banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino on les emprunte et on essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Humour/romance, nawak

Rating : k+

Auteurs : Arlia Eien et Bernie Calling

Notes des auteurs

-« Je ne sais pas mais je crois qu’elle va s’en prendre plein son grade sur la fic la princesse »

-« Et tu trouves que c’est mieux ce qu’il subit le pauvre petit chou sans spandex ici ? »

Non ! XD c’est pire… »

Bernie Calling écrit en normal

Arlia Eien écrit en italique


Le toutou se rebelle


Depuis un mois, Duo et Hilde viennent rendre visite tous les deux jours à Heero et Relena.

Aujourd’hui est un jour de visite. Heero est sur un transat de la piscine à prendre le soleil. Duo et Hilde arrivent par la porte extérieure de la propriété, la main dans la main.

-« Salut Ro, qu’est-ce que tu fais ? » Questionne le natté en arrivant à sa hauteur.

-« Je parfais mon bronzage, Relena l’a demandé, elle me sort ce soir. » Lâche le brun d’une voix morne.

-« Pour faire ressortir tes yeux ? » Interroge la jeune femme.

-« Hn »

Hilde met sa main sur l’épaule du métis pour le soutenir.

-« Où est-elle ? » Demande-t-elle d’une voix complaisante.

-« Dans sa chambre, elle choisit nos tenues. » Soupire le métis.

-« Je peux faire un saut dans la piscine ? » Demande Maxwell en voyant la brune faire un pas vers le manoir.

-« Oui, Duo. » Répond Hilde en partant à la recherche de Relena.

Le natté ne se fait pas prier pour ôter sa chemise bleue et son short, découvrant un maillot de bain bleu froncé. Dans un plongeon parfait, il rentre dans l’eau, sans que la surface de la piscine ne se trouble énormément.

Au bout de cinq longueurs, Duo se met face à Heero qui ne l’a pas lâché du regard durant son effort, regardant les muscles jouer sous la peau claire, qui bronze à force de profiter de la piscine Peacecraft.

-« Viens avec moi, c’est pas marrant tout seul. » Quémande Duo en suppliant des yeux.

-« Bronze ! » Rétorque le métis d’une voix sans conviction.

-« Tu vas cuire, viens. » Insiste Maxwell.

-« Ca va ôter ma protection solaire. » Précise le brun, mais il n’en pense pas moins.

-« Je t’en remettrais, viens. » Propose le châtain.

Heero se lève et plonge rejoindre le natté. Hilde, de la fenêtre de la chambre de Relena, les regarde nager. Même à cette distance, elle voit une étincelle qu’elle ne connaît pas dans les yeux améthyste. Une amitié entre hommes, c’est différent, ils ont des choses en commun qu’elle ne peut pas partager avec son homme.

-« Tu en es où avec Duo ? » Demande d’un coup Relena alors qu’elle remet pour la quinzième fois une tenue dans l’armoire n’arrivant pas à assortir les deux tenues pour sa sortie du soir.

-« ? »

-« J’ai vu que tu lui tenais la main quand tu es arrivée. » Précise la blonde un petit sourire narquois sur les lèvres.

-« Tu veux savoir si nous faisons toujours chambre à part ? » Interroge Hilde se retenant de soupirer.

-« Oui, j’aimerai. »

-« Oui, Relena, toujours, je ne tiens pas à le brusquer, ce n’est pas parce que je l’ai acheté que je peux en disposer comme je veux. » Déclare le brune.

En voyant de la colère dans les yeux de la princesse, elle se rend compte qu’elle a fait mouche et qu’elle a touché un point qui fait enrager son amie. Cette dernière n’a sûrement pas les mêmes principes.

-« Heero s’enferme à clef dans sa chambre, pas moyen d’y aller quand il est couché. Quoi que tu en dises, je n’ai pas payé autant pour ne pas avoir ce que je veux ! » Vocifère Relena en remettant brusquement une robe bleue ciel sur son cintre.

-« Qu’est-ce que tu veux faire, le reporter ? Relena si tu le considérais déjà autrement qu’un objet que tu exposes, les choses iraient bien mieux entre vous. Il est tout à fait charmant, Heero. » Avise Hilde en se rappelant des deux facettes du jeune homme.

-« Charmant, tu me fais bien rire, entre ses « Hn », ses grognements, pas moyen d’avoir une discussion avec lui. » Proteste la blonde.

-« Est-ce que tu lui parles ou est-ce que tu lui donnes que des ordres ? » Questionne calmement la brune.

