banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Tranche de vie

Rating : K +

Acteurs: Heero, Duo, Quatre, Lady Une.

Début d'écriture le 09/04/2018


Pourquoi tu t'éloignes ?


Lady Une avait été magnanime, elle avait même octroyé un jour de congé supplémentaire à Duo pour sa participation à l'enquête sur son temps de vacances, lui permettant de profiter d'un jour de plus près de son compagnon.

C'est pour cette raison que Maxwell ne reprend du service que le mardi matin, Heero peut encore paresser un peu à la maison jusqu'à jeudi quatorze heures où il recommence par l'après-midi.

En arrivant à son bureau, Duo voit son collègue qui le regarde continuellement bizarrement.

-« J'ai une tâche ? » Finit-il par demander.

-« Non, vous avez passé de bonnes vacances ? » Demande-t-il pour détourner l'attention.

-« À partir de jeudi, c'était mieux, mon homme était présent. »

-« C'est certain. Mettons-nous au travail. »

À midi, Maxwell se rend au mess pour déjeuner, Quatre y est installé, il se dirige directement vers son ami pour lui tenir compagnie et ne pas manger seul non plus.

-« Ah, tu es de retour ! » Lâche Winner.

-« Vous avez tous une drôle d'attitude. » Soupire Duo en déposant son plateau.

-« Qu'est-ce que tu as fait mercredi dernier ? »

-« Je me suis promené une bonne partie de l'après-midi. »

Quatre se mord la lèvre inférieure, réfléchit. Est-ce qu'il doit prévenir son ami ? En tout cas, lui c'est le genre de renseignements qu'il voudrait avoir. D'autant plus qu'Heero a déjà fait souffrir Duo au début de leur relation. Or lui sait qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Il ne peut pas laisser son ami dans l'ignorance.

-« Plusieurs Preventers ont vu Heero repartir au bras d'une Drag-queen mercredi. »

-« Quatre ! ce n'est pas du tout le genre de mon homme. Tu m'aurais dit Connor, je me serai méfié, mais au bras en plus. » Rit-il.

-« Il en a côtoyé beaucoup ces derniers temps. » Insiste Winner.

-« Oui, pour son enquête. »

-« Je t'aurai prévenu. »

-« Merci. »

Duo avait difficile de masquer son bonheur, il n'avait pas fallu longtemps pour qu'on le prévienne. Heero avait tort, c'est avec plaisir qu'il lui dirait au soir qu'on ne l'avait pas reconnu.

À l'heure actuelle, il se demande encore comment son compagnon l'avait reconnu, il avait mis aisément une demi-heure à se défaire du maquillage, il avait perdu des cheveux en les démêlant sous la douche. Il avait même craint de devoir en couper une partie, seulement son amant était venu lui donner un coup de main pour dompter sa crinière laquée.

µµµ

Jeudi matin, Duo se tourne dans le lit pour embrasser son amoureux. Ce dernier grogne dans son sommeil.

-« Il est temps. » Dit tendrement Maxwell.

-« Je ne commence qu'à quatorze heures. » Peste Yuy.

-« Tu ne viens pas avec moi ? » S'étonne-t-il.

-« Pas envie. » Dit-il en se retournant pour se rendormir.

Maxwell écarquille les yeux, d'un autre côté lui ne se lève pas souvent quand son homme fait le matin, plus quand il fait la journée et lui l'après-midi. Heero n'ayant pas encore de dossier attribué, il peut le comprendre.

Duo est heureux de voir apparaître son compagnon au QG vers treize heures trente, au moins ils vont un peu se voir et pas simplement se croiser. Il va avoir fini sa journée d'ici une demi-heure. Comme Heero s'arrête dans son bureau, ça lui fait encore plus plaisir.

-« Tu m'as laissé un peu de travail à la maison que je ne m'ennuie pas trop en ton absence ? » Demande Maxwell.

Yuy lui caresse la joue en lui disant.

-« Je viens de mettre tourner une machine. J'y vais, soit sage. »

-« Toujours quand tu n'es pas là. »

Yuy lui sourit avant de reprendre son visage fermé et de se rendre dans son bureau afin de découvrir le dossier qui lui est attribué.

µµµ

Maxwell est un peu surpris le lendemain quand une nouvelle fois Heero ne l'accompagne pas au travail. D'un autre côté, il ferait seize heures d'affilée au QG. En tant que chef de la sécurité, il n'a jamais compté ses heures mais peut-être justement qu'il arrive à un âge où il a envie de faire autre chose que toujours travailler.

La semaine prochaine, Heero sera du matin et lui fera la journée, les écarts seront moindres. Et puis Yuy sort d'un long dossier, sa semaine de congé n'a peut-être pas été suffisante pour lui permettre de se ressourcer. La nouvelle mission n'est peut-être pas assez attrayante également.

Duo se dit qu'il se monte la tête tout seul, ils sont toujours aussi complices en dehors du travail, il doit arrêter de s'alarmer.

La semaine suivante, il doit bien admettre que lui non plus ne se lève pas pour travailler deux heures plus tôt. Après avoir déjeuné avec son compagnon, Duo en profite pour faire le ménage. Heero trouve que tout est toujours bon ainsi tant que le linge est fait et la cuisine rangée. Pour ne pas le faire quand son amant est là, il s'arrange pour le réaliser quand il est au travail avant lui.

Par contre, il est plus surpris en le voyant passer à quatorze heures pour retourner à l'appartement. Il pourrait au moins rester jusqu'à seize heures qu'ils puissent rentrer ensemble comme les autres fois. Même s'ils ne travaillent pas sur les mêmes dossiers, ça lui fait plaisir cette petite attention, une preuve qu'il tient à lui tout de même.

Il essaye de se raisonner, en se disant que les crises de jalousies d'Heero sont la preuve qu'il tient à lui quoique ça puisse simplement être de la possessivité.

En rentrant, il trouve Heero en t-shirt et short dans le salon en train de lire le journal. La machine qu'il a fait tourner n'est pas pendue sur leur balcon. Il soupire un peu, passe par la chambre pour se changer et puis la buanderie pour mettre le linge dans une manne.

Il se dirige vers le balcon, laisse la porte ouverte afin de pouvoir discuter avec son amant.

-« Elle n'est pas intéressante ton enquête ? »

-« Un truc banal, il y a plus captivant que d'essayer de retrouver des tagueurs de biens publics. »

C'est certain, il n'aimerait pas non plus. Il secoue un t-shirt avant de l'accrocher aux épaules avant de lui demander.

-« Tu veux manger quelque chose de spécial pour le souper ? »

-« On irait bien au restaurant qui vient d'ouvrir, je t'invite. »

-« C'est une bonne idée. » Dit-il en pendant le dernier essuie.

Son regard accroche la poubelle qu'ils mettent sur le balcon pour éviter les odeurs.

-« Tu as vidé la poubelle ? » S'étonne Maxwell.

Au matin, il avait constaté qu'elle était pleine mais n'avait pas eu le temps de la descendre.

-« Oui, je me suis dit qu'on moins le linge ne sentirait pas le pourri. »

-« Et pendre le linge ne t'est pas venu à l'esprit ? » Lâche-t-il les mains sur les hanches en se postant devant son amant.

-« Tu dis toujours que quand je le fais, tu as plus de travail en repassant. »

Qu'est-ce que vous voulez répondre à ça ? Il s'était fait prendre à son propre piège.

Ils avaient passé un bon moment au restaurant, du coup Duo se dit qu'il se monte la tête, il n'y a pas d'eau dans le gaz.

Pourtant, le temps passant, cela l'inquiète qu'Heero ne l'attende plus et ne vienne plus avec lui au travail. C'est la seule chose de foncièrement différente dans leur vie, mais ça lui donne l'impression qu'il s'éloigne imperceptiblement, mais pas très loin. Quand ils peuvent, ils mangent ensemble au mess.

Une semaine passe encore, alors qu'Heero est sur le terrain, Duo mange avec Quatre, ce dernier lui a demandé.

-« Tu n'as pas l'air dans ton assiette. » Dit Winner une fois installé.

-« Heero ne vient plus au travail avec moi. » Répond-il d'une voix morne.

-« Pourtant, il vient ! » S'étonne Quatre.

-« Avant, il restait pour qu'on rentre ensemble ou il venait pour arriver à deux. » Soupire-t-il.

Quatre soupire aussi puis il se lance d'une petite voix.

-« Tu es sûr qu'il n'a pas une aventure avec cette drag-queen ? »

-« Je suis certain qu'il a une aventure avec lui. »

Duo voit la main de son ami venir vers lui pour le soutenir avant qu'il ne puisse continuer, ça le fait sourire.

-« Parce que c'était moi. »

-« Duo ! S'indigne-t-il. Tu aurais pu me le dire la première fois. »

-« Ça n'aurait pas été marrant. Mais ça ne résout pas mon problème. »

-« Suis-le, rentre plus tôt ! » Lâche Winner en se levant.

Son collègue vient de rentrer dans le mess pour venir le chercher.

Oui, il aurait dû y penser tout seul, mais il sait aussi ce qu'Heero pense de ses crises de jalousie mais là rien de ce qu'il invente ne change les nouvelles habitudes de son compagnon qui dure depuis plus d'un mois maintenant.

La poubelle est descendue régulièrement, ce que son amant n'a jamais fait. Est-ce pour cacher les préservatifs qu'il utilise ?

Dès le lendemain, Duo met son plan en pratique, il a demandé une autorisation pour quitter le travail une demi-heure après la fin de service de son homme. Il ne voulait pas le suivre directement mais rentrer de manière impromptue.

Au moment de tourner la clef dans la serrure, il a une boule dans le ventre. Qu'est-ce qu'il va découvrir ?

À pas de souris, il avance dans l'appartement, il scrute les pièces sans trouver son homme. Serait-il ailleurs ?

Puis au-delà de la buanderie, il voit la porte du balcon donnant sur la cour ouverte. Il s'y rend furtivement et trouve son compagnon appuyé à la rambarde qui déguste un verre de quelque chose qu'il n'arrive pas à identifier. Il est encore plus perdu, c'est ça qu'il fait en cachette.

Sentant une présence dans son dos, Heero se retourne, écarquille les yeux en voyant Duo.

-« Tu n'es pas au QG ? »

-« Qu'est-ce que tu bois ? » Ne peut-il que répondre.

-« Un smoothie. »

Bon, ça ne l'avance pas plus. Le pire c'est qu'Heero à l'air mal dans sa peau comme s'il avait fait une bêtise, comme s'il avait peur de le décevoir.

-« Tu veux goûter ? » Demande Yuy.

Maxwell s'avance et prend une gorgée.

-« C'est bon, on dirait que c'est fait avec des fruits frais. »

-« Banane-abricot, et c'est des fruits frais. »

Duo est de plus en plus perdu. Pourquoi son compagnon ne pourrait pas se faire plaisir seul, de façon gustative bien sûr.

-« Tu l'as acheté quelque part ? »

-« Je l'ai fait. » Dit-il avec une pointe de fierté.

Maxwell avait pourtant vu l'état de la cuisine, tout était impeccable. En général quand Heero cuisinait, il pouvait ranger derrière lui, nettoyer jusqu'aux meubles, parfois le sol. Pourquoi son homme si rigoureux au travail était l'inverse à la maison ? Quand il avait emménagé chez Yuy, il avait mis presque un mois à rendre l'appartement vivable à ses yeux, propre et rangé. Si son compagnon était capable de le faire aujourd'hui, pourquoi ne le faisait-il pas en temps ordinaire ?

Sentant une pointe de déception chez Heero et que son silence le met mal à l'aise, Duo se lance.

-« Avec le robot ? »

Yuy baisse les yeux, évite son regard.

-« J'ai vu un appareil quand on est allé sur le marché ensemble. Tu regardais les animaux, en face, il y avait une démonstration. »

-« Oui, je m'en rappelle. »

-« Je savais ce que tu pensais des appareils ménagers trop spécifiques. Pas besoin d'un thermosoupe, une casserole et un mixer c'est bon. Un Blender ne sert à rien, le robot suffit, moi, ça me tentait. »

Maxwell n'ose pas l'interrompre mais le tout-en-un est bien plus pratique que cinq appareils distincts sans prendre plus de place dans les armoires.

En parlant d'armoires, s'il a acheté son appareil à smoothie où l'a-t-il rangé ?

-« Tu es allé l'acheter ? » Finit-il par demander puisque son compagnon s'est tu.

-« J'y suis retourné le jeudi suivant et j'ai goûté sa préparation, c'est ce que j'aurai voulu faire avec toi. »

-« Tu pouvais le dire, goûter, n'oblige pas à l'achat. »

-« Tu te plains toujours que je ne mange pas de fruits. »

Duo prend pied, on dirait réellement que son compagnon à fait la pire des bêtises et qu'il cherchait des arguments pour le culpabiliser et atténuer sa faute.

Et en parlant de fruits, où est-ce qu'il les planque ? L'histoire de la poubelle vidée régulièrement vient de s'expliquer. Heero a acheté la machine, il fait ses smoothies dès qu'il est seul à l'appartement, comme un fruit défendu qui a meilleur goût, il ôte toutes les traces de son plaisir solitaire pour ne pas l'alarmer. Il trouve ça tellement mignon et moins dramatique que tous les films qu'il s'était fait en quinze jours.

-« Donc, tu es retourné sur le marcher jeudi matin, et tu as acheté la machine, des fruits. Et tu planques ça où ? »

Yuy finit son verre, le dépose dans l'évier de la cuisine puis se dirige vers leur chambre. Maxwell est encore plus intrigué en le voyant ouvrir la garde-robe, il l'ouvre tous les jours pour prendre ses vêtements.

Heero sort sa valise de vacances et dedans il y a ses trésors, la machine, des fruits de la passion, des bananes, des kiwis, un ravier de fraises, une pêche.

Duo sourit.

-« Allez met ça dans la cuisine, il faut que je retourne au travail.

Il l'embrasse tendrement, réellement rassurer.

En rentrant à seize heures, Heero l'accueille avec un grand verre de smoothie banane-fraise. Il en boit directement une gorgée avant même d'ôter ses chaussures.

-« C'est délicieux, je ne sais pas si on aurait eu le même rendu avec le robot. » Constate Maxwell.

-« C'est ce que disait le vendeur, l'appareil retient une partie de la pulpe et ne laisse pas de morceaux. »

Par contre, Duo se demande s'il ne va pas regretter d'avoir voulu découvrir le secret de son compagnon. Sur le plan de travail, il y a des petites éclaboussures non essuyées, les deux verres d'Heero sont dans l'évier ainsi que le corps de l'appareil.

Enfin, sa tranquillité d'esprit est plus importante qu'un peu de désordre.

FIN

Chap 6 - Accueil

Si ça vous a plu, il y a l'option
  Commentaires

Fin d'écriture le 21/04/2018