l’interlude de 20h30, ils ont fait une promotion pour leur nouvelle invention sur laquelle, ils travaillent depuis plusieurs années. Ils ont enfin réussi à la terminer, ils ont déjà fait des tests concluants. »

-« Et ? » Dit la Blonde

-« C’était un incubateur pour avoir l’homme ou la femme de ses rêves, tu leur donnes les critères physiques et de caractères que tu veux que ton conjoint ait et eux ils vont te le créer dans les 24 heures qu’ils promettaient. »

-« Tu crois que c’est vrai ? »

-« Je ne sais pas, mais bon, comme Otto a déjà réussi à transformer un fer à repasser en transistor suivant les indications de ces deux savants pourquoi pas ? »

Relena devient rêveuse, accoudée sur le bord de la piscine.

-« Pagan. » Crie la blonde.

Un vieil homme arrive rapidement.

-« Oui, mademoiselle Relena ? »

-« Je voudrais que vous me cherchiez l’adresse des savants G et J de la TV, rapidement. Quand vous l’avez, prévenez-moi, nous irons chez eux. »

-« Bien mademoiselle Relena »

-« Qu’as-tu dans la tête, Relena ?» Questionne Hilde quand le vieil homme a disparu dans la maison.

-« Pourquoi ne pas essayer cette solution, nous aurons ce que nous voulons, sans devoir tester plein de sujets. »

Hilde sort de l’eau.

-« Tu as raison, allez viens, que nous mettions nos critères sur papier. »

La blonde sort rapidement de l’eau, se sèche avant de s’installer près de son amie sur un transat. Hilde a déjà sorti son bloc de papier à fleurs pour faire les critères tellement désirés dans leur âme sœur.

-« Commence, Hilde »

De sa plus belle écriture Hilde, commence à mettre ce qu’elle désire chez un homme.

Physique

→ grand ( 1m80 minimum)

→ Brun châtain

→ Des yeux hors du commun, d’une couleur unique

→ Musclé

→ la taille fine, un fessier rebondi

Caractère

→ Jovial

→ Tendre

→ Courageux

→ Humour à plusieurs degrés

→ Romantique

→ Sportif

-« Voilà Relena, j’ai fini, à toi maintenant. Décris ton homme de tes rêves »

Relena prend le bloc que lui tend Hilde et écrit sur la page suivante en suivant le même schéma 

Physique

grand (1m80-1m85)

Brun châtain

Yeux clairs (bleu cobalt de préférence)

Musclé sans que ça soit trop

Fessier rond et musclé,

 imberbe

Caractère

Froid, mais fait preuve d’affection dans l’intimité

Réservé/timide

Déterminé

Attentif aux besoins des autres

Prêt à tout pour mo… les autres, fait preuve d’abnégation

Pagan revient à ce moment là et tend un papier plié en quatre à son employeuse.

-« Tenez Mademoiselle Réléna. J’ai aussi noté l’adresse sur ce papier »

-« Ah ! Merci Pagan. » S’écrie la jeune fille. « Veuillez faire préparer mes bagages nous partons demain matin à la première heure. »

Hilde retourne rapidement chez elle préparer sa trousse de voyage et revient pour passer la nuit au château de son amie, qu’elles puissent partir rapidement dès le matin.

Le lendemain, elles partent pour L1 dans la navette privée de Relena. Pendant le voyage elles comparent leurs critères et s’aperçoivent qu’elles ont les mêmes goûts physiquement quoique la petite princesse soit plus exigeante que son amie, par contre mentalement elles sont à l’opposé l’une de l’autre.

En fin d’après midi elles sont sur L1, et se font conduire en Limousine à l’adresse donnée par Pagan.

Aucun doute, l’adresse est la bonne. Elles se trouvent devant une grande boutique, où il est marqué sur la devanture dans une écriture stylisée « GJ LOVE : votre âme sœur sur commande en moins de 24h ! . La boutique est déserte de tout client ce qui étonne grandement Relena et Hilde. Le prix de 12 000 000 de crédits doit assurément en décourager plus d’un… C’est sans compter nos deux amies qui entrent sans hésiter en ayant vu le prix ridicule à leurs yeux.

Elles entrent et un carillon se fait entendre. Aussitôt, un petit homme au grand nez, une cicatrice sur la joue et une coupe de cheveux qui pouvait faire penser à un pin parasol vient au comptoir.

-« Bonjour Mesdemoiselles, que puis-je faire pour vous ? »

-« Bonjour je suis Relena Peacecraft et voici Hilde Schbeiker une très bonne amie à moi. Nous voudrions passer deux commandes. » Dit la princesse de Sank.

-« Très… très bien vous m’en voyez ravi. » Répond G, c’était son nom, en palissant légèrement. Puis il crie à son compagnon de travail comme dans la vie « J, deux commandes à prendre ! »

Si G est effrayant, J l’est encore plus. Il possède un bras et des yeux bioniques ainsi que les jambes semble-t-il. En tout cas ils se sont bien trouvés ces deux là !

-« Princesse de Sank… » Souffle G à son amant.

-« Bi…bien. » Articule difficilement J.Puis il se tourne vers les demoiselles, « D’accord alors que voulez-vous exactement ?… »

Elles leur disent alors ce qu’elles veulent sans omettre aucun détail, et précisent que leurs commandes étaient très pressées…

Les deux savants leurs assurent qu’elles auront leurs deux hommes dès l’ouverture de la boutique le lendemain matin soit 9h. Satisfaites les deux amies partent à leur hôtel 5 étoiles pour se reposer dans les suites réservées de la navette.

Les deux savants se mettent de suite au travail, et commencent à entrer tous les gènes correspondants aux critères des deux filles. Gènes totalement créés artificiellement ce qui prend énormément de temps et coût très cher.

Ils commencent par la partie physique, le plus facile. La commande de Relena plus dure car plus complexe et détaillée, est traitée en premier. Ils décident de créer un garçon du même âge que la blonde soit 21 ans. Brun avec des yeux bleu cobalt. Un corps parfait… Puis de la commande de Melle Schbeiker. Un châtain pour changer, ils suivent ses directives puis laissent parler leur imagination. Passent au caractère et finissent de rentrer les gènes correspondants aux critères.

Mais voilà… arrivés aux chromosomes sexuels après avoir fait le X, ils s‘aperçoivent qu’ils n’ont plus de gènes alors qu’il reste le Y à faire….

Les deux amies ont été claires, il faut que cela soit rapide… et la création de nouveaux gènes leur prendrait un mois minimum….

-« Nous sommes dans un cul de sac. » Peste J

-« Il nous reste une solution néanmoins, si nous utilisions les nouveaux gènes faits à partir des nôtres ? »

-« Mais G, c’est risqué nous ne savons pas ce que cela peut donner ce sont des prototypes ! »

-« Allons, J pour UN chromosome… il ne contient pas tellement de gènes puis nous avons modifié les nôtres et au pire s’ils remettent ça aussi souvent que nous elles en seront sûrement ravies les petites ! » Plaisante l’homme à la tête champignon.

-« Mais voyons G ! »

-« Je n’ai ni envie de perdre deux fois 12 000 000 de crédits ni de me brouiller avec la princesse d’un pays comme Sank. Si cela arrivait j’en serais très fâché… Et tu sais comment je suis quand je suis fâché… Après si tu veux faire ceinture…»

-« Hum ? Non, non, G-mamour tu as eu une excellente idée je vais chercher les prototypes. »

Ainsi, ils ajoutent leurs nouveaux gènes créés à partir des leurs.

Le lendemain matin à 9 heures précises les filles sont là. Devant la porte à attendre que ça ouvre. La sécurité sautait qu’elles poussent la porte, on vous l’a dit, elles sont très très pressées. Surtout une, l’autre aurait bien pris son temps, elle sortait d’une déception amoureuse.

-« Alors messieurs, ils sont prêts ? » Demande Relena.

-« Oui, oui, nous venons de les sortir de l’incubateur. Suivez-nous »

Sans se le faire redire, les jeunes filles suivent les deux savants dans une pièce derrière le comptoir, devant leurs yeux ébahis leur désir est fait homme, si on peut le dire.

Hilde se demande lequel est le sien, les deux jeunes hommes sont là assis sur un tabouret, torse nu, un liquide coulant le long de leur torse musclé. Ils ont juste un boxer noir pour le brun avec des longs cheveux, et un boxer bleu roi pour l’autre. Ils regardaient leurs pieds. Relena renifle.

-« Pourquoi sont-ils tout mouillé et en tenue si négligée ? »

-« Parce qu’ils sortent de l’incubateur mademoiselle Peacecraft, dit J de sa voix chevrotante. Si vous revenez en début d’après midi, nous aurons eu le temps de vous les apprêter selon vos goûts vestimentaires que vous pouvez choisir dans l’ordinateur à l’entrée. »

-« Vous avez dit 24 heures, sur votre devanture »

-« Et il n’y a encore que 18 heures d’écoulé, nous sommes dans les temps, mademoiselle » dit G en emmenant les jeunes femmes vers l’ordinateur.

-« Ils ne sont pas fort causant, dit Hilde. J’avais demandé un caractère jovial »

-« Je sais bien Mademoiselle Schbeiker, mais il faut laisser un peu de temps à vos alter ego. Ils viennent de traverser une dure épreuve. Cette après midi, ils seront déjà beaucoup plus en forme. »

Relena se soustrait à G et rentre dans la pièce où J fait les dernières vérifications via un ordinateur excessivement performant.

-« C’est lequel le mien que je regarde si les critères physiques sont déjà respectés. »

-« Celui-ci Mademoiselle » dit J en lui montrant, le jeune homme au boxer bleu.

Sans faire de formalité, elle s’avance vers lui qui regarde toujours ses pieds, elle commence à le regarder sous toutes ses coutures, en faisant ses petits commentaires, comme si elle choisissait un cheval, c’est à peine si elle ne lui fait pas ouvrir la bouche pour regarder l’état de sa dentition.

-« J’aime bien la couleur de sa peau fort basanée, on dirait qu’il revient des sports d’hiver. Oui, très bien. »

-« C’est parce que nous avons croisé deux gènes pour pouvoir obtenir certains traits de caractère que vous demandiez qui n’était pas très compatible, donc, nous arrivons à un métis, Japonais, européen. »

-« Ho ! Mon critère yeux n’a pas su être respecté alors » dit-elle en levant le menton de son homme.« Si, c’est bien, Bravo, j’aime beaucoup la texture de sa peau » continue-t-elle en passant la main sur les pectoraux imberbes et fermes.

-« Nous avons dû utiliser le critère Japonais pour que vous ayez votre critère imberbe. »

-« Très réussi. Si vous avez réussi à avoir tous les traits de caractère aussi bien que les traits physiques, je crois qu’une petite prime s’imposera » dit Relena en partant vers l’ordinateur où Hilde avait déjà choisi les vêtements pour son homme.

-« Tu ne vérifies pas la marchandise ? » Demande la blonde.

-« Relena tu parles d’être humain, même s’ils n’ont pas été conçus comme les autres, mais dans un incubateur. »

-« N’empêche que tu devrais vérifier, on paie assez cher pour être exigeantes »

Hilde rougit un peu et va frapper à la porte du laboratoire. Quand J vient lui ouvrir la porte.

-« Relena veut que je vienne voir le mien pour voir si vous avez respecté le contrat. »

J soupire mais laisse faire, c’est une grosse commande.

-« C’est lequel ? »

-« Celui-ci mademoiselle Schbeiker » dit-il en lui montrant le jeune homme aux longs cheveux.

-« Il s’appelle comment ? »

J sourit, il se sent vraiment satisfait pour son œuvre, il aura une bonne maîtresse, au moins, elle a pensé à lui demander le nom qu’il pourrait avoir, elle ne le considère pas comme de la marchandise, il est vraiment heureux pour son petit protégé.

-« Je l’ai appelé Duo, parce que j’espère qu’il sera votre double affectif, celui que vous recherchez. »

-« Merci, c’est vraiment une très touchante attention, vous ne lui avez pas choisi de nom de famille, c’est plus aisé. »

-« Maxwell, vous conviendrait ? »

-« Il y a une raison ? »

-« Le nom de famille d’un ami disparu ! » sourit le vieil homme

-« Il me convient parfaitement, alors si ce nom est si important pour vous. »

Relena vient voir où reste son amie, elle a fini de choisir les vêtements qu’elle voudrait voir sur son homme.

-« Vous avez donnez un nom aussi au mien ? » Demande-t-elle en reniflant un peu.

C’est vrai qu’il y avait une petite odeur d’ammoniaque qui restait dans l’air.

-« Oui, Iro You, hiiii ! » Dit-il en tendant la main vers une éprouvette qu’il rattrape au vol.

-« Heero Yuy, ce n’est pas des plus beau, mais c’est original. Viens, Hilde nous avons plein de choses à acheter avant de récupérer nos hommes cette après-midi. Le choix des vêtements n’était pas très bon, j’aimerais leur faire une garde-robe acceptable »

-« Je te suis Relena, merci messieurs » dit Hilde en sortant derrière son amie.

G ouvre de grands yeux.

-« Tu lui as donné comme nom Iro You, tu as parfois un humour vraiment à double tranchant, pauvre petit métis, qu’est-ce qu’il t’a fait pour l’affubler d’un nom pareil ? »

-« Ca ne te plait pas comme nom » sourit J.

-« Iro amour/sensualité et You pour tâche ou utilisation, tu y es allé un peu fort, encore une chance pour lui qu’elle a cru que ton cri faisait partie du nom de famille, et qu’elle l’a prononcé à l’Anglaise et pas à la Japonaise, il aura plus dur de voir le coup tordu que tu lui as fait. »

J est fier de lui et surtout fier de son amant pour avoir vu ce qu’il avait voulu faire. Il lui fait un clin d’œil ce qui est assez dur vu que ses yeux sont bioniques.

-« N’empêche que l’idée te plaît ! »

-« Et pas qu’un peu ! »

Ils éclatent de rire.

A Suivre…

Si ça vous a plu,  vous pouvez m'envoyer un MP

Merci d'indiquer pour quelle histoire vous écrivez ^____^

Accueil - Chap 2