banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages sont ma propriété et mon invention

Genre : Yaoi. Séquelle de « Nous ne sommes pas des bêtes » et « Que j'ai été bête »

Rating : M

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Trowa, Sally, Lady Une


Ne cherche pas la petite bête.

Chapitre 2


En revenant de sa mission, Duo constate sur le tableau de service que son amant n'est pas encore rentré de la sienne. Même s'il se tracasse un peu pour son compagnon, il se dit que c'est normal, il n'est rien inscrit d'alarmant.

Il va pouvoir rentrer chez lui et voir comment les oiseaux ont vécu leur absence. Depuis que les perruches sont venues au QG, leurs animaux ont la cote. Il y a toujours quelqu'un qui se propose pour les nourrir et venir leur tenir compagnie cinq à dix minutes. S'il y avait eu un problème, il aurait eu un mot à sa place.

Fort fatigué par une mission de longue haleine, Duo se décide à rentrer chez lui. Sur le meuble de l'entrée, il y a le courrier que son homme n'a pas encore ouvert, ce dernier étant parti quinze jours après lui. En regardant les expéditeurs, Maxwell voit ses extraits de compte, n'ayant pas pu venir les chercher depuis un mois, la banque les lui avait envoyés par la poste.

Il se rend jusqu'à son bureau pour tout déposer dessus, là il soupire en voyant le tas de factures qui n'ont pas été rangées. Le bien-être d'Heero avait un prix, qui lui pesait de temps en temps surtout après une longue absence. Mais il ne pouvait pas faire machine arrière.

Il allait devoir être méthodique s'il voulait venir à bout de tout cela. D'abord une bonne douche, un repas sur le pouce devant son ordinateur et le facturier. La tête décompressée, en une bonne heure et demie il devrait avoir remis de l'ordre dans tout ça.

Maxwell commence à tout ranger en mangeant son sandwich au thon et petits légumes, il prend d'abord les factures et note la date de paiement avant de la classer, si elle n'est pas payée, il l'encode directement à la banque. Il coche au fur et à mesure sur son extrait de compte, il les classera en dernier en regardant où il n'a pas mis des V, vu le tas s'il ne le fait pas comme ça, il va oublier des paiements, des virements ou encore des versements.

Au bout d'une bonne heure, il peut commencer à ranger les extraits de compte en vérifiant les entrées puisqu'il avait fait les sorties avec les factures. Il est presque à la fin qu'il commence à se gratter le crâne. Mais qu'est-ce que c'est ce versement de trois cent cinquante crédits versé sur son compte, il n'y a aucune communication en plus ? Ce n'est pas le travail ni un numéro qu'il a l'habitude de voir. Il sort en soupirant son téléphone pour sonner à la banque qu'elle puisse le renseigner.

-« C'est un versement de la grande banque intergalactique, c'est un de leur numéro, d'après le listing, c'est la section de la Lune. » Lui dit la jeune femme au téléphone.

-« Oh ! Alors je sais ce que c'est, merci. »

-« Mais de rien Monsieur Maxwell. »

Un petit sourire apparaît sur les lèvres du natté, il avait oublié ce versement mensuel, il faut dire aussi que c'était le premier qu'il recevait. Heero rentrait dans trois jours d'après le planning, il allait prévoir un dîner pour eux trois pour jeudi prochain, Duo savait que son amant voudrait être présent lors de l'annonce.

Son esprit avait été occupé avec l'administratif, maintenant que tout était fait. Il soupire, il vient de réaliser qu'il n'a pas eu de nouvelles de Wufei. Est-ce que sa mission ne serait pas encore finie ? D'un autre côté, pas de nouvelles, bonnes nouvelles, ça veut dire qu'il n'y a pas eu de blessé ou de mort d'homme. Il s'en voudrait énormément si son ami se trouvait blessé ou même plus grave.

Bien sûr, tous les Preventers savaient qu'il y avait les risques du métier, mais là Wufei n'aurait pas dû se trouver sur cette mission. S'il lui arrivait quelque chose, il est presque persuadé qu'il débarquerait à Tokyo pour descendre Trowa, il le ferait de ses propres mains pour apprécier de le voir le supplier.

Un goût de fiel arrive dans la bouche de Duo, ça faisait un moment qu'il n'avait plus pensé à Barton et toute sa colère et sa haine revenaient à la surface en une seconde. Qu'est-ce qu'il voudrait pouvoir l'étriquer et oublier toute cette période de sa vie ? S'il avait pu se faire oublier, mais non, il fallait qu'il relance, qu'il essaye à nouveau de rentrer dans sa vie. Est-ce que Trowa ne se rend pas compte qu'il ne fait qu'attiser sa hargne ? Est-ce qu'il croit vraiment qu'une fois Heero mort, il serait venu pleurer dans ses bras et qu'ils seraient redevenus amants ?

Qu'est-ce qu'il deviendrait si son compagnon mourait ? Maxwell sent un nœud se faire dans son estomac, une boule au niveau de la gorge, il a dur de respirer, les larmes lui viennent aux yeux. Il avale difficilement sa salive et secoue la tête avant de se mettre debout pour chasser cette mauvaise impression. Il ne survivrait pas une heure au décès d'Yuy. Quoique ça dépende ce qui l'a causée. Si c'est une erreur dans une mission, il est persuadé qu'il y aurait un carnage avant qu'il n'aille le rejoindre.

Non, il ne laissera pas passer un truc pareil, il allait monter un dossier contre lui, ce n'était pas tolérable qu'il joue ainsi avec la vie des collègues alors qu'il y a déjà tellement de risques en temps normal. S'il avait été en mission au moment où Heero avait reçu cet ordre de mission, il serait parti et il serait tombé dans un piège. Plus il y pense plus sa colère augmente, il se lève d'un bond et se rend dans la cuisine pour boire un verre d'eau. Il n'allait pas gâcher ses retrouvailles avec son homme pour cette histoire, il s'en occuperait une fois que Wufei serait revenu de mission lui aussi.

Pour l'heure, maintenant que le financier était fait, il s'attaque à la pratique, la rédaction du menu pour la semaine à venir dès le retour de son homme. Jeudi, ils iront au restaurant de manière à permettre à Heero de se remettre dans le bain.

Satisfait de lui, il se rend au lit. Demain, il aura un jour de congé, il va pouvoir en profiter pour se reposer.

µµµ

Quand Yuy rentre, il passe par le QG afin de faire son rapport, Maxwell plisse les yeux en réalisant que son amant est raide comme un piquet quand il le croise dans un couloir. Seulement, il ne peut pas l'aborder maintenant.

Une angoisse lui broie l'estomac. Est-ce qu'il serait arrivé quelque chose à Wufei ? Ou alors à Louis ? Ou à lui ?

Depuis qu'il était devenu sous-lieutenant, les informations qu'il recevait en tant que lieutenant ne lui parviennent plus, certains accès aux dossiers lui sont bloqués.

Normal, mais excessivement rageant tout de même surtout quand on avait connu autre chose il n'y a pas si longtemps et tant que son attitude ne changerait pas, ce n'est pas dit que Lady Une lui donnerait une promotion.

Ne pouvant pas avoir plus d'informations, il ne reste qu'une solution à Duo, celle de retourner à son bureau. Il espère sincèrement que son amant y passera et qu'il aura les réponses à ses questions rapidement.

Encore une chance, il est de journée, il pourra rentrer dans moins de quatre heures constate-t-il quand il voit que Heero n'est pas venu le voir quand il va manger au mess.

µµµ

C'est presque au pas de course que Duo rentre chez lui, il pousse la porte et n'entend rien. Même pas les inséparables qui d'habitude l'accueillent d'un petit cri.

Il ôte ses chaussures et se dirige vers la cuisine. Il n'y a personne. En voulant se rendre à la buanderie pour voir si son amant est au moins rentrer pour déposer son sac. Il constate la couverture de nuit sur la cage des inséparables.

Il est pourtant persuadé de l'avoir ôtée ce matin en se levant comme tous les jours. En avançant vers la cage, il découvre son amant couché dans le fauteuil un bras sur les yeux.

Alors, il s'assied sur la table basse et il lui demande :

-« Ta mission ne s'est pas bien passée ? »

-« Si ! »

Seulement, Yuy ne bouge pas alarmant encore plus son compagnon.

-« Ça va ? » finit par demander le natté.

-« Oui. »

Pourtant tout dans l'attitude d'Heero prouve qu'il y a quelque chose qui n'est pas normal. Alors, Duo se lève et soulève le T-shirt de son homme à la recherche de contusions ou de blessures.

Avec un profond soupir, Heero se redresse et ôte son T-shirt, il tire son amant à lui pour l'embrasser. Il est surpris de se faire repousser, il croyait que son compagnon avait envie de sexe. Ce qui est normal, il y a presque un mois qu'ils ne se sont pas vus.

-« Qu'est-ce qui te prend ? Tu n'as pas le droit sans mon accord ! » S'énerve Maxwell.

-« Tu me l'as donné, on me déshabillant ! » S'étonne Yuy.

-« Je cherche la raison de ta raideur tout à l'heure au QG et de ton attitude amorphe. »

-« Duo, j'ai fait ma part de travail, ici. Je suis juste fatigué. » Soupire Heero.

-« Pourquoi ne t'es-tu pas mis au lit ? »

-« Parce que j'ai encore le repas à préparer et que je ne suis pas sûr que j'aurai entendu le réveil. » Lâche plus agressivement le métis.

-« Tu es sûr qu'il ne s'est rien passé en mission ? »

-« Louis est une véritable pipelette. Il m'a épuisé moralement à toujours vouloir des explications sur les méthodes. Sinon, il travaille bien, tu l'as bien formé. »

-« Merci, va te mettre au lit. Je me ferai livrer chinois. »

-« Ça va aller, j'avais juste envie de calme. » Soupire Heero.

-« Tu as besoin de plus que de calme. Va te mettre au lit. » Ordonne Duo.

Sans plus rouspéter, Yuy se lève pour se rendre dans la chambre. Il ôte son jean et se glisse entre les draps. En moins de cinq minutes, Maxwell constate qu'il dort profondément, cela le fait sourire quand il va vérifier.

Il s'installe dans le salon après avoir ôté la couverture de la cage, il sait que son compagnon ne va pas se réveiller avant un moment, lui a encore le courrier à trier.

Peu avant dix-huit heures trente, Heero entre dans le salon beaucoup plus reposé, un léger sourire sur les lèvres.

-« Tu as déjà commandé chinois ? » Demande-t-il en entrant dans la pièce.

-« Non, j'allais le faire. »

-« Alors je m'attelle au repas, on va déjà au restaurant jeudi. C'est en quel honneur ? » Dit-il en partant vers la cuisine.

Maxwell sourit, il préfère son homme ainsi, alors qu'il se lève pour le rejoindre, il le voit revenir avec les pommes de terre, les oignons, les carottes, le tout préparé dans une casserole et le seau pour la poubelle verte.

-« J'ai reçu le premier versement de l'argent de G, j'ai déjà prévenu Howard. »

-« Il vient avec Catherine ? » S'informe Heero en commençant par les pommes de terre.

-« Je lui ai demandé de venir seul. »

-« Tu crois qu'elle a encore des contacts avec Barton ! »

-« Je n'en sais rien. Tu as des nouvelles de la mission de Wufei ? »

Heero le regarde bizarrement avant d'attaquer la prochaine pomme de terre.

-« Tu n'as pas vu au bureau ! »

-« Je suis sous-lieutenant, Lady Une a fait passer une missive qu'elle rétrogradait celui qui me fournirait des éléments qui n'a rien avoir avec mes missions. Je vais me marrer pour monter un dossier contre ce traître. » Rage Maxwell.

-« Et tu me poses des questions ? » Sourit Yuy.

Il lui vole un baiser avant de reprendre son travail et de répondre réellement à son homme.

-« Je t'aiderai pour ce dossier. Je le cosignerai. C'est un véritable danger pour les autres. Wufei est prêt à nous suivre sur cette voie. C'est pour cela que tu étais si inquiet pour moi ? Tu n'as eu aucune nouvelle de ma mission ? »

-« À part quand tu rentrerais. » Avoue Duo.

-« Là, je trouve qu'elle va un peu loin. » Soupire Heero.

-« Louis n'a pas droit à toutes les informations, c'est logique. J'avais juste oublié cet état de fait. Bon, je vais mettre la table, puis je te donne un coup de main, sinon on ne mangera jamais. »

Avec le repos que Duo lui avait octroyé durant la journée, Heero était réellement bien disposé pour le reste de la soirée. Après une journée de repos supplémentaire, le capitaine reprend la direction du QG. Il se rend directement au bureau de Lady Une. Cette dernière s'étonne qu'il lui ait demandé une audience.

-« Générale, j'aurai juste une requête pour mes futures missions. » Commence-t-il.

Lady Une soupire en voyant déjà les ennuis venir.

-« Dites toujours ? »

-« Informez le sous-lieutenant Maxwell sur mon état de santé. On accepte vos sanctions pour notre attitude vis-à-vis de la mission de Tokyo, seulement vous ne laisseriez pas la femme de Mac Quallany sans nouvelles, si elle vous sonnait. »

-« Qu'il vienne ici, je lui donnerai personnellement. »

-« Merci. »

-« Remettez-vous au travail, ce n'est pas parce que vous avez instauré la paix que vous pouvez tout vous permettre. »

-« Nous n'avons pas instaurez paix en obéissant aux ordres mais en suivant nos instincts. » Lâche Yuy en partant.

Lady Une marque le coup mais ne peut que se ranger aux arguments du capitaine, jusqu'ici aucun dossier ne leur a résisté.

En attendant qu'on lui assigne une autre enquête, Heero commence à ressembler tous les éléments qu'il a déjà sur le cas Barton. Il ne sait pas ce que cela va donner. Il espère qu'ils ne font pas une bêtise. Si Trowa est renvoyé des Preventers, ils risquent de le voir débarquer à Sank. Est-ce qu'il doit parler de ce risque à son homme ? Oui, il le fera avant de le porter à Lady Une.

D'un autre côté, devoir se méfier des ordres de mission va devenir un enfer. Heero est persuadé que Trowa ne va pas en rester là puisque son plan a raté.

Ce n'est pas la première fois que Trowa tend un piège à un collègue, il l'a déjà fait il y a douze ans pour essayer de le casser, ils ne peuvent pas rester sans rien faire.

Yuy fait un papier qu'il dépose à la place de son homme qu'il aille rechercher ce dossier aux archives. Autant prouver qu'ils montent ce dossier pas que par vengeance qu'il est une entrave au bon fonctionnement de la machine preventer.

En voyant ce qu'il doit aller chercher, Maxwell soupire.

-« Je vois que tu n'as pas oublié non plus pourquoi toute cette histoire a commencé. »

-« On va peut-être déterrer d'autres cadavres. » Souligne Yuy.

-« Je n'espère pas. »

-« Duo, il a massacré sans état d'âme tous les mercenaires qui l'ont élevé pour éliminer le traître qui les donnait. »

-« En laissant Middie Une en vie parce qu'il craquait sur elle. Et elle était la coupable. Ses sentiments régissent même son travail, tu as raison. Tu as des nouvelles de Wufei ? »

-« Tu pourrais jeter un petit coup d'œil tout de même. »

Maxwell secoue la tête avant de dire.

-« Ce n'est pas une mission sur laquelle j'ai travaillé, si Lady Une entre mon code et voit ce que j'ai consulté, je ne tiens pas à partir en Russie. »

-« Duo, je m'y ferai muter ou je démissionnerai et je viendrai te rejoindre. Je crois qu'elle le sait. »

-« Ce n'est pas une raison pour le risquer. J'aime mes collègues, ma vie à Sank. » Conclut Maxwell.

Puis il part cherche le dossier pour Heero avec le code de son homme. Maxwell se demande combien de temps Lady Une va mettre pour se rendre compte de cette enquête qu'elle n'a pas demandée. Il doute qu'ils soient en train d'agir comme il faut, seulement il y a un risque réel pour eux deux ou pour d'autres.

Quand elle aura le dossier en main, peut-être qu'elle comprendra pourquoi ils ont agi ainsi dans son dos. Peut-être qu'ils auraient pu lui en parler avant, seulement est-ce qu'elle les aurait écoutés ? Il veut bien admettre que ce soit ses sentiments qui ont régi aussi ses actes mais pour protéger l'homme qu'il aime.

Comment va-t-elle réagir en se rendant compte qu'ils ne l'ont pas prévenue à l'époque du dossier camarguais parce qu'ils avaient eu l'impression à ce moment-là de sauver leur couple en ajoutant Trowa à la donne ?

Encore une chance que ce soir, ils vont pouvoir se changer les idées avec Howard.

En remontant avec les renseignements, Duo se dit qu'il devrait envoyer une partie du travail qu'il a déjà fait à Heero. Comme Maxwell est affecté à l'archivage des missions en attendant d'être sur une autre enquête, il n'a pas beaucoup de temps à consacrer aux recherches sur Barton. De toute façon, ils ne peuvent pas faire cela sur leur temps de travail non plus.

Heero copie toutes les données sur son disque dur dans un dossier codé, il y ajoute ce que son homme a déjà fait et s'attaque également à son travail personnel. Vérifier que les missions de ses hommes sur le terrain s'effectuent convenablement, qu'ils ont pensé à toutes les pistes, chercher les renseignements qu'ils leur manquent.

À Suivre…

Chap 1 - Chap 3

Si ça vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez