banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages ne faisant pas partie de l'univers de GW sont ma propriété.

Genre : Policier/ Tranche de vie.

Lectrice 01 : Arlia Eien.

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Lady Une, Trowa, Catherine, Hilde, Quatre, Marie-Meiya.

Note de l'auteur : Fic inspirée par la chanson de Florent Pagny du même titre.


Envers et Contre moi


AC 198

À cette époque chacun des ex G-Boys avait trouvé sa voie.

Heero Yuy après s'être occupé un peu de la sécurité de Relena Peacecraft, avait préfèré intégrer les Preventers, il se trouvait plus utile pour l'univers à ce poste là que dans les jupes du ministre des affaires étrangères. Cette dernière l'avait très mal pris et n'avait plus daigné prendre des nouvelles du jeune homme, ce qui le laissait complètement indifférent.

Duo Maxwell vient d'intégrer également la section à Sank où se trouve Yuy. Juste après le putsch, il avait consacré un an de sa vie à aider Hilde Schbeiker à monter sa société de récupération de métaux sur L2. Maintenant que la société tournait sans problème, il y avait d'autres envies. Ce n'était pas vraiment que l'action lui manquait, cependant il avait plusieurs manques dans son existence, comme de revoir certains de ses compagnons de guerre et surtout un qui lui filait toujours entre les doigts.

Et puis Maxwell devait bien avouer qu'il fuyait également L2, s'il restait là, il serait trop proche d'une personne qui ne partageait pas ses sentiments et qui ne les partagerait jamais puisque Hilde venait de se mettre en ménage avec une autre jeune femme. Il n'avait pas eu la force d'en faire la connaissance, il avait quitté la maison de son ami juste avant son aménagement.

Pour avoir des nouvelles régulières d'Heero, Duo n'avait trouvé que cette solution là au final, autant goupiller plusieurs besoins et de sa place chez les Preventers, il pourrait voir plus facilement les trois autres également.

µµµ

Heero avait fière allure dans son habit preventer alors qu'il dévisageait Duo d'un regard bleu acier et exaspéré.

-« Lady Une m'a demandé d'intégrer son service, j'y peux rien. » Plaide-t-il.

-« Hn »

Ce n'est pas qu'il n'apprécie pas son ex-coéquipier. Seulement, il est aussi le seul à avoir un appartement de fonction pour deux qu'il occupe seul depuis qu'il s'est arrangé pour que personne n'y reste en s'appuyant sur son caractère froid et distant. Il repousse tous les Preventers qui auraient dû cohabiter avec lui. Il se doute de la raison pour laquelle le Général l'a convoqué. Il avait fallu que Duo se ramène à Sank pour que sa tranquillité soit finie parce que lui ne partira pas, ils s'étaient testés durant la guerre. Maxwell savait ce qu'il cachait derrière son caractère.

Travailler avec lui, Heero était sûr qu'il apprécierait, on pouvait compter sur son intelligence. Et si Yuy faisait le vide autour de lui depuis qu'il avait intégré cette section à haut risque c'était surtout qu'il ne voulait pas donner d'armes à ses opposants. On ne lui connaissait aucun ami. Pourtant il appréciait ses anciens camarades de guerre, certains plus que d'autres comme Maxwell et Barton.

-« Je ne dois pas faire les présentations. » Commence Lady Une en arrivant dans son bureau après une réunion.

La Générale était rarement à Sank, elle était fort préoccupée par la santé de Marie-Meiya. La balle que son grand-père avait tirée était passée tout près de la moelle épinière. La gamine devait se rendre fréquemment dans un centre de revalidation et elle ne voulait pas y abandonner la fille du seul homme qui ait compté pour elle. Elle y passait le plus gros de son temps, travaillant de là-bas, utilisant des séances en vidéo conférence pour rester efficace aussi bien au travail que de pouvoir soutenir quotidiennement son enfant. Elles revenaient à Sank toutes les trois semaines.

-« On va faire équipe ? » S'informe directement Yuy en posant son regard acier sur son supérieur.

-« Normalement non, mais parfois peut-être. Maxwell vous a prévenu pour le logement ? » Demande la jeune femme.

-« Je n'ai pas eu réellement le temps. » Réplique Duo.

-« Je suppose qu'il doit venir dans mon logement. » Soupire Yuy

-« Oui, vous pouvez rentrer chez vous. Demain, ici à 6h30. » Ordonne le Général.

Yuy guide Maxwell jusqu'à l'appartement preventer sans grand confort mais comme il n'y a pas de loyer, il ne fallait pas exagérer, il était situé au quatorzième étage, l'ascenseur plus souvent en panne qu'autre chose. Il y avait deux chambres identiques d'après les dires du métis parce qu'il ne montre pas la sienne : un lit, une table de nuit, une garde-robe, une table devant l'unique fenêtre de la pièce, dessus une lampe de bureau, et une série de prises pour installer du matériel informatique plus aisément.

Dans la salle commune, il y avait deux divans de deux places, une table basse, dans le coin opposé une table à manger et quatre chaises, en face des chambres une cuisine équipée et la salle de bain, deux éviers, une douche et un WC.

-« Ce n'est pas l'appartement de Hilde mais c'est habitable. » Dit Duo après avoir tout visité.

-« S'il te manque, tu peux y retourner. » Gronde Heero.

-« Lady Une m'a dit que je ne tiendrai pas deux mois et que si je les dépassais, j'aurai le record. » Sourit-il.

Pour toute réponse, Yuy s'en va vers la salle de bain.

-« Cinq minutes de douche et ne mets pas le désordre. »

Maxwell sourit encore plus, ça ne va pas être facile de dépasser les deux mois si son colocataire ne change pas d'attitude, il a l'impression qu'il y a de nouveau un mur entre eux.

µµµ

-« Tu n'as pas encore défait ton paquetage, tu repars ? » Demande Yuy en s'essuyant les cheveux alors qu'il a simplement passé un short, il ouvre son attaché-case et en sort son portable pour se remettre au travail.

-« On a les mêmes horaires ? » Demande-t-il en le regardant faire.

-« Je ne suis pas ta mère, Maxwell. Trouve tes repères et lâche-moi. »

-« Je fais comme si tu n'existais pas ? » Demande-t-il une étincelle de plaisir dans le regard.

-« Hn. »

« Ok pense Duo, c'est reparti comme en quarante.»

Il ramasse son paquetage et se dirige vers la chambre qu'on lui a désignée comme étant la sienne. Il ne lui donnera pas ce plaisir d'arriver à le faire décamper, quoiqu'il paraît que c'était déjà arrivé. La nouvelle recrue avait encore préféré aller à l'hôtel que de rester la première nuit avec le Sergent Yuy.

Dans l'autre main, Maxwell a les sept tenues preventer qui lui ont été fournies cette après-midi, elles sont étiquetées à son nom, elles devront être remises à la blanchisserie du sous-sol des bâtiments du QG. Il ouvre la garde-robe et les suspend à la tringle. Dans son sac, il sort ses vêtements personnels qui se résument à trois, quatre jeans, cinq pulls, des sous-vêtements et deux ou trois chemises.

Son portable, il le range sur le bureau, il sort également son réveil qu'il installe sur la table de nuit avant de le mettre à l'heure, il encode l'heure du réveil à 5h30.

Une bonne odeur de sauce tomate commence à s'élever dans l'appartement.

-« Qu'est-ce qu'on mange ? » Demande Maxwell en arrivant dans la cuisine.

-« Moi des spaghettis, toi je ne sais pas, si tu tiens à ta vie, tu ne touches pas à mes affaires. »

-« Ok man, il y a une supérette 24h/24 dans le coin ? » Interroge-t-il en retenant un soupir.

-« Troisième rue sur ta gauche en sortant d'ici, n'oublie pas un marqueur pour tes affaires. »

-« Yuy, si ce n'est pas à toi, c'est à moi, je ne vais pas m'amuser à tout noter, c'est pas l'école gardienne ici. »

En prenant sa veste dans l'entrée, il soupire un peu, on dit que les gens s'améliorent avec les années, en tout cas, ce n'est pas le cas de son colocataire.

Duo fait rapidement ses courses, autant prévoir tout ce qu'il a besoin, quitte à ce que ce soit en double à l'appartement. En repensant à l'attitude du métis, il achète même son papier de toilette, son essuie-tout, de quoi nettoyer la cuisine, faire la vaisselle, encore une chance que le lave-linge fait partie de l'immeuble, il se serait senti obligé d'en acheter un également. Il prend deux ou trois essuies de vaisselle, pour sa toilette personnelle, il avait ce qu'il lui fallait dans son paquetage.

Quand il rentre dans son nouveau chez lui, Yuy mange sur la table basse tout en continuant son travail dans le salon.

-« Les casseroles, les poêles, c'est à toi ou à l'appartement ? » Demande Maxwell réalisant d'un coup qu'il se pourrait qu'il doive ressortir.

-« À moi ! »

Le nouveau arrivant laisse échapper un soupir d'exaspération.

-« Bon, je range mes courses et j'y retourne. » Marmonne Duo.

En voyant Maxwell passer avec son papier toilette pour le ranger directement à sa place, Yuy lui lance.

-« Tu peux les utiliser. »

-« Merci Heero. » Dit-il en partant vers la cuisine pour préparer son repas.

Quand celui-ci est prêt, Maxwell vient avec son assiette remplie de purée, d'une saucisse et de la compote. Il s'installe sur un autre bout de la table basse, il commence à manger, il est mort de faim.

-« Qu'est-ce qu'il y a à faire le soir ici ? » Demande Duo entre deux bouchées.

-« Tu parles seul, Maxwell. Je croyais que tu avais compris que je n'existais pas ! » Lâche-t-il en le fusillant du regard.

Le métis savait qu'il devait mettre son nouceau colocataire à sa place directement, mettre un mur entre eux. L'ex-02 avait toujours su se faire aimer de tout le monde, lui n'y avait pas fait exception il y a trois ans.

Il fallait voir comme les gens autour de lui recherchaient son contact, comme ce pilote d'Oz qui avait même changé son fusil d'épaule pour lui. C'était près d'elle qu'il avait vécu cette dernière année. Ce n'est pas parce qu'il ne demandait jamais aucune nouvelle qu'il ne se renseignait pas sur ce qu'étaient devenus les autres. Heero savait où les trouver s'il avait eu besoin d'eux pour une raison particulière, s'ils devaient repartir au combat pour sauver la paix.

Trowa était au sein du cirque Bloom, il parcourait l'univers pour se produire. De temps en temps, il rendait un service à Lady Une en se rendant sur un satellite ou un pays sous le couvert du cirque pour recueillir des informations. Barton n'avait pas voulu intégrer les Preventers, non il préférait travailler en fonction de ses envies. Pour plaisanter Catherine lui disait qu'il était redevenu mercenaire. Le saltimbanque le croyait dur comme fer, il était le seul juge et le seul à décider pour qui il travaillait, ça Heero le savait.

Quatre s'occupait de la société de son père, ça lui prenait tout son temps. Même si Yuy savait qu'il pourrait compter sur lui, il préférait l'éviter, vu l'importance du jeune homme dans la sphère politique autant le mettre de côté. L'embrigader dans une infiltration ou autre ferait plus courir de risques à la mission qu'autre chose. Son visage d'ange était devenu bien trop connu.

Wufei était Preventer, il était affecté à la section asiatique aussi bien terrestre que coloniale. Le dragon s'y sentait à sa place, près de ses racines.

Celui qui l'avait le plus étonné, c'était Duo, depuis le temps qu'il clamait que plus jamais il ne mettrait sa vie en jeu pour les autres et l'humanité, il ne s'attendait pas à le voir rallier les Preventers.

Pourtant, il était là dans son appartement et ça lui faisait plaisir de le revoir, même s'il ne devait rien laisser paraître pour la sécurité de son ami.

Son repas fini, Duo rassemble ses affaires pour faire sa vaisselle. L'assiette du métis était toujours sur un coin de la table, il la prend aussi.

-« Je fais ta vaisselle, ce n'est pas une obligation pour toi de faire la mienne une prochaine fois. Demain, je prévoirais de quoi m'occuper. » Explique-t-il en partant vers la cuisine.

-« Hn »

Maxwell sourit intérieurement, c'est fou ce que Heero est exubérant.

µµµ

La première semaine est une prise de marques entre les deux jeunes gens. Enfin, Duo prend ses repères parce que Heero vit comme il a toujours vécu, sans se préoccuper de lui.

Pour Maxwell, la vie de l'ex-01 se résume au travail, il ne le voit jamais faire autre chose. Six jours semaine, il est soit au travail, soit derrière son ordinateur à l'appartement, mais comme Duo ne sait pas voir ce qu'il fait, il pourrait avoir des activités dessus comme lire, faire des jeux, ce n'est pas forcement du travail et des dossiers.

Dans les repères, il tombe des nues quand il réalise que les cinq minutes de douche c'est pour lui aussi. Le cinquième jour, alors qu'il commençait à peine à se rincer les cheveux des poings martèlent contre la porte.

-« Dehors, tes cinq minutes sont passées. Les toilettes doivent rester disponible. »

-« Ok man, je prendrai ma douche au boulot, je ne peux pas faire en cinq minutes. » Dit Duo qui avait décidé de ne jamais le contrarié.

Un grognement répond au jeune homme.

Dix minutes plus tard, Maxwell arrive dans le salon, il a un essuie à la taille, un autre pour s'essuyer les cheveux qui lui arrivent au bas des fesses quand ils sont détachés.

-« Voilà, c'est libre ! »

Heero coupe son ordinateur et part à la toilette qui est dans la salle de bain. Quand le métis revient, Maxwell est assis dans le divan qu'il s'était attribué en perpendiculaire de celui que son colocataire utilisait d'habitude. Il continuait de se frictionner sa chevelure pour la sécher.

-« Qu'est-ce que tu fais réellement comme travail ? » Demande Duo pour faire la conversation pendant que l'ordinateur de Yuy s'allume.

-« Je te pose des questions ? » Répond sèchement Heero.

-« Non, bien sûr ! » Lâche-t-il dans un soupir.

Alors qu'il commençait à brosser ses cheveux pour les natter à nouveau son GSM sonne sur la table basse.

-« Hildie, ça fait plaisir de t'entendre, oui attends, je vais dans ma chambre sinon je vais gêner mon colocataire. »

Et la voix chaude de Maxwell ne devient bientôt plus qu'un murmure, de temps en temps Heero l'entend rire, ça lui réchauffait le cœur, il aurait pu rester ça ne l'aurait pas gêné.

Depuis que Duo vit dans son appartement, Yuy peut constater qu'il y a plus d'ambiance chez lui. Ce n'était pas les morceaux classiques qu'il écoutait d'habitude mais il aimait les goûts musicaux du jeune homme, comme de voir les expressions sur son visage quand il regarde un film sur la mini console qu'il avait achetée, un écouteur dans l'oreille pour ne pas le gêner, le désordre l'énervait parfois également.

Bien sûr, il aurait pu répondre à Duo, mais s'il ne sait rien, c'est mieux pour la sécurité des autres.

µµµ

Il y a presque un mois que l'ex-02 est devenu le sergent Maxwell de la section de Sank quand Quatre passe à l'appartement, cependant ils ne sont pas restés, le métis leur lançant des regards comme s'il était gêné par la discussion des deux ex-pilotes. Ensemble, ils décident de souper à l'extérieur pour ne pas continuer de se faire fusiller. Maxwell agissant toujours dans l'optique « ne pas contrarier Yuy pour une vie plus facile dans l'appartement. »

Le métis était déjà parti plusieurs fois en mission mais jamais plus de trois jours. Heero se demandait par contre ce que pouvait faire Maxwell au sein du QG, car celui-ci ne partait pas souvent en mission du moins il l'avait vu découché une fois quand le cirque était passé à Sank. Duo avait essayé de l'entraîner à la représentation mais il avait décliné l'offre, ne voulant pas se montrer avec eux.

Yuy pensait à ça au moment où le coursier lui amène la conclusion de son ordre de mission sous pli scellé.

Il n'aimait pas cette façon de travailler. Il trouvait qu'on y perdait trop de temps. L'enquête était d'abord réalisée par une équipe avant qu'on ne leur assigne la mission, il devait sélectionner les gens qui partiraient avec lui et demander à une autre équipe qu'elle prépare le terrain. Quand cette étape était finie, la conclusion et comment elle devait être menée arrivait par pli scellé. Dans la semaine, il s'arrangeait pour mener l'action.

Lady Une argumentait cette nouvelle façon de travailler en disant que c'était mieux. De l'extérieur, personne ne savait rien sur les exécuteurs des missions, il y avait bien trop d'intermédiaires pour qu'on puisse infiltrer une mission sans se faire repérer. Mais il y avait une autre raison, personne ne savait vraiment qui faisait quoi, ni où ? C'était le mieux pour que l'information ne soit pas dévoilée, puisque personne ne l'avait en entier à part l'équipe qui partait, c'était pour ça aussi qu'il fallait aller vite.

Ce qui était vrai aussi, c'était que depuis six mois, le taux de réussite, sans perte humaine, frisait le risque zéro.

En lisant son ordre de mission, cette fois Yuy n'était pas d'accord, il avait dégrossi le terrain comme à chaque fois avec des recherches personnelles faites pendant ses heures de loisirs. Il attrape son téléphone de service et fait le numéro du Général au centre de revalidation.

-« Lady Une, Sergent Yuy, dossier Pura, je ne suis pas d'accord avec la conclusion, il y a moyen de faire plus rapide. »

Un soupir lui répond, puis le silence avant que la voix exaspérée du Général s'élève.

-« Bureau 3, arrangez-vous avec celui qui a fait le travail. » Et elle raccroche.

Un peu surpris par la réaction de son supérieur, le métis se lève, il rassemble son dossier et part vers le bureau 3, ne se mêlant jamais aux autres preventers, il ne sait même pas à qui il a été octroyé.

Il donne deux coups secs sur la porte qu'il ouvre sans attendre la réponse.

-« Toi ! » S'exclame-t-il.

-« Tu sais quand même que je travaille ici. » Sourit Duo avant de faire un clin d'œil à son collègue, un jeune homme blond, les cheveux en porc-épic du nom de Louis Kay (1)

-« Dossier Pura, c'est à revoir ! » Lâche Yuy en jetant la farde en carton devant Maxwell qui étudiait un plan.

-« Tu fais la mission seul ? » S'informe-t-il après avoir parcouru rapidement le dossier.

-« Je ne rentre pas dans le bâtiment, je supervise. »

-« Alors, ça reste comme ça ! »

-« Maxwell ! » Gronde le Sergent en le fusillant du regard faisant reculer le blond sur sa chaise, alors que le regard ne lui est pas adressé.

-« Tu ne me fais plus peur, si tu m'as seulement fait peur. » Lâche Duo en se redressant devant le métis. « Si une mission rate, si un homme reste dans un plan que j'ai monté, j'ai juré d'aller le rechercher personnellement. Pourtant plus jamais je ne retournerai sur le terrain, ça aussi je l'ai dit. Tu modifies, je ne cautionne pas, tes hommes tu iras les rechercher toi-même. C'est la seule solution et la plus rapide. » Dit-il en prenant le dossier et en le tapant sur la poitrine de son vis-à-vis.

-« Ça n'ira pas Duo, tu n'as pas le dernier élément que moi j'ai. »

-« C'est Duo maintenant. Entre dans le bâtiment, je cherche une autre solution, je regarde avec des caméras thermiques et en me basant sur tes capacités physiques. » Propose-t-il.

-« Ce n'est pas possible. »

-« Que tu ne veuilles pas en discuter devant Louis, je comprends, si tu veux que je cautionne, on parle ce soir. »

-« Non ! »

-« Alors, démerde-toi ! » Dit Maxwell en se rasseyant à sa place.

Il reprend son plan pour faire sa conclusion sur un autre dossier.

-« Au revoir Yuy. »

Heero fait demi-tour pour se rendre à son bureau, c'est en fulminant de rage qu'il s'y rend. Pour qui se prenait-il, ils avaient le même grade, de quel droit devait-il cautionner ses missions ?

Enfin à son bureau, en professionnel qu'il est, il met ses réflexions personnelles de côté pour reprendre son dossier et regarder plus en profondeur ce que Duo a prévu comme action. Lui sait qu'il ne peut pas bloquer les portes de l'extérieur et faire l'infiltration, l'ennemi changeant tout les quinze jours le code d'ouverture des portes. Il savait que le changement aurait lieu le jour de la mission, il n'avait pas trouvé la nouvelle série pour la donner à un de ses hommes. Il n'a personne d'assez compétent sous ses ordres pour lui permettre de rentrer dans ce bâtiment et ressortir avec le ministre des affaires étrangères de L4 prisonnier d'une association voulant mettre la main sur le secteur tertiaire de L4.

Il devra se plier au plan prévu par Maxwell, en espérant que ses hommes auront le temps de ressortir avec le prisonnier.

µµµ

Au soir, il y a encore plus de tension entre les deux jeunes gens. Pourtant pour une fois, c'est Heero qui vient aborder Duo dans la cuisine quand celui prépare son repas.

-« Pourquoi dois-tu cautionner une mission ? »

-« Lady Une est venue me chercher pour faire baisser son taux de morts ou de capturés dans sa section qui était montrée du doigt par les plus hauts dirigeants. »

Ça Heero voulait bien le reconnaître, Maxwell et Barton avaient une faculté d'infiltration supérieure à la sienne. C'était inné chez Duo. C'est vrai que ses missions, il les faisait en force, il y avait des déchets humains, mais c'était le risque du métier aussi, il avait également le plus haut taux de réussite.

-« Lady Une est persuadée qu'à nous deux, on peut devenir la meilleure section. » Continue-t-il.

Ça aussi Yuy l'admettait, depuis un moment le taux de perte humaine a baissé mais c'est antérieur à l'arrivée de Maxwell, ça a commencé aux modifications apportées au service il y a quatre mois presque cinq.

-« Grâce à ta volonté de réussir et mon aptitude à infiltrer. » Conclut Duo.

-« Il n'y a qu'un mois que tu es là. » Rappelle Yuy en croisant ses bras sur son torse, il n'allait pas voler la gloire des autres.

-« Il y a six mois que je travaille pour Lady Une, seulement avant je le faisais de L2. Hilde avait besoin de moi pour lancer sa société, une présence masculine pour mettre les choses au point. » Avoue Maxwell.

-« Avant les modifications ? »

-« C'est mes modifications, elle me voulait, c'était à mes conditions, vu le temps qu'elle peut consacrer réellement à sa section, elle n'a pas trop rechigné. » Sourit-il.

-« Tu es sûr de ton plan d'action ? » Questionne pour finir Heero.

-« Au point d'aller chercher personnellement les hommes qui resteraient dans le bâtiment. » Affirme-t-il.

-« Hn »

Sur cette bonne parole, le métis quitte la cuisine, décidé à suivre le plan d'attaque créé par Maxwell même s'il était diamétralement différent de celui qu'il avait en tête.

À Suivre… 

Accueil - Chap 2 

Si ça vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez


(1) Pourquoi me fatiguer à cherche un nom, ^_^ autant réutiliser mes personnages originaux.