banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages sont ma propriété et mon invention

Genre : Yaoi. Séquelle de « Nous ne sommes pas des bêtes » et « Que j'ai été bête »

Rating : M

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Trowa, Sally, Lady Une


Ne cherche pas la petite bête.

Chapitre 7


Maxwell a envoyé dès son arrivée, Monty surveiller le chalet pour s'assurer qu'il n'y a pas de mouvement ou de nouvel élément. Elle doit l'appeler dès qu'elle voit quelque chose d'étrange et inhabituel.

Il écarquille les yeux en voyant la personne qui entre dans son bureau.

-« Cela me fait plaisir de te voir mais un coup de fil aurait été suffisant. » Dit Duo en se levant pour venir le serrer dans ses bras.

-« Je préférai te l'annoncer de vive voix. »

Duo perd son sourire aux paroles de Wufei. Ce n'est vraiment pas bon. Il avale péniblement sa salive, prêt à tout, même au pire.

-« Je t'écoute. »

-« Je vais procéder par ordre. Quand j'ai vu ton mail, cette mission ne me disait rien du tout. Par contre, IP attaché au mail de départ beaucoup plus, c'est celle de ma supérieure directe ! »

-« C'est une bonne chose. » Se sent soulagé Maxwell.

-« J'ai commencé une recherche sur la mission pour savoir pourquoi je n'étais pas au courant et pourquoi on demandait à une autre section de la faire. Surtout que ma supérieure n'est pas pour demander de l'aide. Elle aurait l'impression que son unité est médiocre, nous avons suffisamment d'agents capables de la réaliser. »

Duo commence à se dandiner sur ses pieds, l'éloge de la section de Pékin, il n'en a rien à faire, surtout avec Heero qui a disparu.

Voyant l'attitude de son ami, Chang passe à la suite en lui donnant une farde rouge.

-« Duo, cette mission a été réussie, il y a trois mois. Ce n'était pas des touristes chinois qui se sont fait prendre, mais des touristes japonais. »

Le lieutenant sent la sueur glisser le long de son dos. Comment a-t-il réussi ce tour de force ? Et surtout, il allait le tuer de ses propres mains. Il aurait dû insister quand il a donné le dossier à Lady Une et pas seulement lui dire qu'il ne le trouvait pas complet.

Pourquoi avait-il eu une relation sexuelle avec cet être immonde pour lui prouver qu'il pouvait être un tendre en amour ?

-« Duo, ça ne va pas ? » S'inquiète Wufei.

-« On n'aura la paix que quand je l'aurai tué. » Marmonne Maxwell.

-« Si Heero et son collègue sont encore en vie ! Duo, si Barton a réussi à sauver les touristes, ses deux collègues sont morts. Les touristes ont été traumatisés, violés et ont subi des sévices physiques irréversibles ! »

-« Il y a eu des morts dans les kidnappeurs ? » Demande Duo.

-« Pourquoi cette question ? » S'étonne Chang.

-« Parce que je crois Barton capable d'avoir payé les hommes pour libérer les touristes ou de leur avoir promis quelque chose en échange, comme ne pas affronter un procès. »

La porte s'ouvre en grand.

-« Lieutenant, ils chargent une camionnette ! »

Maxwell suivi de Chang se précipite vers la salle vidéo derrière Monty.

-« Qu'est-ce qu'ils ont mis dedans ? » Demande Duo.

-« Des caisses de munitions, des sacs de voyage, des armes. » Répond la jeune femme.

Maxwell voit qu'il y a trois véhicules alors qu'ils n'en ont jamais vu qu'un.

-« Comment sont-ils arrivés ? » Demande le lieutenant en montrant les deux voitures et la camionnette.

-« Il y a quinze minutes par la route. J'allais venir vous prévenir, puis j'ai vu qu'ils sortaient plein de choses pour les mettre dans la camionnette. J'ai demandé à Lydia de surveiller mon écran le temps d'aller vous chercher. » Répond-t-elle rapidement.

Maxwell lui sourit et la remercie avant d'ajouter :

-« Surveille bien qu'ils ne chargent pas les hommes que je t'ai montrés. Je dois finir au plus vite cette discussion. »

-« On aurait pu la finir là ! » S'indigne Wufei en le suivant tout de même.

-« Je tiens à ce qu'il y ait le moins d'oreille au courant de tout cela. » Avoue Duo en poussant la porte de son bureau. « Tu as vu Barton ! »

-« Comment le sais-tu ? » S'estomaque Chang.

-« Au déploiement qu'on vient de voir qui renforce mes convictions. Finis ton histoire. » Lâche Maxwell en s'asseyant.

Il montre l'autre place à son ami.

-« Je me suis rendu chez ma supérieure pour lui parler de ce dossier, sans lui dire que je savais qu'il venait de son PC. Elle n'était au courant de rien. C'est en sortant que j'ai croisé Barton. J'ai demandé à sa secrétaire qui c'était, elle m'a dit son copain depuis deux gros mois. Et je crois que je commence à voir ce que tu as perçu avant moi. »

-« Tu peux partir en mission que je ne puisse pas te demander en mission spéciale ! »

-« Duo qu'est-ce que tu as en tête ? » Panique légèrement Wufei.

-« Éliminer le problème une fois pour toutes mais si je sais te joindre mon histoire ne tiendra pas. Je ne lui demanderai jamais de l'aide si je peux avoir la tienne. »

-« Fais attention à toi. »

-« Je ne risque rien, il me veut. » Affirme Maxwell un air de dégoût sur le visage.

-« Méfie-toi tout de même, s'il se rend compte que tu l'as mené en bateau, ce n'est pas la première fois qu'il élimine tout le monde pour se couvrir, je l'ai constaté en consultant ses dossiers de mission. »

-« Middie Une n'a jamais rien eu à craindre » rappelle Duo. « Mais, c'est certain que ce n'est sûrement pas les rebelles qui ont tué l'équipe de Barton au Tibet. »

-« Tu ne vas pas partir seul avec lui ? »

-« Moins, il y aura de témoins mieux ce sera crois-moi. »

Wufei se lève comme Duo et avant de partir, il prend Maxwell dans ses bras en lui disant.

-« Prends soin de toi. »

Maintenant, Duo peut retourner près de Monty afin de s'assurer de la dernière évolution de la situation. Cela le fait rager intérieurement car maintenant, il doit attendre le message de Wufei qu'il est parti en mission. Seulement à ce moment-là, il pourra commencer à agir. Et s'il veut le matériel preventer, il va devoir mettre Lady Une au courant.

En plus suivant la procédure, c'est seulement demain qu'il pourra mettre la machine en route. Au moins, Heero et Viralit auront gagné deux jours. Est-ce que ce sera suffisant ?

Sa plus grande crainte maintenant, c'est que les otages aient été abattus pour permettre la fuite des rebelles. Duo ne veut pas y penser, il s'accroche à l'idée qu'ils ont été seulement abandonnés derrière eux. D'après le dossier que lui a laissé Wufei, les touristes ont subi des viols, des privations de nourritures.

Maxwell ferme les yeux en arrivant devant la porte de la pièce de surveillance pour se ressaisir, puis il entre en disant :

-« Alors ? »

-« La camionnette vient de partir, aucun des hommes que vous m'avez montrés n'est sorti, ni aucun prisonnier attaché. Et il y avait bien dix personnes à monter dans les véhicules, plus les deux nouveaux arrivants. »

-« Tu as fait du bon travail. Je sais que c'est énervant mais il faut continuer d'observer. »

-« Pour voir s'il y a du mouvement dans la maison, c'est normal. C'est des hommes à nous ? » Interroge-t-elle.

Elle avait bien vu que sur les photos, ils étaient en Preventer, mais ils pouvaient être d'une autre section.

-« Oui, et l'un des deux est mon compagnon depuis presque treize ans. »

-« Merci de votre confiance. » Dit-elle en regardant à nouveau l'écran.

Maxwell repart vers son bureau, il doit préparer tout ce qui lui manque ainsi qu'un dossier pour Lady Une. Il espère aussi que Trowa ne va pas trop traîner à l'accompagner, sinon, il ira seul et trouvera un autre moyen moins discret pour éliminer le problème.

Il s'en rend bien compte s'il veut vivre heureux avec Heero, il devra en passer par là. Il ne comprend pas qu'on puisse être aussi égoïste. Si Trowa et Heero avaient voulu vivre ensemble, il se serait retiré du jeu. C'est sûr qu'il aurait demandé sa mutation pour ne pas les voir heureux.

Il est tiré de son travail par un SMS de Wufei

Je suis sur le départ.

Maxwell ferme les yeux, soupire de soulagement avant d'envoyer

Merci pour ta rapidité

La machine de guerre est lancée, il n'y a plus de place pour la pitié jusqu'à ce qu'il sache dans quel état est Heero. Il y a sept jours que son homme et Viralit sont dans les mains des rebelles. Il rage car il va encore en perdre au moins trois avant de pouvoir être dans la montagne de l'Himalaya près de cette cabane.

Il ne peut plus perdre de temps, il se lève le dossier incriminant Barton en main. Il va chercher Mac Quallany qui reste la personne de contact. Ensemble, ils se rendent au bureau de Lady Une. Ils obtiennent sans trop de problèmes une audience.

Quand Lady Une voit Duo avec Steve, elle sait déjà qu'il y a eu un problème avec la mission du capitaine Yuy.

-« Le Capitaine n'a plus donné signe de vie depuis sept jours. » Commence Mac Quallany.

La Générale est presque étonnée que le lieutenant n'ait pas réagi plus vite, alors elle se tourne vers lui pour avoir des explications.

Il fait un pas en avant et commence.

-« Steve m'a prévenu à mon retour de mission, il y a deux jours. Et j'ai fait ma petite enquête pour ne pas perdre de temps. J'ai contacté Wufei pour avoir plus de renseignements sur cette mission. Il a fait son enquête et il est venu me trouver ce matin. »

Maxwell dépose son dossier sur le bureau de Lady Une, il soupire un rien avant de reprendre ses explications.

-« Si le mail provient bien de Pékin, la mission a été réalisée par le capitaine Barton il y a trois mois. Il est aussi l'amant du Générale Ling depuis deux mois, ce qui lui a sûrement permis d'avoir accès à son ordinateur. Je voudrais partir récupérer les deux hommes qui sont tombés dans un piège. Je voudrais que vous demandiez au capitaine Barton de me retrouver demain à quinze heures à l'aéroport de Lhassa Gonggar pour aller récupérer Yuy et Viralit parce que j'ai besoin d'un homme de confiance et que Chang est parti en mission, s'il vérifie, il est parti il y a une demi-heure. »

-« Nous avons des hommes de confiance ici ! » S'indigne Lady Une.

-« Pas pour une mission kamikaze. » Rétorque Maxwell. « Pas célibataire ou assez entraîné. »

-« Je veux en être pour l'observation extérieure et conducteur. Il ne peut pas attaquer seul et seulement moi qui couvre ses arrières. Dites-lui que c'est ce que veut faire Maxwell et que dans son dos, vous le contactez parce que vous n'avez pas su joindre le colonel Chang. Il viendra. » Coupe Mac Quallany.

-« Steve, je ne veux pas, c'est trop dangereux ! » S'exclame Duo.

-« Combien de personnes sont au courant de ce dossier ? » Demande Lady une en montrant la farde rouge.

-« Vous, moi et Wufei. » Répond le lieutenant.

-« Et Mac Quallany ! » Affirme la Générale.

-« Je viens de recouper les informations que Duo vous a données, le rôle que j'ai joué dans le dossier de Tokyo et les problèmes de couple que Heero et Duo que je connais depuis sept ans maintenant. » Avoue Steve. « Et si j'ai bien compris le plan de Duo, il y aura des blessés, des morts à la fin. »

Lady Une réfléchit un moment avant de soupirer, de prendre le dossier et de mettre dans la broyeuse.

-« Il reste combien de versions ? » Demande-t-elle.

-« Aucune à ma connaissance, sauf une sur CD-Rom de l'autre que je vais ai remis, il y a un an. » Répond Duo.

-« Celui-là ? » Demande La Générale en le sortant de son tiroir.

-« Oui »

-« Détruisez-le et vous pouvez partir. Je comande vos deux billets et le matériel. Quand vous décollerez à vingt heures ce soir, je préviens Barton. »

-« Merci Générale. » Salue Maxwell.

-« Je vous interdis de démissionner, quelle que soit l'issue de cette attaque. » Conclut-elle.

-« Vous avez ma parole. » Répond Duo.

Il ne s'attendait pas à cela mais il est heureux d'avoir l'autorisation. De toute façon, si son homme est mort, c'est au moins trois cadavres que Steve devra ramener, quatre si Viralit est mort également.

Alors qu'ils arrivent au bureau de Mac Quallany, Maxwell s'arrête.

-« Je ne veux pas que tu prennes des risques, tu restes en dehors de l'action. »

-« Je sais que c'est entre lui et toi. » Rassure l'homme en lui mettant une main sur l'épaule.

Duo doit encore faire la passation de pouvoir auprès de son bleu, il ne tient pas à la mêler plus à cela. Il rentre dans la salle aux écrans.

-« Rien de nouveau ? »

-« Non plus rien ne bouge, j'ai essayé de faire un Zoom sur les fenêtres, seulement on ne voit rien. »

-« Je pars en mission dans trois heures, viens je vais te mettre sous les ordres de Louis. »

C'était de toute façon de plus haut gradé de sa section, Collins étant toujours sous-lieutenant.

-« Je ne peux pas venir avec vous ? » Demande la jeune fille.

-« Non, je vais récupérer mon compagnon et son coéquipier. Il y a trop de risques. Les rebelles pourraient revenir. »

-« Je vous souhaite de réussir. » Dit-elle alors qu'ils s'arrêtent devant une porte.

-« Moi aussi. Louis, je pars avec Mac Quallany en mission à haut risque. Voici ton premier bleu, si tu as des problèmes, tu vas voir Lady Une. »

-« C'est légal ? » Demande Kay.

-« Je vais la prévenir. Mais je suis certain qu'elle approuvera ma décision. » Rassure Maxwell.

µµµ

Alors que l'avion décolle, les deux Preventers restent tendus. Steve se rend bien compte que ce n'est pas le moment d'avoir des discussions sans importance. Duo ne peut qu'espérer que Barton viendra.

Entre treize et quinze heures, ils auront beaucoup de choses à préparer. Maxwell essaye de dormir pour être en forme pour la mission. Il dort si mal depuis l'annonce de la disparition de son compagnon. Encore plus depuis qu'il sait qu'il est tombé dans un piège.

Pendant que Mac Quallany prépare la fourgonnette 4X4 qui doit les amener au surplomb de la bâtisse, Maxwell disparaît dans les rues de Lhassa. Il a besoin de trouver des armes blanches qui ne sont pas répertoriées dans le matériel Preventer.

Quand il revient au bout d'une grosse demi-heure, Steve lui demande :

-« Tu n'as rien trouvé ? »

-« Au moins au premier coup d'œil cela ne se voit pas. » Dit-il en relevant le bas de son pantalon.

Un poignard est attaché à sa cheville, l'autre se situe sur l'avant-bras caché sous le pull. La pointe de la gaine arrive à la hauteur du coude, la fin à la moitié du bras gauche, c'est celle que Barton peut le plus facilement repérer, enfin s'il vient.

Pour ne pas y penser, Maxwell s'active avec son collègue. Il y a quatre sacs à cadavre à mettre dans un coffre à l'arrière du véhicule.

-« J'espère ne pas devoir les utiliser. » Soupire Steve.

-« Moi, un seul. » Lâche Duo.

Peu avant quinze heures, alors que Maxwell monte dans le véhicule tout terrain au côté de Mac Quallany, Barton apparaît au coin de la rue. Il a son sac de mission sur l'épaule. Il avance nonchalamment comme si l'univers lui appartenait.

Duo fait signe à Steve de démarrer.

-« Tu es sûr ? »

-« Je ne suis pas censé savoir qu'il vient et je ne veux pas le voir, même si j'ai souhaité sa présence, cela fera plus vrai. »

Mac Quallany démarre et avance au pas, Barton se met au centre de la route pour empêcher le véhicule de passer, il écarte les bras.

Steve freine, Maxwell ouvre sa vitre.

-« Fous le camp. » Gronde-t-il

S'il avait été au volant, il croit bien qu'il aurait écrasé la pédale d'accélérateur tellement sa colère est grande.

-« C'est Lady Une qui m'envoie, elle m'a expliqué et elle est persuadée que tu auras besoin d'un deuxième homme. Tu es trop impliqué émotionnellement. » Expose posément Trowa.

-« Bouge-toi de là. » Insiste Maxwell.

-« Duo, je viens avec toi et tu perds du temps pour sauver Heero. » Lâche Barton.

-« Pourquoi toi et pas Wufei ? » Lance Duo.

-« Wufei est en mission. » Répond Trowa.

-« Lieutenant, il n'a pas tort, je ne dois que couvrir vos arrières. Pour l'attaque, il vaut mieux être deux. » Insiste Steve.

-« Monte. » Peste Maxwell.

Barton a la décence de ne pas trop parler à Duo à part pour demander son plan d'action qu'il lui explique succinctement.

La camionnette crapahute péniblement sur les routes de montagne. Il faut faire attention aux précipices quand ils croisent un autre véhicule. S'arrêter quand la nuit tombe. Steve doit faire des pauses régulièrement pour ne pas perdre sa vigilance.

Le lendemain vers seize heures, Steve arrive sur le surplomb de la cabane. Duo sort du 4X4, ouvre l'arrière pour prendre ses armes, des révolvers.

Barton vient voir ce qu'il reste et prend une mitraillette qu'il passe dans son dos avant de refermer le hayon.

Duo est près de Steve pour lui donner les jumelles avant de se retourner vers Barton et lui faire signe de se mettre en route.

Ils sont de chaque côté du chemin et commencent la descente vers le cabanon en se cachant dans les hautes herbes. Maxwell dont la natte est prisonnière de sa veste à très difficile de ne pas se précipiter.

Seulement des hommes peuvent être revenus durant leur déplacement. À chaque pas qu'il fait, l'angoisse augmente ralentissant imperceptiblement ses pas. Il a tellement peur de ce qu'il va découvrir derrière la porte qu'il voit maintenant à cent mètres et à découvert.

C'est presque au ras du sol qu'il les parcourt. Puis il colle son oreille à la porte pour savoir s'il y a des bruits à l'intérieur. Il y a trois jours qu'ils sont peut-être seuls là-dedans. Trois jours peut-être sans boire et manger.

Maxwell se redresse et fait signe à Barton qu'il va défoncer la porte. Il prend appui sur le chambranle des bras et d'un coup sec du pied ouvre la porte.

Et là ! L'horreur, son sang se glace dans ses veines.

À Suivre…

Chap 6 - Chap 8

Si ça vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez