banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino on les emprunte et on essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Humour/romance, nawak

Rating : k+

Auteurs : Arlia Eien et Bernie Calling

Notes des auteurs

-« Je ne sais pas mais je crois qu’elle va s’en prendre plein son grade sur la fic la princesse »

-« Et tu trouves que c’est mieux ce qu’il subit le pauvre petit chou sans spandex ici ? »

Non ! XD c’est pire… »


Bernie Calling écrit en normal

Arlia Eien écrit en italique


Découverte de l’autre


Mais retournons du côté de nos deux jeunes demoiselles :

Hilde est choquée par l’attitude de son amie. Elle l’avait traité comme un animal. Ce n’était pas tout, elle n’avait fait que critiquer le travail des deux scientifiques qui était excellent à première vue. Enfin, elle était habituée, Relena était ainsi : très exigeante avec les autres beaucoup moins avec elle-même, et elle était gentille qu’avec ceux de sa classe sociale. Malheureusement, Heero n’avait pas l’air d’en faire partie à ses yeux…

Enfin, pour l’instant elles sont dans une galerie marchande de luxe.

-« Qu’y a-t-il Hilde ? Tu me sembles bien pensive… » Dit la blonde et avant que celle-ci ne puisse répondre : « Allez nous faisons des courses pour nos hommes c’est important, tu as vu les vêtements fournis ? De vraies horreurs ! Il faut se concentrer et choisir correctement ! »

-« Bien sûr Relena tiens, entrons dans cette boutique. » Dit-elle en montrant la vitrine de G-Dior.

-« Oui ça n’a pas l’air trop moche comparé aux quinze autres boutiques, « grands couturiers » tu parles ! »

Elles trouvent finalement ce qu’elles veulent, il fallait quand même leur faire une garde robe complète à chacun, et elles  retournent au magasin. Elles font tout transporter à leur hôtel, puis se rendent une nouvelle fois à la boutique, il était 14h.

Les savants ont bien remarqué que la princesse est autoritaire et très à cheval sur l’heure, ils s’étaient donc occupé de leurs « bébés » en conséquence mais en évitant tout de même de les brusquer. Quand ils les créaient c’était comme une naissance pour eux, donc même s’ils avaient les capacités et la culture générale qu’ils devaient normalement avoir à leur âge, toujours grâce aux gènes, qui ne s’occupaient donc pas seulement que du physique et du caractère, ils n’avaient par exemple jamais parlé ou marché, leurs muscles n’étaient pas habitués. Enfin, c’était un challenge que de réussir à ce que ces garçons soient opérationnels et se fondent dans la population.

J s’est occupé de son Iro, enfin Heero, et G de Duo et les garçons sont habillés et prêts à partir quand les filles arrivent.

-« Ah ! re-bonjour mesdemoiselles, voilà Heero et Duo vont pouvoir partir avec vous de suite. » Dit G

Cette fois les garçons sont assis sur des chaises dans la boutique et attendent sagement la venue de celles qui les désirent. Depuis l’entrée de celles-ci, ils les observent avec curiosité. Enfin Duo les fixe les yeux grands ouverts tandis que Heero les détaille beaucoup plus discrètement.

-« Merci beaucoup messieurs » Dit Hilde, puis elle s’agenouille devant Duo pour être à sa hauteur et de le regarder dans les yeux. Yeux d’un violet améthyste tout simplement sublime. Et s’adressant à lui :

-« Bonjour Duo je suis Hilde. C’est avec moi que tu vivras. Tes yeux sont magnifiques tu sais. » Dit-elle un peu pour elle-même.

Duo lui sourit gentiment quelque peu rassuré. Puis son sourire s’élargit.

-« Sans problème Hilde ! Tu es gentille. » Il se lève et pose sa main gauche sur l’épaule de Heero.

-« Par contre je te plains ’ro la tienne n’a pas l’air charmante, elle ! »

Dans la boutique tous, sauf nos deux bishonens, deviennent rouge coquelicot :

Relena est rouge de colère, l’insulter de la sorte, elle, la princesse de Sank !

Hilde est rouge de gêne : le magnifique jeune homme qui allait vivre avec elle venait de dire qu’elle était charmante mais parallèlement elle est gênée vis à vis de son amie…

J et G, eux essaient de ne pas hurler de rire !

-« Hn… » Répond Heero.

La princesse ne pique pas une crise de nerfs en public, non quelqu’un de sa classe doit savoir se tenir correctement et elle n’est pas hystérique non plus. Par contre dire des paroles cassantes et agressives ça…

-« Et bien je ne vous félicite pas, messieurs, je ne crois pas que le critère mal élevé était sur la liste de Hilde, mais bon si tu pouvais essayer de le tenir un peu ma chère. Toi, lève-toi nous allons à la voiture. » Ordonne-t-elle à Heero.

-« Non mais elle se prend pour qui cell… » Commence outré Maxwell, avant de se faire couper la parole par une main mise sur son avant-bras.

-« Duo, s’il te plaît, c’était un peu déplacé ta remarque même si je… j’ai beaucoup apprécié le compliment, dit-elle en rougissant de nouveau… De plus, elle est la princesse du royaume de Sank et elle s’attend à ce qu’on la respecte. Encore plus quand on n’est pas de sa classe sociale. Et avant que tu ne me coupes, elle ne devrait pas, je sais, mais ce serait dommage que tu ne puisses pas venir avec moi quand je la vois parce que comme ça tu pourrais voir Heero. »

-« Mouais je veux bien mais seulement pour soutenir un peu ‘ro. » Admet Duo en soupirant.

-« Bien allons à la Limousine alors. » Répond Hilde en souriant.

Heero a déjà emboîté le pas à Relena, J lui a donné comme mission d’obéir à la princesse et de satisfaire ses désirs. Duo prend le bras de Hilde pour suivre les deux autres, on peut être un peu rustre et être quand même galant, en plus la jeune femme lui plait beaucoup, elle est intelligente, gentille, attentionnée aux autres. Des qualités qui lui plaisent vraiment beaucoup.

Arrivée à la voiture, Relena attend que Heero lui ouvre la porte, il regarde la jeune femme sans trop comprendre.

-« Mon dieu, on va devoir lui apprendre à se tenir en société en plus. » Soupire-t-elle.

Pagan se rue vers la porte pour lui ouvrir puisque le jeune homme ne l’avait pas fait. Hilde est de plus en plus mal à l’aise, elle sera heureuse de retourner sur Terre.

Arrivé à l’hôtel, la première chose que fait Relena, c’est de tendre un costume à Heero.

-« Va te changer parce que ce que tu as sur le dos ne me plait pas. »

Heero regarde sa tenue, un jeans bleu clair, avec une chemise manche courte, verte foncée, des baskets bruns. Il aimait bien lui, il se sentait à l’aise comme ça. Il regarde le costume trois pièces bleu foncé, avec une chemise blanche, les souliers noirs, avec un petit peu de mépris.

-« Allez dépêche-toi que je ne me sente plus autant humiliée que quand on est entré dans l’hôtel. Demande au tien de faire pareil, Hilde. » Gronde la princesse vraiment outrée par l’inaction de son prétendant.

Heero regarde la réaction de l’autre bishonen pour savoir ce qu’il allait faire.

-« J’aime bien ma tenue, Hilde, je dois en changer ? »

Duo a un Jean noir, qui lui serrait la taille, un polo rouge sous une veste bleue presque noir.

-« Je n’ai pas envie de ressembler à un pingouin, si tu as l’intention de me donner les mêmes vêtements que ‘Ro » Insiste Maxwell avec un petit bouille qui fait pitié.

-« Reste comme tu es, par contre, je voudrais faire quelque chose avec tes cheveux. Je vais appeler le coiffeur de l’hôtel pour qu’il te les coupe. » Dit le brune en se dirigeant déjà vers le téléphone posé sur la commode près de la porte d’entrée.

-« Non ! Crie presque Duo. J’aime aussi, je peux les attacher, les natter » dit-il en joignant le geste à la parole.

Yuy regarde son vis-à-vis faire, sans le quitter des yeux, presque à le dévorer.

-« Heero, je t’ai demandé d’aller te changer. Hilde, tu n’arriveras à rien avec lui si tu lui laisses trop de liberté. » S’impatiente la princesse en regardant le châtain qui s’active pour natter sa chevelure qu’on ne la coupe pas.

La première fois qu’il s’était vu dans la glace en sortant de l’incubateur, il était comme ça, avec des cheveux longs. C’était comme ça qu’il se plaisait et qu’il se trouvait séduisant.

Le métis part vers la salle de bain, en jetant un dernier regard à Duo, qui finit sa longue tresse qui lui arrive à la hauteur du bas des reins. Hilde se calme pour ne pas dire ses quatre vérités à son amie. Duo a profité de son mutisme pour se rendre à la fenêtre et regarder la ville en contre bas.

-« Waaaaaaa, c’est beau »

Relena secoue la tête, encore une chance que le sien sait mieux se tenir parce qu’elle l’aurait ramené chez les professeurs, comment Hilde peut supporter ça.

-« Tu trouves aussi, tu vas aimer la Terre alors c’est là qu’on va vous ramener. » Dit Hilde en regardant la ville en contre bas.

-« La Terre ? » Demande Duo.

-« La troisième planète du système solaire. » Répond Heero qui était sorti de la salle de bain

-« On dirait un pingouin, je te préférais avant Ro’. » Eclate de rire Duo

-« Tu ne sais pas ce que tu dis, il est magnifique. » Apprécie Relena

Heero avait un costume bleu foncé, une chemise blanche bouffante sur le devant (1), même Hilde avait difficile de garder son sérieux devant la tenue qu’arborait le brun.

-« Tu as acheté ça quand ? Je ne me rappelle pas de ça dans les achats qu’on a fait ? » Interroge la brune.

-« Quand tu prenais les tenues de bal pour toi. J’espère que vous savez danser au moins. » Persifle la princesse. Elle était déjà en train de se faire une liste de toutes les choses qu’elle devrait faire enseigner à Heero pour qu’il soit digne d’elle.

Duo s’avance jusqu'à la chaîne Hi-fi qu’il a vu en entrant dans la chambre de ses dames. Un morceau de techno pur s’élève, Phylosophy de Tom Snarre, Maxwell commence à se mouvoir de façon sensuelle sur la musique bougeant en rythme, son corps ondulant sur les passages lents, sur les passages plus rapides, c’est surtout les jambes qui font le plus de mouvements.

Heero reste la bouche ouverte à le regarder. Relena devient de plus en plus rouge, Hilde ne se fait pas prier et accompagne son homme sur la piste de danse improvisée. Pour finir la princesse coupe la musique au moment où Hilde venait se coller sensuellement à Duo.

-« Pourquoi tu as fait ça ? » Peste Maxwell en clignant des yeux.

Il se sentait bien à danser, à bouger, à sentir son corps se mouvoir et exprimer ce que la musique lui faisait ressentir au plus profond de son être.

-« Je ne parlais pas de cette danse là, mais quelque chose de plus mondain. » Ajoute hautainement la princesse.

Relena part dans sa chambre et revient avec un cd des valses de viennes qu’elle met dans la chaîne hi-fi. Duo fait la grimace en entendant le morceau s’élever. Mademoiselle Peacecraft va vers Heero et met ses mains sur les épaules du jeune homme. Avec un soupir, il se met à bouger et fait danser la jeune femme. C’est Duo qui reste à regarder, puis il se tourne vers Hilde

-« Tu aimes danser ça, enfin si on appelle ça danser ? » Interroge Maxwell en pointant du doigt vers l’autre couple.

-« Je préfère ce qu’on faisait, mais il faudrait pouvoir le faire, Duo, si tu veux m’accompagner dans les soirées mondaines. Viens, je vais te montrer. » Propose gentiment Hilde en le tirant à elle pour lui donner ses explications.

Sous les directives de la jeune femme, Maxwell commence à valser.

-« Tu es doué, Duo, tu as la danse dans le sang. » Encourage la brune.

-« C’est bien pour toi que je le fais, parce que vraiment c’est pas ma tasse de thé, mais je ne voudrais pas que tu sois seule à t’ennuyer dans des trucs pareils. » Lâche le natté avant de faire tourner Hilde un rien plus vite.

Relena secoue la tête en entendant Duo, avant de reporter son attention sur le métis qui danse parfaitement, mais aucune expression ne passe sur son visage, ses yeux vont de Relena à Duo qui danse avec Hilde et qui ne peut s’empêcher d’onduler du bassin même sur une valse.

Après une demi-heure de danse, Duo finit par dire.

-« Je suis HS, je peux arrêter ? Je voudrais me reposer un peu, c’est beaucoup de gymnastique pour quelqu’un qui ne tenait pas encore debout, il y a 6 heures. »

-« Oh, excuse-moi, Duo j’aurai dû y penser moi-même, viens je vais te montrer ta chambre. » Propose directement Hilde.

-« Ro’ tu n’as pas sommeil, tu ne veux pas te reposer ? » Insiste Maxwell en s’arrêtant pour se tourner vers le métis.

-« Hn »

-« Il aimerait pouvoir y aller aussi si tu veux bien Relena ? » Traduit le natté en essayant d’y mettre la forme pour ne pas se faire remballer.

Hilde ouvre de grands yeux. Relena se sent vexée.

-« Il peut le demander lui-même, il a une bouche, il n’a qu’à s’en servir. » S’indigne la blonde.

-« Petite vicieuse. » Rit Duo

Hilde pique un fard, elle l’adore vraiment son Duo, mais elle n’est pas sûre que ce soit le cas de Relena, mais ce n’est pas grave c’est à elle qu’il doit plaire. Elle pose son regard sur Heero, à part son physique qui lui plaît beaucoup, on ne peut pas dire qu’il soit des plus attirant comme garçon, pourtant Duo a l’air de beaucoup l’apprécier, donc il doit y avoir quelque chose chez ce garçon qui déclenche les passions, malgré sa froideur, la distance qu’il met avec les autres. Elle prend alors la décision de voir le plus souvent possible son amie dans le but que Duo soit avec ce garçon, qui c’était sûr, va en baver.

Relena commence vraiment à en avoir marre de ce Maxwell. Pour qui se prend-il enfin ?! Et comment il fait pour interpréter les grognements néandertaliens de Heero ?! En tout cas une chose est sûre Hilde le laisse trop faire ce malotru, elle lui en touchera deux mots à l’occasion.

-« Alors il peut venir ? » Demande Duo

-« Oui ! » Répond brusquement Relena.

-« Allons, allons, faut pas s‘énerver c’est mauvais pour le teint ! » Taquine le natté.

Relena allait vraiment se mettre en colère quand Hilde prend les choses en mains, attrape le bras de Duo et le tire en dehors de la chambre avant que son amie ne saute sur lui. Et dit à Heero :

-« Tu nous suis, je vais aussi te conduire à ta chambre, tu permets Relena ? »

La jeune fille acquiesce. Hilde sortit traînant Duo et Heero s’empresse de suivre.

Une fois dans le couloir Hilde parle à Duo :

-« Enfin, je t’ai demandé avant d’entrer dans la voiture de faire attention à ce que tu disais et toi aussitôt tu cherches Relena ! »

-« Me dis pas que ça ne t’a pas plut, tu mentirais. » Répond Duo avec un large sourire.

-« Ce n’est pas ça… »Baragouine la brune très mal à l’aise.

-« Bah il n’y a pas de problème alors ! » Rétorque Duo en lui faisant un clin d’œil.

-« Hn » Fait Heero

-« Tu vois lui aussi il dit que c’était marrant ! » Ajoute Maxwell en regardant le brun tendrement.

-« Mais comment tu… ? » S’étonne Hilde.

-« Ca c’est un secret ! Bon ! Où sont-elles ces chambres ? » Demande le natté en voyant qu’ils continuent à avancer dans le couloir.

Il se sentait de plus en plus fatigué.

Hilde leur montre leurs chambres qui communiquent par une porte. Hilde a demandé à ce qu’elle reste ouverte, pensant que les garçons aimeraient sûrement discuter. Enfin vu la conversation du japonais ce serait peut être dur mais elle espère que Duo lui ferait un peu oublier la mégère qui lui servait d’amie avec son babillage.

-« Voilà ce sont ces deux là prenez celle que vous voulez, nous viendrons vous chercher à 19h30 pour manger soyez prêts » Dit Hilde en souriant.

Elle leur donne leur passe et repart dans la chambre de Relena tout en sachant que celle-ci va lui reprocher son « laxisme ». Elle semble considérer Heero comme un robot dépourvu de sentiments et cela la peine. Enfin elle allait faire bonne figure, ce n’est pas le moment de se brouiller avec son amie.

Les garçons entrent dans une chambre et s’effondrent sur le lit. Ils n’ont pas l’habitude de se servir de leur muscles et valser pendant trente minutes sans se reposer n’est pas conseillé. J et G leur ont expliqué d’y aller doucement au début que cela sera régler dans les 48h. Mais pour l’heure l’un comme l’autre n’ont qu’une seule idée : SE REPOSER. Enfin. Ils s’allongent sur le dos chacun d’un côté du lit deux places de la chambre.

Duo pour qui se reposer ne veut pas dire reposer sa langue dit alors à Heero :

-« Ca va vieux ? Tu semblais pas aller très bien tout à l’heure. »

-« Hai. Mais ça va mieux maintenant. » Rassure le métis.

-« T’avais quoi ? »

-« Le tournis… »

-« En effet entre la valse et Relena il y a de quoi se sentir mal ! »

Heero sourit légèrement.

-« Pitié, ne me parle pas d’elle. »

-« En tout cas t’as une super opinion d’elle ‘ro ! » Dit Duo en riant. « Tu sais, tu pourrais parler quand Hilde est là. Relena je comprends, mais Hildie est gentille comme tout ! »

-« Hn. »

-« Pourquoi tu repasses au « hn » ? Tu l’aimes pas Hilde ? Pourtant elle est vraiment bien comme fille. » Affirme Maxwell.

C’est vrai qu’il ne la connaissait pas beaucoup mais tout ce qu’il avait vu d’elle lui plaisait. Et tout ce qu’il avait vu de Relena lui déplaisait.

Heero tourne alors le dos à Duo.

-« Boude pas. Je sais que tu n’aimes pas Relena et que tu ne l’aimeras jamais, mais c’est pas parce qu’on est ensemble avec Hilde et qu’on s’apprécie que je vais te délaisser Heero. » Expose le châtain en venant mettre son menton sur l’épaule du brun.

Heero hausse les épaules histoire de dire « cause toujours » mais c’est vrai que le fait que Hilde et Duo s’entendent aussi bien le chagrine. C’était bien joli les « je ne vais pas te délaisser » mais c’est rarement appliqué.

Duo n’est pas dupe. Il sait que Heero souffre de la situation. Il est tombé sur une mégère qui le traite comme un chien et son ami lui est avec une jeune fille charmante, qu’il  apprécie. C’est pourquoi le natté le serre dans ses bras collant le dos du jeune homme à son torse. Le brun bien que glacial et inexpressif à première vue est quelqu’un de sensible et a un cœur.

Heero commence par se crisper légèrement, puis peu à peu il se détend dans les bras de Duo, et finit par profiter complètement de l’étreinte. Se calant un peu mieux, avec la fatigue accumulée entre leur « naissance » et la valse, ils finissent par s’endormir.

Comme prévu Relena fait sa crise…Dès que Hilde revient dans la chambre de la blonde, cette dernière lui tombe dessus.  Elle débat toute seule de comment il faut traiter Heero et Duo, sur leur impolitesse, le fait qu’ils sont mal élevés… Bref… Pendant près d’une heure c’en est ainsi. La pauvre Hilde n’en peut plus. C’est qu’elle est soûlante quand elle veut la Miss Peacecraft !

Enfin, un peu après 19h elle décide d’aller voir ce que font les garçons et de leur dire de se préparer. En effet on ne les a plus entendus de l’après-midi. Surtout Duo en fait. Elle voyait mal Heero sauter partout et crier à qui mieux mieux.

Arrivée à la première chambre elle frappe à la porte. Devant la scène, elle sourit, elle les trouve vraiment mignons. C’est vrai que la vie n’a pas été facile pour eux depuis leurs créations, elle ne sait pas comment elle réagirait si c’était à elle que cela arrivait. Si c’était elle qui se retrouvait du jour au lendemain avec des gens qu’elle ne connaît pas et qui la traitait comme Relena a traité Duo, mais surtout Heero.

Là, dans les bras l’un de l’autre, on dirait que Duo cherche à protéger Heero dans son sommeil. Il est vraiment tendre son Duo, plein de délicatesse sous ses airs un peu rustre. Vraiment elle ne regrette pas ce coup de folie de Relena de venir ici pour se créer un homme parfait, en tout cas, Duo l’est pour elle, elle le sent au plus profond de son être. Il comblera le manque affectif qu’elle a depuis toute petite, depuis que sa maman est partie avec son amant sans plus jamais venir la voir. Depuis que son père est ambassadeur, elle changeait souvent de colonie au fil des affectations de son père. Quand elle a rencontré Relena, elle a demandé à son père si elle pouvait rester sur Terre et arrêter de courir les colonies avec lui. A vingt ans, son père a donné l’autorisation et payé un petit appartement à la limite de la propriété Peacecraft.

Elle soupire, et s’assied à côté de Duo pour le réveiller. Hilde le secoue légèrement.

-« Hé, il est temps de se lever, il faut vous dépêcher parce que Relena va encore râler si vous êtes en retard pour le dîner. »

Heero ouvre un œil et se sent légèrement rougir quand il se rend compte que Hilde le voit dans les bras de Duo. Par contre le corps qui lui tient chaud n’a pas l’air de vouloir sortir du sommeil.

-« Duo, réveille-toi ! » Insiste Hilde.

Un grognement se fait, mais il ne vient pas de Heero, mais bien de Duo.

-« Encore sommeil, ‘core dormir. » Dit Maxwell en resserrant son étreinte autour du corps chaud d’Heero.

-« Duo, debout » Gronde Yuy.

Le natté se réveille de suite, et lâche son doudou nocturne en se frottant les yeux, un sourire victorieux apparaît sur les lèvres du métis. Hilde, le trouve encore plus adorable, elle lui donne un baiser sur le front. Heero sort du lit un peu vexé, Duo éclate de rire. Par contre Hilde le perd en voyant l’état du costume.

-« Mon Dieu ce n’est pas possible, il est tout froissé. »

-« Pas grave, c’était moche de toute façon. » Rétorque Heero en regardant ce que la valise garde-robe contient.

Heero trouve quelque chose à son goût et passe dans la salle de bain

-« Debout marmotte. Prépare-toi, sinon on va subir les foudres de Relena. » Ordonne le brun en disparaissant.

-« Vi, me lève, Ro’. » Bâille Duo.

En dix minutes, les deux hommes sont prêts et repassent par la chambre des filles pour les emmener dîner. Tout se passe bien, mais Hilde réalise qu’Heero est vraiment différent en présence de Relena, le jeune homme dont elle en a entraperçu l’existence dans la chambre tantôt lui plaît beaucoup mieux, que ce jeune homme froid, distant, qui semble ne pas avoir d’émotions.

Pendant le repas, ils prennent les dispositions pour leurs retours sur Terre, Heero se rembrunit encore plus si c’est possible quand il réalise qu’il sera séparé de Duo, celui-ci allant vivre avec Hilde dès son atterrissage sur Terre et lui vivre avec Relena dans son château. Il trouve Hilde adorable quand elle essaie de lui montrer tous les avantages de sa situation. Duo finit presque à l’envier.

Le lendemain en soirée en arrivant sur Terre, la limousine de Relena rose bonbon, les attends au port spatial pour les ramener dans leurs maisons respectives.

A Suivre… 

Chap 1 - Chap 3 

Si ça vous a plu,  vous pouvez m'envoyer un MP

Merci d'indiquer pour quelle histoire vous écrivez ^____^


(1) comme dans l’institut de Relena à Sank, dans la série, Burk (yeurk ! je ne te le fais pas dire…)