-« Pourquoi veux-tu que je lui parle ? » S’étonne Relena comme si sa meilleure amie venait de perdre le tête.

Hilde secoue la tête.

-« Comment veux-tu que la situation s’améliore si tu ne le considères pas comme un être humain, tu traites mieux tes femmes de chambres que Heero. Tu es en train de récolter ce que tu sèmes. Il a de la patience, mais il n’est pas un sur-homme. » Expose Hilde pour essayer d’améliorer la vie du métis.

-« Il m’appartient, il ne sait aller nulle part sans mon consentement. » Persifle Relena en souriant parce qu’elle venait de trouver ce qu’elle ferait porter à son homme pour qu’il la mette en valeur.

-« Relena, c’est un humain, il a une volonté propre. » Insiste la brune, outrée par l’attitude de son amie.

La princesse hausse un sourcil comme si elle doutait de la véracité des propos de Hilde. Puis elle dit l’air contrarié :

-« En plus, après ce week-end je pars deux semaines avec mon père dans les colonies pour faire des conférences pacifistes. Il y aura plein de personnes importantes. Papa a réservé les chambres depuis trois mois maintenant plus aucune n’est libre, et vu comment il est désagréable ce n’est même pas la peine de penser l’emmener ! A tous les coups il refusera de dormir dans la même chambre que moi ! Bref avec tout ça je ne sais même pas ce que je vais en faire…. »

-« Je peux le prendre avec moi dans mon appartement Relena si tu veux. » Propose gentiment Hilde.

Cela fera une pause au beau japonais et très sûrement plaisir à Duo.

-« C’est vrai tu me le garderais Hilde ? Merci c’est très gentil de ta part, je ne savais pas ce que j’allais pouvoir faire de lui… » Soupire de soulagement la blonde.

-« Je le prends Relena ne t’inquiète pas. » Dit Hilde en se forçant à sourire.

La princesse de Sank tourne alors la tête et regarde par la fenêtre.

-« Non mais c’est pas vrai ! Je lui ai demandé d’aller bronzer pas de nager ! Mais ce n’est pas possible, en plus d’être désagréable il n’est même pas capable d’obéir ! » Hurle la blonde avant de descendre à toute vitesse les escaliers.

Tellement vite qu’elle faillit tomber par terre avec sa robe rose imprimée et ses talons hauts. Hilde n’a pas eu le temps de la retenir, la réaction de son amie l’a prise de cours. Une fois qu’elle eut repris ses esprits, elle court à sa suite, elle sentait qu’il allait arriver quelque chose…

Une fois en bas, Relena s’arrête devant la piscine et crie :

-« Heero sort tout de suite de là ! J’ai dit bronzer pas nager, un chien serait plus obéissant que toi ! »

Heero et Duo, tous deux à jouer dans l’eau, sursautent au cri ‘harmonieux’ de Relena. Le visage du japonais se referme entièrement, il sort aussitôt de l’eau mais loin de rester sur place et de se laisser réprimander comme un enfant, il lance un regard noir à Relena et part en direction du château. Au diable la mission de J ! Pour lui obéir ne signifiait pas pour autant qu’on doive le traiter comme un chien, et il voulait bien réaliser les souhaits de la jeune fille mais ceux-ci devaient être réalisables. Il n’était pas un robot programmé mais un humain avec un cœur !

Hilde descendait les escaliers à toute allure en essayant de ne pas tomber. Arrivée en bas, elle croise Heero qui lui monte, il a la tête baissée et ne semble pas aller bien du tout. Elle essaie de lui demander ce qu’il a, mais avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche Heero a déjà disparu. Une fois à la piscine elle voit Duo dans la piscine et Relena qui elle est sur le bord. Tous deux paraissent extrêmement surpris.

-« Qu’est ce qu’il y a tous les deux ? J’ai vu Heero qui montait ça avait pas l’air d’aller fort… »

Ils reprennent tous deux leurs esprits.

-« Ca ne se passera pas comme ça ! » Crie Relena

-« Mais que se passe-t-il ? » Panique la brune en passant d’un à l’autre.

Duo sort rapidement de l’eau et empoigne une serviette.

-« Viens Hilde je t’expliquerai en route… » Lui dit rapidement Duo.

La fille de l’ambassadeur le trouve bien nerveux. Elle met cela sur le compte qu’il s’inquiète pour son ami, ce qu’elle comprend parfaitement. Pendant qu’ils montent les escaliers, Duo explique succinctement à Hilde ce qu’il vient de se passer, elle comprend mieux l’état de Heero et la rage de Relena quand celle-ci s’est reprise. « Son toutou » qui n’en fait qu’à sa tête, à elle à qui on a toujours tout céder… C’est impossible dans son optique.

Ils se guident aux cris de Relena et aux bruits, la princesse tambourinant à la porte de la chambre du métis fermée à clef. Elle crie soudain.

-« Cette fois c’en est trop ! Demain je pars sur L1 et je te rapporte à ces J et G qu’ils te réparent espèce incapable ! »

Les deux jeunes gens sont là quand la princesse dit cela. S’en fut également trop pour Duo, le visage très sérieux il dit à son amie.

-« Excuse-moi d’avance Hilde. »

Il saisit Relena par l’épaule et lui donne une gifle modérée. Ce n’est pas une brute non plus, il ne va pas lui fendre la lèvre et la claque n’allait même pas laisser des traces apparentes, juste une légère rougeur.

-« Que ?!… » Hoquette la princesse. Elle écarquille les yeux de surprise. 

-« Tu n’as pas à parler à mon meilleur ami de cette façon, ni à le traiter comme ça. Ce n’est pas un objet ou un jouet cassé qu’on donne à réparer, mais un être humain. »

La voix de Duo est étonnamment froide. Les deux filles découvrent un nouvel aspect de la personnalité du garçon. Apparemment il ne faut surtout pas s’en prendre à ceux qu’il aime dans ces moments là.

Relena n’en revient pas. Ce moins que rien l’a giflée ?! Elle !…Totalement dans le brouillard elle sent à peine Hilde la prendre par le bras et l’emmener doucement mais sûrement vers sa chambre. Encore une fois ce sera à elle d’arranger les choses. Elle ordonne alors à Duo.

-« Occupe-toi de Heero, je vais la faire allonger, elle est en état de choc. »

Une fois seul Duo reprend un air inquiet. Dans tout ça ils ne savent absolument pas comment va Heero, en plus il a tout entendu…A tous les coups, le métis s’est totalement replié sur lui-même…

Il frappe doucement à la porte. Pas de réponse. Il dit alors.

-« Heero c’est moi Duo, ouvre la porte s’il te plait. »

Toujours rien.

-« Heero, je suis seul, ouvre s’il te plait… je m’inquiète pour toi… »

Il entend un léger déclic signe que la porte est ouverte. Il actionne la poignée et la porte s’ouvre sur un Heero plutôt pâle et qui a la tête baissée. Il se recule de suite, va s’asseoir sur son lit et se met en boule, tête entre ses bras.

Cela fait vraiment mal au cœur de Duo. Et cela c’est la faute de cette maudite princesse qui se croit tout permis… Il ne regrette pas du tout de l’avoir giflée, ça lui a calmé les nerfs au moins. Mais maintenant il faut qu’il se calme, ce n’est pas avec de la colère qu’il aidera Heero.

Duo s’approche donc de Heero et commence à lui caresser le haut du dos avec douceur.

-« Chut… détends-toi… elle ne va pas te ramener sur L1… ni faire toutes les horreurs qu’elle t’a dites… »

Heero parle d’une voix rauque, comme s’il était complètement démoralisé.

-« Non elle a raison…quand elle dit que je suis un incapable… J m’a dit de tout faire pour elle et je n’arrive pas à en faire la moitié… »

-« Heero… » Essaye de rassurer le natté.

-« On lui reproche de mal me traiter… mais si je faisais tout ce qu’elle voulait à la perfection… elle serait peut être plus gentille ave… » Commence le brun pour se justifier.

-« Tu penses vraiment ce que tu dis ? Cette fille n’est jamais contente de rien, elle a critiqué de suite dès qu’elle t’a vu… S’il te plait Heero ne la prend pas au sérieux…» Coupe le châtain pour que le jeune homme n’augmente sa culpabilité.

-« Tu es sûr ? » Demande septique Heero.

-« C’est une évidence rien qu’à la manière dont elle t’a tripoté au début j’étais un peu dans les vapes, mais j’ai quand même remarqué, rien que les commentaires qu’elle faisait… et pourtant elle ne pouvait rien te reprocher à ce moment là…Cela en est de même maintenant. » Rassure Duo.

-« … »

Yuy hoche la tête pour le remercier, il se sentait soulager par les paroles du châtain qui le réconfortait.

-« Tu n’as pas à me remercier Heero je n’ai fait que dire la vérité. » Assure Maxwell, en continuant à lui caresser les dos, puisqu’il voyait que ça aidait le jeune homme.

µµµ

Du côté des deux filles, Hilde a réussi à faire réagir Relena, et bien que toujours choquée et outrée par le geste de Duo, elle a de nouveau les idées claires.

-« Relena, si tu veux, je prends Heero avec moi dès maintenant, comme ça tu auras une pause. Et puis tu pourras préparer ta conférence tranquillement, qu’en penses-tu ? »

-« D’accord, prends-le avec toi, moi je risque de ne plus tenir longtemps… » Avoue la blonde en lâchant fréquemment des soupirs.

-« Je vais te laisser alors, une fois qu’on a pris quelques affaires je te préviens. »Dit Hilde en se dirigeant vers la porte de la chambre de la princesse pour partir. 

Elle se rend à la chambre de l’Asiatique pour voir Duo lui caresser le dos pour le rassurer, elle se dit que son amie a dû faire fort quand même pour détruire tellement ce jeune homme. Elle frappe à la porte ouverte, Heero relève la tête qu’il avait toujours posée sur ses genoux, puis la remet.

-« Entre Hilde. » Dit Duo

La jeune fille est surprise que, sans se retourner, il sache que c’est elle. Elle se rend au lit d’Heero et assied dessus. D’une main, elle caresse la joue de Yuy avant de lui dire d’une voix tendre.

-« Il va falloir que tu prépares tes affaires Heero. »

Duo sent son ami se contracter sous sa main.

-« Je vais la tuer. » Gronde Duo.

-« Duo, Relena part deux semaines dans les colonies, Heero va venir vivre à l’appartement pendant son voyage. » Précise Hilde pour que Maxwell ne fasse pas quelque chose d'irrémédiable.

Heero se contracte encore plus.

-« Tu sais Hilde, Heero aurait pu rester seul ici. Elle le prend pour qui et pour quoi ? Je ne peux plus la piffer ton amie. » Soupire le natté.

Hilde de la joue d’Heero met sa main sur la joue de Duo.

-« Je le sais très bien, Duo. Mais j’ai agi au mieux dans son intérêt. »

-« Pourquoi ne lui as-tu pas dit qu’il pouvait rester ici, chez lui, seul. Voilà son intérêt, qu’elle comprenne que c’est un adulte. » Rétorque sèchement le châtain.

-« Duo ! » Réprimande la brune.

-« Je sais, je sais. On va se serrer. » Dit-il en essayant de lui sourire, mais son sourire est vraiment une pâle copie de ceux qu’il a l’habitude de faire.

Heero se redresse et sans un mot, se lève du lit pour se rendre à son dressing-room pour prendre des affaires. Pour quinze jours, il remplit un gros sac de voyage. Au bout de cinq minutes il ressort, habillé et prêt.

-« Tu es prêt, on va aller dire au revoir à Relena, alors. » Dit la brune en se levant du lit.

-« Hn »

-« Je serais sage. » Promet Duo.

Heero le dévisage surpris, il ne s’était pas rendu compte que Duo était aussi maltraité, il se demande maintenant si sa vie sera meilleure chez son ami. Il est encore plus surpris par la réponse de Hilde.

-« Merci Duo, mais tu sais c’est plus pour Heero que pour moi que tu dois être sage, il ne faudrait pas qu’elle change de décision pour te punir. »

-« Je sais et c’est pour ça que je vais être sage, pour Heero et pour toi. C’est vous qui en seriez les victimes. » Certifie Maxwell avant de lâcher un soupir.

Arrivé devant la chambre de Relena, Hilde dit pour finir à Duo.

-« Reste dans le couloir. »

Elle frappe et pousse Heero dans la chambre de son amie.

-« Voilà, Relena, il est prêt. »

La blonde se précipite sur Heero, lui prend le sac des mains et l’ouvre pour regarder ce qu’il prend.

-« Tu ne prends que ça, mais tu n’as pas assez, tu n’as pas de tenue de soirée. Tu vas faire honte à Hilde avec ce que tu as choisis. Va, chercher autre chose. » Ordonne la blonde en montrant la porte.

-« Relena, s’il n’a pas assez, Duo lui prêtera, ils ont la même taille. Sinon, j’achèterai. » Offre calmement Hilde pour écourter la visite.

-« Ne le laisse pas choisir, il a un goût exécrable. Prépare-lui ses vêtements le matin, sinon il se fagotera comme Henri IV sur le pont-neuf. » Précise Relena sèchement.

-« Ne t’inquiète pas Relena, je serais derrière lui. » Certifie la brune.

-« Mieux que tu n’es derrière Duo, parce que je ne veux pas devoir tout reprendre à zéro à mon retour ! » Affirme la blonde.

Un bruit mat se fait dans le couloir, Hilde prend peur, Heero lui mord sur sa chique, un peu de patience et de tolérance et il aura la paix pendant quinze jours et avec de la chance, peut-être éternellement, un accident est si vite arrivé. C’est avec cette idée en tête qu’il arrive à ne pas réagir à tout ce que dit Relena.

-« Oui, Relena, c’est promis. On va te laisser te reposer un peu avant ton bal de ce soir. Que tu sois au mieux de ta forme pour éblouir l’assistance. » Déclare Hilde en poussant Heero dans le dos qu’il se dirige vers la porte.

-« Je te vois ce soir de toute façon ! » Sourit Relena qui en a déjà oublié la présence d’Heero.

-« Je n’ai pas eu de carton d’invitation. » Avoue la brune.

-« Oh ! »

-« Ce n’est pas grave tu sais, c’est un bal réservé à l’aristocratie, je ne me sens pas à l’aise de toute façon ! » Rappelle la jeune femme.

En disant ça, elle se retourne et tire Heero derrière elle.

µµµ

C’est la première fois que Yuy vient dans l’appartement de ses amis, Relena ne l’autorisant pas à quitter la résidence sans elle. Maintenant en regardant autour de lui, il comprend mieux pourquoi la princesse n’est jamais venue ici, et pourquoi Duo avait dit qu’ils allaient se serrer.

C’était un petit logement, de quatre pièces. Deux chambres, un salon avec une cuisine dans le prolongement, et une salle de bain qui servait aussi de buanderie, ça le changeait de la maison de Relena.

La chambre de Hilde comportait un lit double, une commode à trois tiroirs qui lui servait aussi de coiffeuse, une armoire penderie qui devait être le dixième de celle qu’il a chez Relena, mais dans la chambre de Duo, il y avait un lit simple avec dans un coin un clic-clac, une penderie de moitié celle de Hilde, une commode, dessus Heero voit la série de manga que son ami lui parlait tout le temps.

Duo est déjà dans sa chambre à faire de la place dans sa garde-robe et sa commode pour que Heero puisse mettre ses affaires. Hilde arrive avec des draps et une couverture pour qu’il puisse faire le lit.

-« Tu ne vas plus pouvoir bouger, Duo. Tu devrais peut-être venir dans ma chambre. » Propose la brune avec une arrière pensée.

Son ami aimait son confort c’était peut-être le temps d’en profiter un peu également.

-« Ca va aller Hilde, je vais hanter un peu plus le salon, j’essayerai de ne pas te déranger. » Rétorque en mettant une série de tee-shirt sur la commode près des mangas pour libérer un tiroir entier pour Heero.

-« Tu ne me déranges jamais Duo ! » Dit Hilde en rougissant.

Duo ne sait plus trop où se mettre surtout qu’il sent aussi le regard d’Heero glacial sur lui, et qu’il ne comprend pas trop pourquoi, c’est bien la première fois qu’il ne comprend pas le langage muet de son ami.

-« Tu auras assez de place dans la commode pour mettre tes affaires ? » Demande Duo en regardant le métis pour sortir de cette situation un peu perturbatrice.

-« Hn »

-« Je ne sais pas comment ça allait chez Relena, mais Hilde et moi on est des marmottes, on ne se lève jamais avant 11heures du matin, j’espère que ça ne te dérange pas, que tu vas trouver de quoi t’occuper. » Commence à expliquer le natté en continuant à arranger au mieux la chambre.

-« Hn »

Duo finit de préparer le lit et se retourne vers le métis.

-« Ici, il n’y a pas de servante, de domestique, il faut mettre la main à la pâte. »

-« Hn »

Le sang de Duo commence à bouillir.

-« Mais qu’est ce que tu as à la fin ?! » Gronde le natté pour essayer de faire réagir son ami. Qu’il parle de cette façon à la blonde il pouvait le comprendre, mais pas avec lui.

-« Hn. »

-« C’est pas vrai je vais finir par comprendre Relena, tu peux pas t’exprimer normalement ?! » Soupire le châtain en mettant une taille d’oreiller propre au coussin.

Heero baisse la tête et se mord la lèvre. Alors comme ça Duo aussi pense qu’il est insupportable… Et en plus il dit comprendre Relena. Pourquoi ces paroles et ces gestes rassurants tout à l’heure alors ?…S’il n’avait pas été forcé de rester ici, il serait déjà sorti. Mais voilà il ne peut pas…

Tsuzuku 

Chap 2 - Chap 4 

Si ça vous a plu,  vous pouvez m'envoyer un MP

Merci d'indiquer pour quelle histoire vous écrivez ^____^