banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j’essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages sont ma propriété et mon invention.

Genre : friendship, romance, hurt/confort, un peu médical également

Rating : T

Acteurs : Heero, Duo, Trowa, Relena.

Bêta auditrice : Tenshimizu.

Lectrice 01 : Arlia Eien


Chapitre 47


Au bout d’une semaine de vacances, Duo nage la brasse. Heero entreprend de lui apprendre le crawl.

Leur vie est répétitive, un petit rituel avait fini par s’instaurer. Yuy se lève toujours avant son amant. Certains jours même de grand matin afin d’effectuer des démarches comme porter ses affaires déjà emballées chez le transporteur chargé de l’expédition des colis ou aller signer des papiers à l’agence de location ou autres démarches administratives que son changement de vie définitif avaient créées. 

µµµ

Le samedi 21 juillet AC 199

Les vacances s’égrainent doucement. Main dans la main, ils remontent à l’appartement après la leçon de natation. Ce soir, ils ont rendez-vous dans un café avec Trowa qui doit leur raconter son installation définitive à Sank.

-« Duo ne va pas prendre ta douche. » Demande le métis alors qu’il introduit la clef dans la serrure de la porte.

-« Mais je suis couvert de sable. » Rouspète Maxwell.

-« Laisse-moi une demi-heure pour te préparer une surprise. » Insiste le brun en lui montrant la terrasse.

Duo prend son portable et se rend sur le balcon à l’abri de l’auvent, au moins il ne mettra pas du sable partout. S’il doit patienter autant regarder ses mails maintenant, même s’il l’a fait au matin. Hilde s’ennuie de plus en plus et le bombarde de mails en tout genre avec ses idées du moment. Elle demande aussi parfois certains détails sur des activités que les deux jeunes gens ont effectuées pendant la journée de la veille. Elle lui fait passer également des chaînes sans importances parfois.

Le châtain, puisqu’on peut le rappeler ainsi depuis qu’un fin duvet pousse sur sa tête, attend patiemment que les programmes s’ouvrent. Il sourit en pensant qu’Heero ne se lasse pas de passer la main sur le duvet avec un réel plaisir dans les yeux. Ce n’est pas que Duo apprécie ce geste mais il voit tellement de bonheur dans les yeux de son amant qu’il le laisse faire.

Maxwell fronce des sourcils qui repoussent aussi, Yuy vient de fermer la tenture pour agir sans être vu. Qu’est-ce qu’il lui prépare ? Et pourquoi ? D’un autre côté, il apprécie ce petit côté gamin qui le pousse à découvrir des choses et faire des surprises plaisantes.

-« Ro’ je peux avoir mon téléphone. » Crie légèrement l’ex-02 quand il l’entend circuler derrière la tenture.

Dans les trois minutes, la main basanée, encore plus par le soleil, lui tend ce qu’il a demandé. Duo compose le numéro de Joé.

-« Salut. Est-ce que tout va bien ? Tu ne t’ennuies pas trop ? »

-« Non patron, il y a à faire entre surveiller mon appartement, celui de Bertrand, faire un saut à Média Corporation. Alicia est passée. » Précise Vestral.

-« Je lui avais dit pourtant. » S’étonne Maxwell.

-« Oui, mais elle a trouvé une place de six heures de nettoyage le vendredi, elle voulait que je vous prévienne qu’elle aimerait faire un autre jour chez vous. » Explique Joé.

Cependant, il n'a pas voulu déranger son patron pour si peu. Il se doutait qu’il finirait par téléphoner, il le faisait au moins une fois la semaine.

-« Quand elle repasse, tu peux lui dire que c’est d’accord. N’importe quel jour sauf le dimanche et pendant les heures d’ouverture du magasin. » Il ne va quand même pas se lever et avoir quelqu’un dans sa maison quand il est en congé.

-« Bien patron. Le travail commence à s’empiler pour la rentrée, on ne va pas chômer. » Ajoute enthousiasmé Vestral.

Même si on lui avait promis un temps plein, rien ne dit que si le travail venait à manquer, il aurait gardé son poste.

-« C’est bien… » Maxwell est coupé dans ses paroles par Heero qui ouvre la tenture.

-« Duo, tu viens c’est prêt. »

-« Je te laisse, si tu as un problème, tu peux toujours laisser un message sur mon téléphone, je le consulte souvent. » Précise le natté en coupant son ordinateur.

-« Bien patron, amusez-vous bien. »

Le châtain raccroche et se lève. Il dépose son portable sur la table de la salle à manger. Yuy passe ses deux mains sous la prothèse capillaire pour l’ôter. Son amant frissonne sous les gestes tendres du métis.

-« C’est plus fort que toi, il faut que tu la remettes dès que tu es à l’extérieur et pas sur la plage. » Gronde en souriant le brun.

-« Je me sens plus confiant, plus fort. » Admet l’ex-02.

Heero dépose la perruque sur le rouleau d’essuie-tout préparé à cet effet. Et prend la main de Duo pour le tirer vers la salle de bain. Là, le brun a préparé un bain avec des huiles parfumées, il y a des bougies allumées tout autour de la baignoire pour tamiser la lumière. Deux tables basses où sont préparés des œufs mimosa, des roulades de jambon, des asperges aux lards, une salade de pâtes froide au thon et légumes.

-« Quand est-ce que tu as préparé ça ! » S’étonne Maxwell.

-« Ce matin quand tu dormais. » Sourit Heero.

-« Je n’ai pas senti l’odeur de cuisine. » Avoue Duo.

C’est vrai que l’air marin l’aide à dormir d’un sommeil réparateur, comme il ne l’a jamais sur L2.

-« Si je m’active avant 9 heures, une bombe pourrait éclater tu n’entendrais rien. » Plaisante le métis en mettant ses mains sous le Tee-shirt de son homme pour lui ôter.

-« Oui mais bon. » Soupire Maxwell en levant les bras pour aider son compagnon.

-« Tu veux venir dans mes bras ou que j’aille dans les tiens ? » Questionne le brun en déposant le Tee-shirt sur le lavabo.

-« Je ne sais pas ce que tu as prévu. » Rétorque l’ex-02 étonné également que son ami lui laisse le soin de la directive des opérations.

-« Je me sens bien dans les deux sens. Qu’est-ce qui te convient le mieux ? » Insiste Heero amusé en même temps que le jeune homme ne saute pas sur l’occasion d’imposer sa volonté.

-« Qu’est-ce que tu veux savoir ? »

-« Pourquoi ne veux-tu pas répondre ? »

-« Tu sais qu’on peut jouer longtemps à ce jeu-là et que l’eau refroidit ! » Lâche Maxwell de plus en plus étonné par le tour que prend la discussion.

-« On en mettra de la chaude. » Avoue Yuy en soulevant les épaules.

Il veut sa réponse, cette fois il l’obtiendrait, il s'en était fait le serment.

-« C’est du gaspillage ! » S’indigne l’ex-02.

-« Alors répond à ma question. » Sourit le brun sentant qu’il va avoir gain de cause.

-« Je préfère t’avoir dans mes bras, même si je me masque une porte de sortie dans ce bain. » Répond en soupirant le châtain.

-« C’était si pénible de me répondre. » Lâche le métis en mettant ses deux pouces dans l’élastique du maillot de bain de son homme.

Duo met ses deux mains sur les poignets de son amant.

-« Est-ce que le Heero soumis de L2 va réapparaître ? » Questionne Maxwell.

Ca le tracasse de plus en plus pour l’avenir,  pas qu’il n’aime pas cette relation mais surtout pour la façon dont Heero se comportera sur L2 à leur retour.

-« A Sank, tu ne dois pas affirmer ton autorité. Tu n’es plus un mort en sursis. Ton attitude est plus soumise également car tu n’es pas dans ton élément. » Précise Yuy parce que pour lui, même s’il ne sera pas aussi soumis au travail, il ne cherchera jamais à nuire à son compagnon.

-« On a passé le jeu de la séduction ? » Interroge l’ex-02, ça peut venir de là également.

-« C’est possible. Duo l’eau refroidit ! » Rappelle le métis.

L’ex pilote du DeathScythe relâche la pression sur les poignets et sourit au brun.

-« Tu es terrible pour arriver à tes fins, tout en douceur mais tu sais ce que tu veux. »

Après avoir déshabillé Duo, Heero le pousse jusqu’à la baignoire en lui disant.

-« Installe-toi, j’arrive ! »

Un peu septique Maxwell regarde Yuy quitter la pièce pour revenir avec deux flûtes avec du liquide pétillant à l’intérieur et une bouteille verte dans l’autre main.

-« Ro’ ce n’est pas du champagne. » S’alarme l’ex-02 sachant le prix que peut avoir une bouteille, surtout que tout ressemble à la célébration de quelque chose.

-« Non du jus de pomme pétillant, ça ne sert à rien que je te propose des boissons alcoolisées. » Répond le brun en tendant les deux verres à son homme après avoir déposé la bouteille sur la table.

-« Qu’est-ce qu’on fête ? » Interroge Duo en écartant les bras une coupe dans chaque main pour que son amant puisse venir se lover dans ses bras, puis il prend un des deux verres.

-« Nos trois mois, aujourd’hui il y a trois mois que tu as dit qu’on allait tenter le nous deux. »

-« Et quoi, tu vas fêter l’anniversaire de notre première fois ? » Rigole Maxwell parce que si leur mise en ménage c’était un grand pas dans leur vie, il trouve l’idée ridicule.

-« Si l’envie me prend. » Sourit Heero avant de boire un peu de son jus de pomme en regardant son compagnon dans les yeux.

Yuy avait fini par se mettre un peu de biais en s’appuyant sur le côté gauche de son ami afin de lui laisser le côté droit complètement libre. Le châtain dépose sa coupe sur la table basse et prend un œuf entre ses doigts. Il mord dans la moitié avant de donner le reste à son homme.

-« Ce n’est pas d’un pratique de manger dans le bain. Et les pâtes tu comptes les manger comment ? »

Heero se redresse, il attrape le plat, l’amène au-dessus de l’eau avec une fourchette en plastique que Duo n’avait pas remarqué, il commence à lui tendre des aliments.

Après avoir ouvert la bouche pour manger ce qu’on lui tend, Maxwell caresse la joue de son homme en lui disant tendrement.

-« Je préfère savourer ta présence, le jus de pomme et manger quand on sera propre. »

Yuy dépose le plat sur la table et vient se remettre dans les bras de Duo, ce dernier glisse un peu dans l’eau pour se détendre, prenant son amant sur ses cuisses pour lui permettre de s’allonger un peu. L’eau déborde de la baignoire, Maxwell veut se redresser.

-« On épongera après, je suis bien ainsi. » Roucoule le brun en caressant la cuisse de son amant et en se boudinant plus sur son torse.

-« Moi aussi. » Avoue l’ex-02 en déposant un baiser sur la joue de brun.

µµµ

Pendant presque une heure, ils restèrent dans cette position, Heero remettant régulièrement de l’eau chaude, ils discutent de tout et de rien, de ce qu’ils feront quand ils retourneront sur L2, de ce qu’ils avaient vu à Sank.

Duo laisse une main courir sur le torse du métis, ce dernier caressant la main gauche posée sur son épaule droite.

-« Je commence à avoir faim. » Lâche Maxwell en enlevant sa main de l’épaule d’Heero.

Yuy se retourne et se couche sur le ventre du châtain. Une main sur le torse de l’ex-02, les yeux près de ceux de son amant. La main nacrée vient se mettre sur la base des reins et descend pour suivre les courbes galbées un peu plus bas.

-« Tu as faim ? Où est-ce que tu veux manger ? »

-« Ro’ est-ce que tu sais que tu as un corps de rêve. Ni trop, ni pas assez. » Avoue le châtain la voix rauque.

-« Il a l’air de te faire de l’effet c’est tout ce que je constate. » Sourit légèrement le métis en sentant quelque chose durcir contre sa cuisse.

Duo passe ses mains sous les aisselles du brun pour le monter jusqu’à sa bouche afin de l’embrasser sans vergogne, Yuy se laisse faire. Maxwell finit par lui dire à l’oreille.

-« Laisse-moi m’asseoir, on va manger plus tard. »

L’ex pilote du Wing se redresse, Duo s’assied mais pas contre le bord du bain et il attire Heero vers lui, il va l’asseoir sur ses genoux face à lui, les pieds de son homme dans son dos. Les mains toujours sous les fesses du brun. Ce dernier est subjugué par la douceur du châtain qu’il comprend mieux quand il sent que son compagnon le positionne sur sa verge tendue. Heero l’embrasse pour tout accord et se laisse faire, le plus lentement qu’il peut le châtain le redescend.

Les deux mains sur les joues de Duo, Yuy dévore littéralement son compagnon de baisers, mettant une hargne dans cette passion à oublier la douleur due à une préparation hâtive.

-« Ces vacances te font du bien. » Soupire Yuy quand la descente est finie.

-« Etre aimé pour soi ça fait du bien. » Répond Duo en remettant une mèche en place de la frange du brun.

-« Montre-moi ton amour puisque tu ne me le diras jamais. » Murmure le métis avant de reprendre ses baisers.

Déjà les mains de Maxwell sont retournées sur ses fesses pour lui donner la cadence.

µµµ

La salle de bain a eu droit à un nettoyage à grande eau que les amants ont fait en se souriant tout en picorant dans les plats. Juste après ils se préparent pour retrouver Trowa au café et passer la soirée avec lui. Ils parlent du bon vieux temps, de la formation de Barton. Heero veut savoir si ses méthodes de formation sont toujours en vigueur. Il en doute étant donné que le garde du corps actuel n’agit pas comme lui l’aurait voulu.

Le brun-roux lui confirme que la formation ne lui apporte rien, néanmoins il ne le dira pas. Il ne tient pas à se retrouver à former les futurs gardes du corps, il vise la protection rapprochée de la princesse.

Trowa les quitte à 20 heures pour accompagner la blonde dans sa promenade comme tous les soirs.

µµµ

Si Maxwell se rend compte tous les matins en se levant de l’avancée de l’aménagement de l’appartement. Dans l’armoire à cadenas, Heero va entreposer des draps de leur couette pour leur passage. Il y aura aussi quelques vêtements que Yuy n’aura pas d’utilité sur L2 mais bien ici lors de leurs vacances tels que les maillots, certains draps de bain. Enfin pour l’instant tout ça est sur le lit de la chambre d’ami. La seule chose que Duo réalise vraiment c'est qu'il ne participe pas à tellement de choses. L’ex-01 s’arrêtant souvent au moment où le châtain se lève.

Le bureau du brun se démonte également. Tout le matériel électronique est déjà emballé et amené chez le transporteur ce qui avait étonné Duo.

-« Avec nos occupations, je n’ai pas l’envie de me mettre derrière un ordinateur. Ce n’est même pas dit que j’en aurais l’utilité sur L2. » Avoue Yuy en mettant toutes ses clefs USB et CD Rom dans une caisse.

-« Comment ça ? »

-« Est-ce que tu m’as déjà vu une seule fois m’installer derrière un ordinateur pour créer un programme en dehors du travail ? » Interroge le brun un petit sourire au coin des lèvres.

-« Ca te manque ? » S’inquiète Maxwell de priver son ami d’encore un plaisir.

-« Même pas, j’ai trouvé des choses encore plus agréables à faire. » Avoue le métis en haussant les épaules.

Créer des programmes c’était un passe-temps pour ne pas s'ennuyer quand il vivait seul.

µµµ

A la fin de la deuxième semaine de vacances, le châtain a acquis le crawl. Heero lui donne maintenant les bases de la nage sur le dos.

Un jour où il a plu toute la journée, c’est à la piscine que la leçon de natation a été donnée. Une visite dans un zoo aquatique, puis un restaurant a fini la sortie et la journée. Ils n’ont pas été se promener après le repas, il pleuvait bien trop pour être à l’extérieur.

µµµ

La dernière semaine de congés les rendait plus moroses, pas qu’ils n’ont pas envie de reprendre le travail et une vie plus active. Mais il y a la séparation et la petite hospitalisation de Duo.

Le mercredi 1er août AC 199

Heero est allé chercher le petit déjeuner comme tous les matins. Vers 11 heures, il entre dans la chambre avec un plateau complet pour manger avec son homme dans le lit.

-« Sally m’a appelé. » Dit Yuy en remplissant la tasse de café de son amant.

-« Et pourquoi toi ? » S’étonne Maxwell en remettant un morceau de sucre dans son café au lait.

-« Elle vient de se rendre compte qu’elle n’a pas ton numéro privé que celui de « Allnonsense. » Sourit le brun.

-« Je vais chez l’anesthésiste à quelle heure ? »

-« 15 heures. »

-« Ca va couper notre après-midi. » Râle le châtain.

Il a maintenant un petit duvet de presque un centimètre en brosse sur la tête. Heero ne se privepas d’y passer la main durant leurs moments câlins.

-« On ira après ton rendez-vous à la piscine, s’il fait trop froid. »

On sent presque un espoir que ce soit le cas dans la voix du métis.

-« J’aime mieux nager en mer, j’aime le mouvement de la houle. » Précise en bougonnant Duo.

-« Sur le satellite Preventer, il y a une piscine, on pourrait y aller certains dimanches. Si tu as le courage de te lever pour prendre la navette de 10 heures. » Ricane Heero sachant très bien que son homme se lève toujours très tard le dimanche matin, il est plus près de une heure de l’après midi que douze heures.

-« Pourquoi pas de temps en temps ! J’en profiterai pour aller voir mon filleul. »

-« Tu as raison autant combiner, comme ça tu ne devras te lever qu’une fois. » Rétorque Heero en venant donner un baiser sur le nez du châtain avant de se lever pour commencer leur journée.

µµµ

Comme presque tous les soirs, le couple croise Trowa et Relena sur la digue. Elle promène Wing pendant que Bloom lui fait la conversation. A chaque fois, Duo a envie de les inviter à souper. Après en avoir discuté avec son homme, Maxwell finit par les aborder et leur proposer pour le lendemain soir. Bientôt ils repartiront, s’ils ne le font maintenant, il faudrait attendre deux ans avant de pouvoir le faire. Et personne ne sait où ils seront à cette époque.

Si le brun-roux est ravi par l'invitation, la blonde la décline directement.

µµµ

Le jeudi 2 août AC 199

Au matin, Maxwell a eu la joie de devoir se raser. Il a fait ça avant de mettre son maillot pour sa leçon de natation. Les deux jeunes gens ont passé ensuite une partie de l’après-midi à préparer un repas. Le natté a eu un peu peur que pour finir les deux se décommandent. Mais Bloom vient à l’heure prévue, il est radieux.

-« Comment est-ce que Catherine a pris ton départ ? » Finit par demander le natté durant le repas.

-« Je lui ai dit que je voulais arrêter de courir le monde c’est tout. » Avoue en haussant les épaules Trowa en se réservant un peu de salade pour accompagner son cordon bleu.

-« Elle n’a pas rouspété ? » S’informe le châtain en coupant sa viande.

-« Non, je crois qu’elle a compris. » Affirme le saltimbanque.

-« Où est-ce que tu vis pour l’instant ? » Interroge Maxwell qui a envie de tout savoir, puisqu’il ne dit rien dans ses mails.

-« Toujours au cirque tant qu’il est à Sank. » Répond l’ex-03.

-« Et après ? » Demande Yuy.

-« Je verrais bien. » Admet Trowa.

Ce n’est pas tellement important pour lui, il a tellement bourlingué et dormi dans des endroits bizarres qu’il ne se tracasse pas pour ce genre de chose, un souci à la fois.

-« Tu peux rester dans mon appartement le temps que ta formation soit finie. » Propose le brun. « Je suppose qu’après tu auras une chambre au palais. »

-« Je voulais parler de ce problème avec Relena, ce soir, J’espère avoir une chambre rapidement au palais. Le cirque quitte Sank fin de semaine. » Rappelle Bloom.

-« Si tu n’as pas de solution, n’hésite pas. » Rétorque le brun avant de se lever pour refaire des frites.

-« Et pour te déplacer, tu n’as pas besoin d’un véhicule ? » Demande en souriant Maxwell sûr d’aider son amant à replacer sa voiture.

-« Duo, elle est vendue, l’acheteur vient la chercher demain soir. » Précise le métis avant que Trowa ne se fasse de fausse joie.

-« Pourquoi tu ne l’as pas dit ! » S’offusque le châtain.

-« Tu m’as dit que tu me laissais faire, j’ai cru que ça ne t’intéressait pas. » Avoue Yuy du coin cuisine.

-« Enfin, on l’a eu presque jusqu’au bout du séjour. » Sourit le natté pensant que demain il va déjà voir l’anesthésiste pour son dernier examen.

En espérant qu’ils ne trouveront pas autre chose. Le châtain y pense souvent. Heero se fait une joie de commencer à Média Corporation, de pouvoir mieux s’occuper de ce qu’il gère, de ne pas se sentir l’inférieur de son amant. Duo n’est pas sûr que Yuy le pense comme ça, mais lui n’aimerait pas trop cette situation si elle était inversée et surtout il ne veut pas priver le brun de cette joie parce qu’il doit recommencer des traitements lourds.

-« Je l’ai vendue moins cher mais c’était la condition qu’on puisse la garder jusqu’au dernier moment. » Explique le brun en ramenant un plat de frites, il s’assied et passe ses doigts sur la joue de son homme pour le rassurer. « Je n’ai pas perdu beaucoup ne t’inquiète pas. »

-« Hilde n’a pas encore accouché ? » Demande Trowa pour changer la discussion de direction et faire disparaître la tension qu’il sent grandir entre les deux jeunes gens.

-« Non, c’est pour un jour où l’autre, c’est prévu pour le 10 août. » Répond le châtain un petit sourire sur les lèvres.

-« Ce n’est pas que je ne me plaise pas avec vous. » Dit le brun-roux à la fin du repas avant de se lever.

-« Mais c’est l’heure de la promenade sur la digue. » Achève Heero en commençant à rassembler les assiettes pour les mettre au lave-vaisselle.

-« Va retrouver ta dulcinée, on va sûrement faire un tour aussi quand on aura rangé. » Complète Maxwell en se levant pour aider son amant.

-« Désolé de laisser le désordre. » Ajoute Bloom en passant sa veste alors qu’il est déjà dans le hall.

-« Va, surtout si elle ne t’attend pas. Tu sauras si elle est heureuse de te retrouver. » Dit Duo avec un clin d’œil à Trowa.

-« Merci pour tout vieux frère. Ca fait plaisir de sentir la pression de tes bras. » Dit le brun-roux en lâchant Maxwell qui est venu l’enlacer. Puis il serre la main d’Heero. « Si j’ai besoin de ton appartement, je te préviens. »

Duo vient passer son bras autour de la taille de son amant et regarde avec lui, l’ex-03 qui s’en va jusqu’à l’ascenseur.

-« Tu crois que ça va marcher ? » Demande Maxwell. Devant le sourcil levé du métis, il complète sa question. « Que Relena et lui, ils vont se mettre ensemble, ça me ferait vraiment plaisir pour Trowa, il a l’air mordu. »

-« Tu m’as pourtant dit qu’il a été amoureux de Quatre ! » Réalise d’un coup Yuy.

Il ne se voyait pas ne plus aimer Duo et n’arrivait pas à se rendre compte que les sentiments pouvaient changer entre les personnes.

-« Tu vois beaucoup de différence entre les deux ? » Questionne le châtain en mettant les restes dans une barquette pour la ranger au frigo.

-« Physiquement parlant oui Duo ! Quatre est un homme, Relena est une fille. » Affirme le brun en ouvrant le lave-vaisselle pour mettre les assiettes dedans.

-« Blonds, yeux bleus, de la haute, timide, réservé mais vachement déterminé sous des airs un peu frêle. Le sexe d’une personne, c’est un détail pour moi. Je crois qu’il avait de l’affection pour les deux dès le départ mais Quatre a été plus entreprenant. » Explique le natté en passant un coup de torchon sur la table.

Yuy sort de la cuisine et reste la bouche ouverte d’étonnement.

-« Ne me dis pas que… » S’arrête le métis.

-« Si, Winner est un chasseur, il l’a toujours été. » Affirme en souriant Duo en remettant les chaises convenablement autour de la table.

-« Je devais vraiment vivre dans un monde à part pour ne rien remarquer. » Avoue penaud Heero en sortant la brosse pour balayer les miettes du repas.

-« Tu faisais la guerre, tu avais assez à découvrir sur toi, sans regarder les autres vivre. C’est toi qui a le plus évolué en un an, encore maintenant tu progresses plus vite que nous tous. » Admet Maxwell en se mettant dans le divan pour ne pas gêner son homme.

-« On a fait de moi une machine de guerre. Duo, je dois apprendre le reste, si je veux survivre. » Affirme le brun en s’arrêtant devant son amant toujours son balai en main.

-« Tu ne veux que survivre ? » Interroge Maxwell avec un petit sourire en coin.

-« Non, je veux vivre et être heureux. Je veux profiter de ce qu’on a tous instaurés. » Répond le métis en partant avec son petit tas de crasses vers la cuisine pour le mettre dans la poubelle.

-« Maintenant que tout est en ordre, on va se promener ? » Demande le natté à genoux dans le fauteuil, souriant à Heero.

-« Hn, demain je t’amène chez l’anesthésiste et j’emmène les derniers cartons à l’entrepôt. Je devrais en avoir pour une heure et je te reprendrai après avoir fait ça. » Rétorque Yuy en prenant un pull qui met sur ses épaules au cas où le temps refroidirait.

-« Ca me va. A quelle heure l’acheteur vient chercher la voiture ? » Questionne Maxwell en prenant le pull que lui tend son compagnon.

-« A 19 heures. » Voyant son ami froncer des sourcils le brun demande. « Qu’est-ce qui te tracasse ? »

-« Ma leçon de natation. » Avoue le châtain en ouvrant la porte pour sortir.

-« Tu l’auras, on trouvera le temps. »

µµµ

Après la promenade, les deux jeunes gens retournent à l’appartement. Heero ne réclame pas systématiquement tous les soirs qu’ils fassent l’amour. Duo trouve ça nettement plus sain, ils ne sont pas dans une routine faite d’obligations, mais dans une vraie relation faite d’envies communes, tout comme Yuy n’est pas toujours l’actif. Il a même tendance à préférer le rôle de passif, ce qui change beaucoup de choses dans sa relation amoureuse pour l’ex-02 qui a toujours été le passif et celui qui subissait la relation physique aussi bien qu’amoureuse.

Par contre tous les soirs, le brun vient se mettre en cuillère dans le dos de son amant, le temps que ce dernier s’endorme, puis Yuy se met sur le dos, il dort mieux ainsi.

Ce soir le sommeil fuit Maxwell.

-« Ca va me faire bizarre ! » Lâche d’un coup Duo.

-« Quoi ? » Murmure le métis.

-« D’être hospitalisé sans toi. » Avoue le châtain en déposant sa main sur la cuisse de son compagnon.

-« Il est trop tard pour tout modifier. Je ne sais pas te tenir compagnie et surveiller ton entreprise sur L2. » Justifie Yuy en mettant son nez dans la nuque de son ami.

-« Je ne voulais pas sacrifier nos vacances. » Bougonne Maxwell.

-« Il faut assumer ton choix ! » Rétorque plus sèchement Heero en se décollant un rien du dos de son homme.

-« Ca à l’air de te faire râler ! » Constate l’ex-02 en se tournant pour regarder son compagnon.

-« Tu as pris cette décision seul, tu ne m’as même pas demandé ce que je préférais. Tu as estimé que c’était mieux pour nous. Maintenant tu as des doutes. Oui Duo ça m’énerve. Je sais bien que je suis un exécutant mais on est un couple, peut-être que tu ne le considères que comme ça depuis qu’on l’a consommé. » Répond le métis en se contenant pour ne pas crier.

-« Certainement pas. Tu méritais tes vacances ! » S’étonne l’ex-02.

Il ne comprend pas bien la réaction d’Heero.

-« Je méritais de m’angoisser loin de toi ? » Questionne simplement Yuy en se retournant pour essayer de dormir et clore cette discussion avant qu’elle ne dégénère.

-« Ne me fais pas sentir que je suis coupable ! N’agis pas comme Wufei. » Se fâche Duo en se redressant dans le lit pour essayer de voir le regard du brun.

Ce dernier tourne sa tête, même dans la pièce sombre, Maxwell sent et voit la colère dans les orbites bleus aciers.

-« Ne me compare pas à lui, jamais. » Gronde Yuy avant d’ajouter plus calmement. « Tu n’es pas coupable, tu as fais un choix, on va devoir l’assumer tous les deux. Toi en te retrouvant seul et moi, en m’angoissant parce que même si c’est une opération bénigne, il y a anesthésie complète. »

-« J’ai cru bien faire. » Plaide le châtain un ton plus bas parce qu’il se rend bien compte qu’il a vexé son homme.

Le brun se retourne dans le lit en soupirant pour lui faire face avant de passer une main dans les cheveux en brosse.

-« Les décisions qui touchent nos deux vies, j’aimerai qu’elles soient prises à deux. Je ne parle pas de bêtises. Regarde où ça nous mène ! Tu te sens rejeté de ma vie avec l’histoire de la voiture et moi de la tienne avec ton examen. »

-« Je voulais… » Heero met son doigt sur la bouche de Duo pour le faire taire.

-« Me faire plaisir, je sais, mais tu n’es pas moi, tu ne sais pas ce que j’aime. Comme je ne sais pas tout sur toi. Quand ça nous concerne demande s’il te plait ! » Insiste le métis.

-« Tu aurais préféré perdre une semaine de vacances et être là ? » Demande étonné Maxwell.

-« Oui, j’aurai voulu. Quand tu as parlé de repousser ton examen, j’aurai dû te dire à ce moment là qu’il fallait l’avancer. Je suis autant fautif que toi de ne pas avoir voulu imposer mes aspirations. » Rassure Heero aussi bien en parole qu’en geste tendre.

Maxwell passe sa main sur la joue de Yuy avant de l’embrasser affectueusement. Qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer son homme ! Avec lui, il se sentait toujours bien dans sa peau, ni objet, ni coupable et encore moins victime. Interrompant le baiser le châtain se lève du lit.

-« Duo ! » S’inquiète le brun.

-« J’arrive, j’ai envie de toi ! »

µµµ

Le vendredi 3 août AC 199

C’est Duo qui est venu s’installer sur le torse du métis pour finir leur nuit après leurs ébats amoureux. Au matin, le châtain se sert toujours du brun comme d’un coussin. Ca ennuie un peu Heero qui a encore des choses à emballer, même s’il ne reste pas grand chose à faire. Il voudrait aussi pouvoir passer la commande pour la viande qu’il doit ramener dimanche sur L2. Ils ont fait la liste il y a deux jours en y mettant des aliments qui plaisent aux deux.

Yuy reprendra la navette pour les Colonies à 10 heures. La dernière fois qu’il a fait le trajet seul, c’était en mars pour aller retrouver le natté qu’il puisse enfin se soigner.

A l’époque, il était en colère du manque de confiance de Duo, de son silence, parce qu’il avait réussi à lui cacher sa solitude et sans la chimio il n’est pas sûr que Maxwell lui aurait avoué sa détresse.

Sa main glisse sur le flanc de son amant.

-« Hm. » Murmure l’ex-02 dans son sommeil.

Maintenant, Heero n’est pas en colère, mais déçu de ne pas être plus proche de son homme, de ne pas encore être en osmose avec lui, mais en trois mois c’est peut-être trop en demander surtout avec la complexité de son amant.

Rassuré par son analyse, Yuy vient embrasser le crâne de son compagnon avant de se rendormir, le reste peut être remis à plus tard.

A Suivre… 

Chap 46 - Chap 48 

Si ça vous a plu, il y a l'option 

Commentaires