banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages sont ma propriété et mon invention

Genre : Yaoi. Séquelle de « Nous ne sommes pas des bêtes » et « Que j'ai été bête »

Rating : M

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Trowa, Sally, Lady Une


Ne cherche pas la petite bête.

Chapitre 6


Heero est heureux de retrouver son travail et de savoir que la punition est finie surtout. En plus, il ne s'est pas trop ennuyé, même s'il s'est moins amusé qu'en vacances. Et puis, il voyait souvent Duo refaire le budget. Il aurait bien regardé l'état de leur finance pour comprendre le stress de son amant, seulement il sait pertinemment qu'il irait contre les règles établies et ne tenait pas à se faire punir à nouveau. Dieu sait ce que son compagnon trouverait cette fois !

Au travail, Maxwell fait tout son possible pour répondre aux exigences de Lady Une. Il fait ses heures d'archivage sans essayer de les refiler. Il s'applique encore plus si c'est possible, il fait attention de rendre des rapports impeccables en première lecture sans que la Générale doive lui demander des compléments mais rien n'y fait, elle ne lui rend pas ses galons.

Duo ne sait plus ce qu'il doit faire, il vient même d'accepter une infiltration en femme parce que Viralit n'était pas là pour la faire alors qu'il y a des femmes preventers dans les autres équipes.

Rien n'y fait, pourtant quoiqu'il diminue certains points, ils vivent toujours et encore au-dessus de leur moyen. Cela fait un moment que l'entièreté du salaire de Duo passe dans le budget couple, que son livret d'épargne n'existe plus. Il ne veut pourtant pas réclamer de l'argent à Heero, c'est son problème.

Il y a maintenant dix-neuf mois qu'il espère redevenir au même niveau, il ne pouvait pas rogner sur leur couverture santé et des assurances qu'il avait prises en cas d'accident.

Une fois de plus, Duo s'installe à son bureau à la maison en soupirant.

-« Je ne peux quand même pas ramper devant elle. » Lâche-t-il.

-« Tu as essayé de lui dire pardon pour ton attitude et de t'excuser ? » Demande Heero.

-« C'est rampé ça Ro'. » Râle Maxwell.

-« Et lui expliquer les motivations que tu as eues et lui promettre de la prévenir avant et non de la mettre devant un fait accompli ? »

-« La fois où tu as changé nos rôles en mission, c'est ce que tu as fait ? » S'informe Duo.

-« Pas pour Hawaï mais bien pour la Roumanie. Je lui ai dit que je ne risquerai pas mon couple pour une mission, comme elle ne changeait pas d'avis, je lui ai amené une solution qui convenait à Viralit, à toi, à moi. »

-« Je ne vais pas y aller comme cela. » Sourit Maxwell.

-« Non, mais je me suis amusé pendant que tu étais dans ton pensionnat féminin, en vingt mois, tu es celui qui a été le plus souvent convoqué dans son bureau. Tu y es même allé plus que moi. Il doit y avoir une raison, elle est têtue. »

-« Tu as de drôle d'amusement. » Soupire Duo en rangeant les factures.

Maxwell n'a pas à attendre longtemps, dans les cinq jours il se fait convoquer pour aller remettre des dossiers en archivages et devoir les classer.

Il prend son courage à deux mains et explique à sa supérieure ses motivations pour le dossier Tokyo ainsi que la peur qu'il a eue pour la vie de son compagnon.

-« Et vous êtes certain que vous n'avez pas réagi par jalousie, par peur que la flamme entre eux renaisse ? » Demande Lady Une.

-« Non, même Wufei était d'accord avec nous après coup. La mission n'a pas du tout été menée comme prévu à l'initiale. Une mission urgente vous la repoussez de trois semaines pour avoir un homme sur le terrain ? »

-« Il aurait fallu un dossier là-dessus et non agir comme vous l'avez fait ! » Sermonne Lady Une.

-« Nous en ferons un. Seulement, j'ai eu peur que vous ne me croyiez pas. Je ne saurai pas vivre sans Heero ! »

-« Duo, je l'aurai compris. »

-« Je suis désolé de ne pas vous avoir fait confiance. »

-« Allez faire votre travail. »

Avant de descendre à l'archivage, Duo passe par le bureau d'Heero pour lui rapporter son entrevue avec la Générale. Il conclut par :

-« Tu te rappelles combien de temps on a mis pour monter le dossier contre Barton ? »

Heero a beaucoup plus la mémoire des dates que lui c'est pour cela qu'il lui demande.

-« Presque deux mois. »

-« OK, je lui amènerai dans deux mois, si je lui donne demain, ça va faire louche. » Sourit Duo avant de partir.

µµµ

Début de la semaine qui suit, qui est également le début du mois, Maxwell retrouve ses galons. Ils auront encore un mois difficile et petit à petit ils pourront reprendre le même train de vie.

Duo hésite encore pour les vacances, il verra à ce moment-là, peut-être une destination dernière minute.

-« Dis, tu me diras quand tu auras remplumé ton compte personnel que je te rends huit dixièmes de mon salaire ! » Lui dit Heero en voyant les trois barrettes sur l'épaule de son homme à son retour du travail.

-« Tu fouilles mes comptes ! » Gronde Duo.

-« Non. Simple observation de notre train de vie. »

-« Je te le dirai. Je vais remettre de l'argent de côté avant qu'on ne fasse des folies. » Prévient Maxwell.

-« C'est toi qui gères. » Rappelle Yuy avant de partir en cuisine.

µµµ

Avoir récupéré son grade aide beaucoup Duo aussi dans ses enquêtes, il peut à nouveau avoir directement des nouvelles de son homme quand il est en mission sans devoir passer par Lady Une. Il peut les avoir régulièrement et c'est moins stressant pour lui également.

Il ne tenait pas à venir tous les deux jours demander des informations alors qu'il s'informe quotidiennement seul. Quelle image aurait-il donné de lui ? Oh pas qu'il ait peur de dire ou montrer qu'il aime Heero loin de là, seulement ils sont des hommes de terrain avant tout et son inquiétude n'est pas très viril non plus.

Après deux mois, Duo amène le dossier à Lady Une qui comprend mieux ce qui s'est passé entre les trois pilotes de Gundam. Comment et surtout pourquoi elle a dû se défaire du moins bon de ses trois éléments.

Elle s'en veut de ne pas avoir remarqué les manigances de Barton, preuve qu'il n'était pas si mauvais, seulement son intérêt passe depuis un moment avant celui des Preventers.

Est-ce que cela n'a pas toujours été le cas ? Il faudra qu'elle y réfléchisse un peu plus, cependant cela fait des années qu'il profite du système pour lui. Elle n'avait jamais su pourquoi il avait décidé de prendre la place de Trowa Barton et n'avait pas été certaine qu'au départ il était bien en infiltration dans l'espace avant l'arrivée des autres pilotes.

C'était noté dans son dossier qu'il n'avait jamais hésité à éliminer les personnes sur son chemin quand elles l'empêchaient de remplir une mission, elle l'avait vu faire quand il était sous son service, il était celui qui avait le plus d'accidents de travail dans son équipe.

Heero et Duo préservaient la vie d'autrui au péril de la leur et c'est aussi pour cela que les hommes qui travaillaient sous leur ordre et avec eux se donnaient à fond.

µµµ

Pour le couple, Maxwell-Yuy, la vie est de plus en plus heureuse. Duo voyait arriver les factures plus sereinement, il était moins préoccupé également. Malgré ce qu'il avait dit, il ne peut s'empêcher de reprendre un train de vie plus riche et de faire des sorties au restaurant. Ils aiment cela tous les deux et ils ont été privé si longtemps.

Ils ne partiront pas en vacances cette année encore, Duo n'ayant pas réussi à remettre suffisamment d'argent de côté, seulement cette fois, ils font des petites excursions.

Sortant tous les deux d'une mission fatigante, ils sont même heureux de pouvoir récupérer dans leur appartement.

Mi-juillet, Heero est convoqué chez Lady Une.

-« Des touristes Chinois se sont fait enlever par des guérilleros Tibétains. Le gouvernement chinois ne veut pas payer. On m'a demandé mon aide parce que votre côté métissé peut passer plus facilement dans le décor. Ils doivent se trouver dans ce secteur de l'Himalaya d'après les relevés des rares discussions qu'ils ont eues. Vous allez vous faire passer pour un guide qui amène un touriste et récupérer les autres. Viralit ou Maxwell ne sont pas en mission. Je suppose que vous partez avec Viralit. »

-« Oui Générale, le temps de vérifier les coordonnées au satellite et on est parti. »

-« Ne traîner pas, il y a déjà une semaine qu'ils sont dans leurs mains. On ne sait pas comment ils les traitent. »

-« Je ne peux pas partir sans vérifier les coordonnées, mais vous pouvez prévoir les places d'avion pour demain en fin de matinée. » Dit Heero en partant avec son dossier.

Dès qu'il arrive à son bureau, il convoque Viralit pour le mettre au courant et donner à Duo des ordres pour qu'il recherche le climat dans la région en cette période de l'année qu'ils sachent ce qu'ils doivent emporter comme vêtements.

Les trois hommes travaillent de front jusque tard dans la nuit.

-« Ne l'épuise pas trop, je préfère qu'il soit en forme pour la mission. » Lâche Viralit à Duo en quittant les deux autres.

Maxwell ne l'épuise même pas, il sait que Heero va se lever dans cinq heures pour continuer ses vérifications et préparer son bagage.

Duo aurait bien aimé être la personne de contact, surtout qu'il n'aime pas ce genre de mission où il y a beaucoup de risques, beaucoup d'inconnues aussi. Heero va partir sans avoir toutes les cartes en main.

Après avoir déposé son homme et Viralit à l'aéroport, Maxwell retourne au QG, il a aussi une mission à préparer qui lui a été assignée au matin. Même s'il n'y a pas beaucoup de risques, il doit prendre contact avec les Preventers sur place et organiser au mieux la sécurité avec les Preventers qui vont venir de tout horizon pour un sommet pour la paix et les énergies renouvelables à Copenhague. C'est Relena Peacecraft qui va le présider, c'est pour cela qu'il est responsable même s'il n'est pas sur son territoire.

Ce serait si facile de créer un attentat et d'éliminer presque la totalité des dirigeants de tous les pays et des diverses colonies pour déclencher à nouveau des hostilités. Il reste des tensions même si la paix est réellement bien instaurée.

Duo n'a jamais vraiment aimé ce genre de missions, trop de surveillance, trop de rondes, il préfère l'action, c'est là qu'il excelle. En plus, il aura en charge une nouvelle recrue qu'il doit former. Il en viendrait presque à regretter son statut de Sous-Lieutenant.

Néanmoins, il explique à la jeune femme qu'il doit former, les ficelles du métier. Cela à l'avantage de l'occuper et l'empêcher de penser trop souvent à Heero. Tous les jours, il y a des vérifications d'identité, vérifier que les badges sont bien attitrés, vérifier que les Preventers sont réels et pas des gens placés là pour une raison ou une autre.

Ce qui pose le plus de problèmes reste les journalistes, certains jours ce ne sont pas les mêmes, il en suit toute une série de vérifications de dernières minutes pour ne pas laisser entrer n'importe qui dans la salle de réunion. Il vérifie jusqu'aux personnels chargés de préparer les repas, même si ce n'est pas lui qu'en a la charge principale. Il faut s'assurer que les aliments, les cuisiniers qui sont là ont bien de bonnes intentions.

Le congret durant sept jours, Maxwell vérifie via le net si son homme va bien, seulement à distance à part les grandes lignes, il n'a pas vraiment l'avancée du dossier.

Quand il rentre, il y a neuf jours que son compagnon est parti. En rentrant son rapport, il a bien vu le statut du capitaine est toujours en mission, en parfaite santé, cela le rassure et il part heureux se coucher chez lui et voir comment les oiseaux ont vécu leurs absences.

Il sait que des collègues passent pour s'en occuper tous les trois jours et mettre des fruits aux inséparables. Seulement, les animaux aiment la compagnie et là ils n'en ont pas tellement eu.

Demain, il aura congé et quand il reprendra le travail, il pourra regarder convenablement quand Heero revient. Il ne doit plus tarder parce que pour de la récupération de témoins, il faut compter en général deux jours pour s'y rendre, une journée d'observation. Un jour d'action et deux jours pour revenir. Le capitaine aurait dû être là. Mais il y a tellement de choses qui peuvent jouer dans l'histoire, les touristes emmenés ailleurs, l'endroit moins accessible qu'imaginé, les victimes plus blessées qui ne peuvent être transportées très loin et une protection sur place.

Durant son jour de congé, Maxwell prépare le menu pour la semaine à venir. Il trie également le courrier, fait tourner le linge qu'il a ramené. Il s'occupe de la maison et des oiseaux, les cages doivent être nettoyées. Il doit bien avouer qu'il s'active pour ne pas laisser cette impression que sa vie va encore basculer venir le hanter.

Comme il est de journée, il arrive au QG à dix heures du matin, il allume son ordinateur afin de chercher de meilleures informations que celles du tableau. Pendant que les programmes s'ouvrent, il regarde le petit paquet de notes qu'il a sur son bureau.

Il mentionne dans son fichier que la nouvelle recrue est en retard au moment où quelqu'un entre.

-« Tu as de la chance, Monty, tu allais avoir une mauvaise remarque. Six heures du matin, ce n'est pas évident à respecter mais dix heures. » Lâche Maxwell sans regarder qui entre.

-« Duo, c'est Steve. »

-« Oh, excuse. »

Il se retourne en souriant. Il s'étonne de voir son vis-à-vis un peu mal à l'aise.

-« Je ne vais pas tourner autour du pot. Après combien de temps, t'inquiéterais-tu sans nouvelles d'Heero ? »

Pour le lieutenant, le temps s'arrête. Toutes les mauvaises impressions qu'il a eues depuis que son homme est parti lui reviennent à la mémoire. Il sent le sang se glacer dans ses veines.

-« Explique-toi mieux ! » Arrive à articuler Maxwell.

-« Il y a six jours, il m'a dit qu'ils passaient à l'attaque et reprenait contact dans deux jours. Le temps de passer à l'action et de s'éloigner de la zone à risque. Depuis plus de nouvelles. En général, il faut s'inquiéter d'un silence radio d'une semaine, ce que j'ai toujours trouvé con et risqué. » Expose Mac Quallany.

-« Au troisième jour, tu aurais dû prévenir, il lui est arrivé quelque chose, il aurait envoyé même un simple OK, s'il avait des problèmes urgents à régler. Ton dossier est dans ton bureau ? Je mets une note à Monty et j'arrive. »

Mac Quallany n'a pas le temps de préparer ce que le Capitaine lui a laissé que Maxwell est déjà là.

-« Tu as fait une analyse satellite de sa région pour savoir s'il y avait du grabuge par là ? » Demande Duo en s'installant.

-« Non, j'avais mon dossier personnel. Je suis juste sa personne de contact. Bizarrement, j'ai plus peur de toi que de Lady Une là ! »

-« Je vais essayer de me calmer. Je vais y perdre en efficacité. »

Maxwell respire plusieurs fois profondément et s'attaque au travail. Il lance une recherche dans la région avec les satellites. Pendant ce temps, il reprend le dossier au début, comme s'il allait partir en mission.

-« Ce qui me tracasse c'est que j'ai vu un Preventer Chinois durant ma mission de protection et qu'il n'était pas au courant de ce dossier. »

-« Tu n'es pas au courant de tous les dossiers de Sank ! » Rassure Steve.

-« Bon point, mais je connais quelqu'un qui l'est. »

Maxwell sort son GSM et cherche un nom dans son répertoire, alors que les sonneries se font son bleu entre dans la pièce, il lui fait signe de s'asseoir.

La jeune femme typée indienne s'assied et ne bouge plus, elle se sait en tort.

-« Allo ! »

-« Wufei, comment va vieux frère ? »

-« Bizarrement, je me doute que ce n'est pas pour me demander ça que tu me sonnes. »

-« Non, si je te transfère un mail de ta section, tu peux me dire de quel PC il est parti ? » Attaque directement Duo.

-« Qu'est-ce qu'il se passe Maxwell. »

-« Heero a disparu en mission. » Avoue-t-il.

-« Et c'est toi qu'on a chargé de le retrouver ? » S'étonne Chang.

-« Lady Une n'est pas au courant, on n'a pas encore dépassé la semaine sans contact mais il y a cinq jours qu'il aurait dû le faire. » Expose Maxwell.

-« Et tu t'inquiètes seulement maintenant ! Transfert-moi le mail d'origine. Je fais au plus vite. »

-« Je n'étais pas la personne de contact. Je viens de rentrer de mission. »

-« Je comprends mieux. Il vient d'arriver. »

-« Merci Wufei. »

Monty n'ose pas bouger, seulement elle observe comment son mentor prend les choses en main, elle ne savait pas qui était ce Heero. En tout cas, elle estimait qu'il mettait beaucoup d'énergie à sauver un homme, cela la rassura pour ses futures missions.

-« Qu'est-ce qu'on fait ? » Demande Mac Quallany.

-« Les images satellites sont arrivées ? » Interroge Duo.

-« Oui, il y a deux minutes. » Répond Steve.

-« Monty vient. » Ordonne Maxwell.

-« Je suis désolée pour mon retard, ma mère… » Dit-elle en se levant.

-« Les excuses, je m'en fous. Sache que si ça arrive trop souvent ce sera sur ton rapport et en plus si j'avais dû partir tu aurais manqué l'action. » Coupe Maxwell.

Puis il commence à faire défiler les images petit à petit. Ce que les Preventers peuvent constater c'est qu'il y a du mouvement à l'adresse où Yuy et Viralit ont été envoyés, comme sur les photos mises au dossier. On voit des hommes armés circuler, c'est une bâtisse perdue sur un flanc de coteau.

Ils font un plan plus large pour voir les moyens d'accès. Et il n'y en a pas beaucoup, soit par le haut, soit par le bas, les deux autres directions sont bien trop escarpées d'après les vues satellites.

Le tout est de savoir combien de personnes il y a et cela va prendre du temps. Ils ont déjà repéré deux hommes armés qui font une ronde autour du bâtiment. Duo sait que le temps presse, les deux Preventers sont aux mains des terroristes depuis quatre jours, d'après ses calculs les touristes y sont depuis trois semaines maintenant. Et pas moyen de connaître les conditions de détention, mais ce n'est certainement pas un hôtel une étoile.

Si Maxwell s'écoutait, il partirait directement, seulement le départ précipité de son compagnon n'a pas été salutaire, il ne tient pas à tomber également dans un guet-apens. Si Heero s'est fait prendre, il doit y avoir au moins une quinzaine d'hommes.

Il charge Monty de visionner les images une à une et de compter les personnes différentes qu'elle verra.

-« Là, c'est pour zoomer, si tu n'es pas certaine appelle. Mais je préfère que tu en comptes un de trop que d'en oublier. » Prévient Maxwell.

Duo doit se faire violence pour ne pas rappeler Wufei, seulement cela ne sert à rien de le stresser non plus, son ami sait l'enjeu qui se trame.

Pendant que Monty reste à regarder les images, Duo et Steve continuent leur autre travail, il ne faudrait pas que Lady Une vienne leur mettre des bâtons dans les roues.

La bleu est déjà retournée que Duo est toujours fidèle au poste. Il a repris le travail de la jeune femme. Ils sont certains qu'il y a au moins dix hommes, mais il peut en avoir dans la petite maison.

Il ne pouvait pas y aller comme cela, il fallait être au moins deux et ce n'est pas certain que Lady Une accepte qu'il soit de la partie. Vers minuit quand la nuit l'empêche de surveiller le chalet sur la montagne, il se décide à rentrer. Il râle que Wufei ne l'ait pas encore rappelé. Néanmoins, il peut éprouver des difficultés à cerner d'où le mail est parti.

Dès six heures, Duo est à nouveau devant l'ordinateur, il sait que le soleil va se lever là-bas, c'est le meilleur moment pour comptabiliser les terroristes.

Il en revient au même nombre que Monty. À part l'ordre de mission et les billets d'avion, la location d'une mini-camionnette tout le matériel nécessaire est déjà préparé.

Il doit être midi quand quelqu'un qu'il n'attendait pas du tout entre dans son bureau.

À Suivre…

Chap 5 - Chap 7

Si ça vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez