banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer. En tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Yaoi, hétéro.

Bêta auditrice : Tenshimizu.

Acteurs : Heero, Duo, Hilde, Trowa

Catégorie : Défi, pour toi, Arlia, puisque tu l'as demandé dans le défi, et hop un petit coup de pub.

Note de l'auteur : Les termes du défi seront mis à la fin de la fic.


Les chasseurs sont lâchés


La guerre était enfin finie, ils allaient pouvoir vivre en paix. Et pouvoir vivre tout court. Enfin s'ils en étaient capables, rien n'était moins sûr.

Duo se posait beaucoup de questions. En supprimant la guerre, on avait supprimé sa raison d'exister. C'était la même chose pour Heero et Trowa. Quatre avait la politique et sa société minière. Il était fixé sur ce qu'il voulait faire de sa vie. Wufei avait rejoint les preventers. Monsieur Justice allait pouvoir y faire des merveilles.

Maxwell avait rejoint Hilde sur L2. Il avait repris la société de recyclage des Sweeper, elle avait toujours son travail à la supérette. Près d'elle, l'ex-02 trouvait une oreille attentive. Elle comprenait tellement facilement ce qu'il avait traversé. Tout comme lui, elle n'avait pas eu une enfance des plus heureuse. Elle s'était engagée dans les soldats d'Oz, plus pour ne pas mourir de faim que par conviction. Malgré ça, elle n'avait pas connu toutes les horreurs de la guerre. Maxwell y avait veillé, comme on veille sur une petite sœur.

Ils se ressemblaient tellement de caractère. Ils aimaient les mêmes choses, avaient les mêmes passions. Comme ils avaient le même goût en matière de mecs. Hilde lui avait dit un jour en blaguant, un après-midi qu'ils s'amusaient à la terrasse d'un café afin de faire leur marché sexuel pour du beurre. Car ils parlaient beaucoup mais n'agissaient pas en conséquences.

-« Celui-là, si ça ne va pas pour moi, ça ira pour toi. »

C'était leur jeu du dimanche sur le temps de midi. Ils prenaient l'apéritif à la terrasse d'un café. Une sangria, une trappiste se trouvait devant eux suivant la saison. Ils regardaient passer les mecs et les côtaient.  Aujourd'hui, ils attendaient Yuy en observant ce qui passait devant eux.

Duo avait eu Heero au vidéophone hier dans le courant de la journée. Son ami voulait lui parler rapidement de vive voix.

-« D'accord, le dimanche j'ai mon programme. Si je ne suis pas à la maison, c'est que je suis sur la place du marché. »

-« On se voit demain. » Avait répondu le métis.

Yuy était resté sur Terre, après l'affaire Marie-Meiya. Il avait détruit son Wing pour libérer Relena. Cette action l'avait laissé faible un certain temps. La princesse en avait profité pour le mettre à la tête de sa sécurité. De toute façon, il n'avait pas d'idée sur ce qu'il voulait faire de sa vie.

Duo avait souvent des contacts avec les autres pilotes. Il avait gardé son rôle de lien entre eux. Son besoin de famille n'ayant jamais été assouvi vraiment. En plus, il le disait assez souvent, plus on est de fou plus on s'amuse.

µµµ

Le métis débarque sur la place à midi quart. Hilde et Duo ont fait des frais vestimentaires. On ne sait jamais que pour une fois le jeu en vaille la chandelle.

Hilde a mis un ensemble pantalon, débardeur bleu foncé avec un chemisier blanc, il met en valeur son corps et ses yeux bleus. Duo porte un jeans noir moulant, chemise jeans bleu clair ouverte sur les trois derniers boutons.

-« Viens, Ro'. Tu veux boire quelque chose ? »

-« La même chose que vous. » Rétorque-t-il en s'asseyant de l'autre côté de Duo.

-« Garçon ! Une sangria supplémentaire. Oui sur mon compte. » Interpelle Maxwell.

Heero soulève un sourcil.

-« On vient ici tous les dimanches de midi à treize heures trente. Après, on suit notre humeur, pas vrai ma poule ! » Précise-t-il en portant sa boisson à la bouche.

Hilde lui répond de son plus beau sourire.

-« Donc pour te voir seul, je dois attendre treize heures trente. » Réalise Yuy de suite plus renfrogné.

-« Si je manque de chance, oui. » Sourit la jeune femme.

-« Pour ça, il faudrait déjà qu'on arrête de regarder et qu'on passe la vitesse supérieure. » Lâche Duo en frottant ses deux mains l'une contre l'autre, le regard tourné vers la place.

-« Avec un mec à ma table, je n'ai déjà pas beaucoup de chance qu'on vienne m'aborder. Avec deux mecs canons, c'est perdu d'avance aujourd'hui... Duo ! » S'exclame Hilde en lui secouant la manche avant de lui montrer du menton un jeune homme cheveux bruns mi-longs, la démarche énergique, mâchoire carrée, yeux bruns.

-« Moui, mais manque de mystère pour moi, pour toi baby. » Répond-il après avoir détaillé l'homme durant trois secondes.

-« Qu'est-ce que vous faites ? » Finit par demander Heero.

C'était déjà la troisième fois que Hilde attirait l'attention de Duo sur des hommes.

-« Notre marché dominical. » Répond Hilde les lèvres pincées pour ne pas éclater de rire devant la tête du métis.

-« Physiquement, on craque sur les mêmes mecs avec quelques variantes. J'ai mes critères qui sont plus restreint que ceux de Hilde. » Expose calmement Duo.

-« J'ai donc plus de choix. » Rit-elle.

Mais ça ne perturbe pas Maxwell, il continue de la même voix ses explications.

-« Il me faut du mystère, de la beauté, de la force, de l'intelligence et du caractère. »

-« Et tu vois ça au premier coup d'œil ? » S'étonne le métis en attrapant sa sangria pour y tremper les lèvres.

-« Pas l'intelligence et le caractère, mais il faut bien commencer quelque part. Toi, ton type, ce ne serait pas blonde, les yeux bleus, déterminée et qui s'attire les ennuis ? » Questionne Duo en piquant un morceau de pomme pour le manger.

-« C'est Relena que tu décris ! » S'estomaque un rien horrifié Heero.

-« Elle n'est pas à ton goût ! » Lâche-t-il sidéré.

-« J'ai besoin de plus. Elle doit me faire rire. Oui je sais, je n'en ai pas l'air, mais je ris à l'intérieur. Il faut qu'elle me tienne tête. Qu'est-ce que tu veux que je fasse avec quelqu'un qui approuve tout ce que je dis afin de rentrer dans mes bonnes grâces ? Une relation sans défi, sans interactivité très peu pour moi. Il me faut quelqu'un qui me surprenne continuellement que je n'aie pas le temps de m'ennuyer. » Expose Yuy avec conviction afin d'éclairer son ami.

Duo venait de le faire, il pouvait se livrer également un peu.

-« Tu as vu Hilde, c'est moi son type ! » Dit Maxwell en lui faisant un clin d'œil.

Heero s'avance à travers la table pour mettre ses yeux cobalt dans les yeux améthyste, un petit sourire sur les lèvres.

-« Duo jusqu'à preuve du contraire, malgré ton look, tu es un mec et un vrai. »

-« Ouais ! Cependant je suis gay jusqu'au bout des ongles. »

Une étincelle de plaisir passe dans les yeux asiatiques.

-« Malheureusement pour toi, même si tu es mon type. Moi je ne suis pas gay. » Garantit le métis.

-« Tu as déjà essayé pour l'affirmer ? » Demande sérieusement Maxwell.

-« Non ! » Réalise-t-il.

-« Alors jusqu'à preuve du contraire, tu n'en sais rien. Moi je sais qu'une fille n'est pas outillée pour me satisfaire, parce que j'ai essayé. J'adore la compagnie des filles, mais pour me reproduire, j'ai besoin d'un mec. » Rétorque-t-il.

-« Duo ! Duo ! » Dit Hilde en lui montrant un jeune homme métissé, noir asiatique qui traverse la place.

-« Alors là ma poule, ne laisse pas filer. Je te surveille, quoi que tu n'aies pas besoin de moi pour te défendre. Si c'est pour moi, tu me fais signe. » Rappelle Duo en la voyant se lever directement.

µµµ

Hilde suit le jeune homme sous le regard subjugué d'Heero. Arrivé au bout de la place. Il voit la jeune femme lui parler. Ensemble, ils se rendent sur une autre terrasse.

Un sourire apparaît chez Duo, en la voyant faire également. Puis, il se tourne vers son ami pour lui demander.

-« Tu voulais me parler ? »

-« Ça vous arrive souvent d'aborder un type comme ça ? » Questionne le métis sans oser quitter Hilde du regard.

-« Non, mais c'est toujours elle qui va les aborder. Sauf si je suis sûr de mon coup. Alors qu'est-ce que tu me veux ? » Demande Duo en buvant un peu de sa sangria avant de manger un morceau de pomme macérée.

-« J'ai besoin de quelqu'un pour une protection rapprochée dans une soirée mondaine. »

-« Pourquoi moi ? »

-« Les seuls qui peuvent entrer, c'est les femmes. » Avoue le métis sans quitter Hilde du regard.

Ses yeux reviennent bien rapidement sur son ami. Cependant il craint pour la sécurité de la jeune femme.

-« Je croyais que tu venais de dire que j'étais un mec, Ro', et un vrai. » Rappelle-t-il.

-« Je suis sûr que tu peux passer pour. » Affirme Yuy en appuyant ses dires d'un regard soutenu.

-« Demande à Sally, Noin ou Quatrounet. » Rétorque-t-il d'une voix cassante.

-« J'ai besoin de quelqu'un de confiance. » Insiste Heero.

-« Dis que tu n'as pas confiance dans les autres ! » S'exclame vexé Duo.

-« Si, mais les femmes ne sont pas là. »

-« Ro', tu peux faire une croix dessus. » Gronde Duo les yeux dans les yeux de son vis-à-vis tout en sirotant sa sangria.

µµµ

Quand Hilde revient s'assoire à leur table, il y a comme un certain malaise entre les deux hommes. Cependant, elle ne le remarque pas vraiment, elle est complètement dépitée. Elle tourne un peu dans sa sangria, avant de grignoter des fruits.

-« La soirée est dans deux jours, je n'ai pas le temps de prospecter et de former. » Reprend Heero ne pouvant pas se permettre de repartir bredouille.

-« Ce n'est pas mon problème, mets une perruque. Ça ne va pas baby ? » Interroge Duo en se rendant compte que son amie est vraiment taiseuse.

-« Pourquoi les mecs canons sont-ils cons comme des manches à balai ? Je ne veux pas devoir faire un choix entre beau et intelligent. » Affirme-t-elle d'un ton bougon.

-« Merci, baby. »

-« Ok, quand les mecs sont beaux et intelligents, ils sont gays. Je ne suis pas plus avancée moi. » Soupire-t-elle.

Le type métissé accosté par Hilde plus tôt vient la retrouver à sa table.

-« Tu as dit à la prochaine, mais tu n'as pas mes coordonnées, ni moi les tiennes ! » Dit-il en lui mettant une main sur l'épaule pour attirer son attention.

-« Je sais mais c'était pour restée polie, je n'en ai aucune envie. » Dit-elle gentiment.

-« Je ne comprends pas ? » Soupire l'homme en secouant la tête.

-« C'est ça le problème ! Tu ne comprends pas la moitié de ce que je raconte. » Rétorque Hilde plus sèchement.

-« Tu n'as même pas appris à me connaître ! » Tente l'homme.

-« Ce que j'ai vu me suffit. » Ajoute la jeune femme une fois de plus avec patience.

-« Je ne comprends pas. » Dit-il en plissant le front.

Hilde lui fait un sourire exaspéré. L'homme prend ça pour du rentre dedans. Il lui met les deux mains sous les aisselles pour la mettre debout et pouvoir l'embrasser. Heero a un mouvement pour intervenir. Duo l'arrête, les yeux pétillants de bonheur. Au moment où le jeune homme s'avance vers Hilde, elle fait un rapide calcul. Elle passe sa jambe derrière la sienne pour lui faire un croc-en-jambe et il se retrouve sur le cul devant sa proie.

-« On va faire clair, net, précis que tu comprennes. Non, tu ne m'intéresse plus. Adieu. » Lance Hilde avant de partir s'asseoir près de ses amis.

Outré l'homme se relève et s'en va.

-« Si ce n'est pas malheureux, un cul pareil avec si peu de cervelle. » Soupire Duo en le suivant du regard.

-« Tu vois, beau et intelligent rime avec gay. » Bougonne Hilde.

-« Tu appelles ça une rime, toi ! Je ne t'ai pas entendu Heero, ça fait deux fois qu'elle te classe dans les gays sans que tu rouspètes. » Taquine Maxwell en regardant son ami.

-« Je ne suis pas beau ! » Affirme-t-il.

Hilde regarde Heero la bouche légèrement ouverte. Elle retourne à Duo avant de repartir vers le métis.

-« C'est une blague ! » Lâche-t-elle pour finir.

-« Même pas baby. On l'a toujours utilisé, alors monsieur ne connaît pas sa vraie valeur. Il croit que s'est juste pour ses qualités guerrières, quoique pas toutes naturelles, qu'on fait appelle à ses services. On ne lui a jamais dit qu'en utilisant son corps par des sourires, des regards moins froids, en communiquant, il aurait la terre à ses pieds. Il aurait dit qu'il n'était pas intelligent, je lui en aurais retourné une. » Explique-t-il calmement.

-« Baffe ? Tu vois, tu te bats déjà comme une fille. » Lance Heero de la provocation dans le regard.

-« Ce n'est pas la peine Ro', je te l'ai déjà dis. C'est non, n'essaie, ni le charme, ni la force, je n'irai pas. » Affirme-t-il froidement.

-« Où ? » Demande Hilde en se redressant sur sa chaise.

-« Dans une soirée mondaine déguisé en femme pour protéger et surveiller Relena. » Expose Duo.

-« Je peux le faire si tu veux ! Je m'emmerde dans ma supérette. » Propose la jeune femme.

Heero regarde Duo.

-« On n'est pas ensemble. » Précise Maxwell.

Le métis regarde le ciel exaspéré.

-« Elle en est capable. » Répond Duo..

-« Pourquoi veux-tu que je communique ? Tu comprends sans que je parle. » Lâche Yuy sur un ton amusé.

-« Tout le monde n'a pas mon habitude Ro' »

-« Et puis ce n'est pas très pratique au téléphone ou dans le noir. » Lâche Hilde.

-« On a inventé le vidéophone pour Ro', tu ne savais pas ma poule. » Taquine Duo.

-« Oui, mais le noir ? » Interroge la jeune femme.

-« Là, il est bien obligé de l'ouvrir. » Avoue Maxwell.

Il lève son verre et les deux autres viennent le frapper avant de boire dessus. Hilde dépose sa boisson et soupire.

-« On a fini nos courses et on revient encore sans achat. »

-« Pas cette fois, baby. » Sourit Maxwell.

Hilde regarde Duo, celui-ci montre Yuy à leur table.

-« Ce n'est pas seuls, mais ce n'est pas un achat. » Rectifie la jeune femme en lui souriant.

-« Ouais c'est vrai, les achats ça vient pas seul à vous. » Rigole Maxwell.

-« J'ai pas fini ma sangria. » Rappelle Heero ne se voyant pas vider la moitié du verre d'une traite et encore moins le gaspiller.

-« Il n'est pas treize heures trente. » Répond Duo.

-« Si tu préfères Heero, on n'a plus envie de jouer, mais ce n'est pas pour ça qu'on rentre. » Explique-t-elle.

-« Tu as des nouvelles de Trowa ? » Demande Yuy en prenant son verre.

-« Non, il ne vient pas ici. L2 n'est pas assez riche pour que le cirque fasse souvent escale. Demande à Quatre. » Réplique-t-il.

-« Je n'ai des contacts qu'avec toi et Wufei pour le travail. » Avoue le métis.

-« Je suis vraiment ton type alors. » Sourit Maxwell avant de lui faire un clin d'œil.

-« Mon ami et le seul. Pourquoi, je suis ton type ? » Demande Yuy intrigué que la discussion revienne sur ce sujet là.

-« Vi, mais plus assez mystérieux, je te connais trop. » Sourit-il.

-« Puis on ne sort pas avec un ami, hein ! Mon cœur. Ce n'est pas bon pour l'amitié, surtout que ça peut devenir un coup de poker. » Précise Hilde en mettant sa main sur l'avant-bras de son ami.

-« Bien dit baby. »

-« Et l'ami d'un ami ? » Demande Heero.

-« Ce n'est pas très conseillé, non plus ! Sinon l'ami peut se retrouver pris entre les deux. S'il y a bisbrouille, il va devoir faire un choix entre les deux. C'est un mauvais plan. » Éclaire Hilde.

-« Surtout, si ce n'est qu'un plan cul. » Ajoute avec un petit sourire Maxwell.

-« On parlait sortir, pas plan cul, Duo ! Lâche Heero. Tu ne penses qu'à ça. » Soupire-t-il.

-« Pas vrai sinon, j'aurai pas de principe, je me taperai tout ce qui me plaît. » Rétorque-t-il toujours son sourire narquois sur les lèvres.

-« Je me ferais taper par tout ce qui me plaît, soit juste dans tes mots, mon cœur. » Rectifie Hilde en lui tirant la langue.

-« Quoique ta phrase peut prêter à confusion aussi baby. Parce qu'alors je me suis déjà fait taper par Heero, qui est à mon goût. Baiser, c'est vulgaire. Cherche baby. » Insiste-t-il.

Heero n'en revient pas de la tournure que prend la discussion. Il est énervé parce qu'il ne peut pas à nouveau aborder le sujet qui l'intéresse. Cependant, il s'amuse follement. Il doit admettre que c'est assez bizarre comme impression. Surtout, il ne connaissait pas cette facette de Duo.

-« Tu te serais déjà fait faire l'amour par tout ce qui te plaît ? » Tente Hilde.

-« Il faut des sentiments pour faire l'amour. » Répond Duo du tac au tac.

-« Tu aurais déjà couché avec tout ce qui te plaît. » Propose Heero pris dans leur jeu.

-« Nous avons déjà couché ensemble mon chou, mais je n'ai pas touché le ciel. » Rétorque impassible Maxwell.

-« On va finir par trouver Heero, une phrase dont il ne peut pas changer le sens. » Sourit la jeune femme en regardant le métis.

-« Tu aurais déjà eu une relation sexuelle avec tout ce qui te plaît. » Tente Yuy après un moment de réflexion.

-« Clair, net, précis, bingo, mon chou. » Lâche Maxwell en levant la main pour que son ami la tape.

-« M'appelle pas comme ça, on croirait qu'on est ensemble. » Soupire-t-il en prenant son verre en main.

-« C'est des fois très pratique, tu sais Heero, que les autres croient qu'on est macqué. Ça fait fuir les imbéciles de tout sexe. » Sourit-elle.

-« Pas tous, regarde le canon noir de tout à l'heure. Deux mecs à ta table et pourtant, il l'a ramène. » Sourit Duo en buvant un peu.

-« Oui, mais, j'étais allé à la pêche avant. Tiens, il n'était pas si con que ça alors, pour avoir réussi à faire la part des choses. Ho merde ! J'aurai dû approfondir. » Râle Hilde en croisant les bras sur sa poitrine.

-« Dans quel sens ? » Demande Maxwell.

-« Rhooo, j'en ai marre de toi. » Rit Hilde en le tapant légèrement. « Tu ne sais pas juste me comprendre ? »

-« Si, baby, mais j'aime jouer. Finit ta sangria, Heero aimerait savoir ce que tu as dans le corps. » Dit-il avec un clin d'œil à Yuy.

À Suivre...

Accueil - Chap 2

Si ça vous à plu, il y a l'option

Commentaires

(1) Explication de la grande phrase culte de Trowa, 'serait-ce mes larmes en suspension' c'est à ce moment là qu'il s'est rendu compte qu'il aimait Duo. On fait vraiment du n'importe quoi parfois avec l'anime, sorti du contexte, on peut tout y voir.