banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages ne faisant pas partie de l'univers de GW sont ma propriété.

Genre : Policier/ Tranche de vie.

Lectrice 01 : Arlia Eien.

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Lady Une.


Chapitre 24


En sortant du centre orthophonique, Heero ne peut s'empêcher de refréner un sourire, le bruit environnant est magnifique et le rend heureux. Debout, au milieu du parking, il cherche des yeux le merle qu'il entend chanter à la pluie. L'ayant repéré, il se rend à sa voiture. Il met le contact et sourit en entendant ronronner le moteur, elle fait moins de bruit que son ancienne voiture, du moins il en a l'impression ou alors c'est à cause de la diminution de son audition.

Il passe la marche arrière pour sortir de sa place de parking, puis il reprend la direction de l'appartement de Duo. Il fronce les sourcils, il n'entend presque pas le moteur rugir comme avant quand il conduisait. Pourtant il conduit comme Maxwell lui a appris, il garde l'habitude de vérifier le cadran du compteur, il ne l'a perdra pas de si tôt.

Par acquis de conscience, il écrase un peu plus la pédale des gaz, il voit les tours monter de plus en plus, il se mord la lèvre inférieure en relâchant la pédale. Pauvre moteur, qu'est-ce qu'il a dû malmener celui de son ancienne voiture ! En plus, il doit admettre qu'il consomme moins d'essence en conduisant de cette façon.

Il n'a pas encore prévenu Duo qu'il entend à nouveau mais il tien à lui dire de vive voix puisqu'il est à la maison, sinon il lui aurait envoyé directement un Sms du parking.

µµµ

Heero pousse la porte de l'appartement, il ne s'attendait pas à le trouver silencieux alors qu'il y a du bruit partout. Il parcourt les pièces du regard et voit qu'il y a un mot du natté sur la table de la cuisine.

Je suis déjà parti chez Wufei.

Je serai ce soir sur le chat si tu veux

Je reviens dimanche dans la nuit.

Yuy soupire en lisant le mot, il a vraiment l'impression que Duo le fuit depuis ce matin. Puisqu'il est seul, il enlève son bandana passe sa main dans ses cheveux qui repoussent un peu et va jusqu'à la cuisine pour voir ce qu'il va se faire à manger. Il est tenté par une omelette avec des tranches de pain, mais avant il va sonner à Maxwell.

Il compose le numéro, il met le cornet à son oreille qui porte l'oreillette, à la troisième sonnerie il entend.

-« Heero ? »

-« Oui, je voulais faire un test et savoir si je pourrai utiliser un téléphone. » Avoue Yuy.

-« Je suis hyper content pour toi, tu as prévenu Lady Une ? » Questionne Maxwell.

-« Non, pas encore. Je voulais te prévenir en premier mais tu n'étais pas à l'appartement. »

-« Oui, Wufei a demandé pour faire la nocturne et il m'a dit de venir à son appartement pour réfléchir et que si j'avais besoin de plus de temps, il dormirait chez un collègue tant que j'aurai besoin d'être seul. » Avoue le natté.

-« Tu lui as sonné ? » S'étonne le métis.

-« Je lui avais sonné pour le prévenir que j'annulais et que j'allais descendre dans une auberge que je connaissais sur la côte. C'est lui qui a proposé que je vienne chez lui, qu'il s'arrangerait pour ne pas être là. »

-« Je vais te laisser alors. »

-« Ca m'a fait plaisir de t'entendre comme ça. » Affirme le natté.

En raccrochant, le métis se mord la lèvre inférieure. Il se tracasse, Duo n'a jamais été un solitaire et son besoin de solitude le perturbe. Est-ce qu'il n'aurait pas mieux fait de se laisser faire sans parler ? Il est sûr que Duo est un bon amant, rien qu'en un baiser il a ressenti des choses qu'il n'a jamais connues. Cependant, il n'a jamais été avec quelqu'un qu'il aime profondément. Et puis il y a trop de personnes qui en redemandent pour qu'il ne soit pas bon.

Il s'en veut d'avoir fait descendre Solo de son piédestal, tout ça parce qu'il a été égoïste et qu'il veut garder Duo pour lui. Il mettrait un frein à sa jalousie pour laisser Maxwell vivre comme il en a envie.

Un peu rassuré par ses projets, Heero prépare son repas pour pouvoir se rendre, après avoir mangé chez Lady Une. C'est avec plaisir qu'il entend le beurre grésiller, son encas lui fait envie encore plus de l'entendre cuire.

Un bruit de carillon se fait entendre, Heero dépose sa poêle sur le bec de gaz non allumé et se dirige vers le salon, il voit une petite horloge sur la commode. Il ne s'était jamais rendu compte qu'elle sonnait les heures. Il la remet un peu en arrière, juste avant 13 heures et attend. A 13 heures pile, le carillon fonctionne, faisant sourire le métis. Il regarde l'heure à sa montre pour la remettre à l'heure et retourne dans la cuisine pour finir de préparer son repas.

µµµ

A 14h30, Heero pousse la porte du QG pour se rendre directement au bureau de Lady Une. Il frappe à la porte de son bureau et entend la voix de son supérieur s'élever, il rentre.

-« L'opération est un succès, j'ai demandé un certificat. » Dit-il en lui tendant le document.

-« Bien, alors il n'y aura plus de contraintes, si Maxwell ne vient pas lundi, est-ce que vous savez reprendre son dossier ? » Demande-t-elle.

-« Il sera là, Général. » Affirme Yuy.

-« Ce n'est pas ce que j'ai demandé. » Peste la femme.

-« Oui je pourrais, il avance, il a trouvé une piste sérieuse. Nous avons travaillé à deux dessus entre deux recherches pour les demandeurs d'asile. »

-« Bien, à lundi Capitaine. »

Heero fait un salut et se retourne, presque à la porte il croit entendre son nom de famille, il se retourne en plissant le front.

-« Vous m'avez appelé ? »

-« Je testais, vous avez beaucoup perdu. » Constate-t-elle.

-« Je sais, je dois tourner autour d'une audition à 6/10, mais vous ne pouvez pas savoir comme ça fait du bien de réentendre, même si mon monde est encore silencieux par rapport à avant mon attentat. »

-« Contente de vous revoir comme un membre complet de la section, vous travaillerez toujours en collaboration avec le lieutenant qu'il reste une oreille pour vous suppléer de temps à autre. » Dit-elle en souriant.

-« Merci mon général et j'espère qu'un jour Hilde vous remarquera. » Lâche-t-il avant de partir définitivement cette fois.

µµµ

Son week-end se passe comme tous les autres entre promenade et ménage. Le soir, après avoir regardé à quelle heure pouvait rentrer Duo, il s'installe sur la table du salon avec son herbier.

Heero s'étonne de ne pas voir rentrer le natté à 22h45, la navette atterrissait à 22h30, elle était à l'heure, il a vérifié à 23h30 ne voyant toujours pas venir le jeune homme. Maxwell doit avoir changé ses projets même si ce n'est pas dans ses habitudes de ne pas prévenir. Yuy décide de se mettre au lit et de ne plus l'attendre. Il passe par la salle de bain, ajuste son bandana et va se coucher.

µµµ

Du bruit dans l'appartement réveille le métis, on marche sans précautions, un voleur aurait fait plus attention.

-« Duo ? » Interroge le brun en regardant l'heure sur le réveil, il est presque minuit trente.

-« Oui, c'est moi, excuse-moi j'ai oublié que tu entendais, que je devais faire doucement. Reste au lit j'arrive. »

Dans les cinq minutes, Heero sent le lit s'affaisser et un bras venir se mettre sur son ventre, un baiser se faire dans son cou. Yuy s'étonne, il n'a jamais été aussi câlin, il inspire.

-« Tu sens l'alcool, tu n'as pas conduit dans cet état là ? » S'inquiète le brun.

-« Non, j'ai pris un taxi. J'ai pris trois whiskies dans la navette pour me donner du cœur à l'ouvrage. » Admet le natté.

-« Ca fait plaisir de savoir que tu dois boire pour être câlin. » Lâche le métis sur un ton de plaisanterie alors qu'il est légèrement vexé.

-« Non, pour plaquer plusieurs mecs sans importance. »

-« Duo, tu n'étais pas obligé, j'ai beaucoup réfléchi aussi ce week-end. Je ne peux pas t'imposer de changer. »

-« Chut, j'aurai dû faire ça depuis longtemps. Ca m'a soulagé pour certains. » Susurre le châtain en faisant descendre sa main vers le bas du ventre du brun.

-« Comme celui de ton club de cyclisme ? » Demande Yuy, un petit sourire dans la voix.

Il se sent bien dans les bras de Duo.

-« Oui, quoi qu'il reviendra à la charge, j'en suis sûr. »

-« Tu verras à ce moment là. Si tu masques comme maintenant, je m'en fous. » Affirme le brun.

-« J'ai mis des plantes dans l'eau, on est allé t'en cueillir avec Wufei aujourd'hui, on a discuté avant qu'il ne me reconduise à l'aéroport. Si Gary veut bien t'héberger une fois par mois, il viendra, le reste du temps c'est moi qui ferai le déplacement. » Expose le natté en donnant de temps à autre un baiser dans le cou du métis.

-« Je peux refaire une demande pour un appartement Duo, tu seras plus libre. » Propose Heero.

-« Non, je te veux ici, même si c'est égoïste. Je ne veux pas que t'avoir dans mon lit, je veux te garder dans ma vie. C'est de ça que j'ai discuté avec Wufei, il m'a dit qu'il l'avait toujours senti. Un jour, je sais que je pourrai voir le désir dans les yeux des autres sans ressentir le besoin de les satisfaire. Mais ça va prendre du temps, pour ça j'ai besoin de toi et de Wufei. Tu es mon avenir, je le sais, mais Wufei est mon passé, celui qui peut le mieux me comprendre parce qu'on a le même parcours. »

Yuy relève la tête, surpris par cette révélation, le fier dragon aurait été aussi abusé ?

-« Si je suis ton avenir, va à ton rythme. Il serait temps de dormir Duo. »

-« Oui, surtout que toi, tu vas me chercher mon déjeuner dans cinq heures. » Rit Maxwell avant de lui donner un dernier baiser dans le cou et de ne plus bouger.

µµµ

Quand son réveil sonne à 5h30, le natté le tient toujours dans ses bras, Heero a très bien dormi. La chaleur des bras, les promesses et le fait d'entendre la voix du châtain le rendent heureux.

Il détache la prise et s'extrait des bras. Il soulève un peu la couette pour sortir du lit. Duo se retourne dans le lit en grognant. Yuy sourit en mettant son oreillette, il réajuste son bandana qui a bougé pendant la nuit. Après s'être légèrement étiré, il se dirige vers la cuisine pour mettre le percolateur en route, puis il repart vers la salle de bain pour passer son jogging. C'est enfin apprêté, qu'il vient boire sa tasse de café devant la fenêtre afin de s'éveiller complètement avant de partir faire son footing.

Après trois-quarts d'heure de course, il revient à l'appartement, il fait un percolateur plein de café avant de prendre une douche rapide, passer sa tenue de Preventer et un bandana kaki pour être en harmonie avec sa tenue. Quand il revient dans la cuisine, Duo est levé et déjeune. Le voyant arriver, Maxwell se met debout pour aller s'apprêter, arrivé à la hauteur de son ami, il lui sourit tendrement et lui colle un baiser sur les lèvres.

Yuy le regarde partir, un rien surpris par le geste. Il passe sa main sur ses lèvres, c'est vrai, ils sont un couple maintenant. Il a le droit à ce genre d'attention même s'il ne sait pas comment Duo se comporte avec Wufei. Se savoir aimé, lui réchauffe le cœur.

µµµ

Ensemble, ils partent au travail, ils iront rechercher la voiture de Duo en fin de journée quand lui aura fini son service, il est d'horaire de journée cette semaine, Heero est sensé faire le matin.

Arrivé au QG, le brun va chercher un nouveau dossier réfugier politique, Maxwell se rend à leur bureau.

Quand il y arrive, Yuy s'étonne qu'il n'y ait personne dedans, Duo a l'habitude de disparaître une grosse demi-heure durant la journée pour chercher des encas, des cafés mais jamais de grand matin.

Heero dépose son dossier sur le bureau et se rend à l'entrée, là où il y a les écrans de surveillance. Il les parcourt avant de trouver son homme au parking avec quelqu'un qu'il ne connaît pas, mais ça ne l'étonne pas non plus, il connaît les hommes de sa section, leurs capacités, mais pas tous les preventers du QG.

Les deux hommes sont mis de manière à ce que le métis puisse lire sur leurs lèvres.

-« Et pourquoi ? » Demande le jeune homme.

-« Je viens de me mettre en ménage. C'est aussi simple que ça. » Répond Maxwell.

-« Tu étais bien avec un autre type avant, ça ne te gênait pas, comme qu'on soit plusieurs à t'attendre ici. »

-« J'ai envie de le rendre heureux donc fais passer le mot. » Lâche le natté avant de partir.

Heero ne peut s'empêcher de sourire. Ils ne sont même pas passé à l'acte que son ami s'implique dans leur relation. Il sait bien qu'il y aura des ratés, des jours où Duo se sentira perdu et retombera dans ses travers, qu'il se rassurera dans les bras d'autres hommes ou femmes, mais à lui de lui prouver qu'il peut le rassurer également.

Yuy reprend la direction de son bureau, il allume son ordinateur pour se mettre au travail. Duo arrive rapidement et dépose son portable pour s'y mettre également, voir s'il a des réponses à ses mails.

-« Excuse. » Dit-il. « J'avais un truc à régler. »

-« Duo ne commence pas à te justifier, c'est là que tu risques de devenir suspect et de m'intriguer. »

-« Ok, mais c'est nouveau comme situation pour moi. »

-« Tu l'as dit, ça ne doit rien changer. » Sourit le brun pour le rassurer.

-« J'ai dit ça quand ? » S'étonne le natté.

-« Vendredi matin. Travaille, Lady Une voulait me confier ton dossier, je voudrais un truc plus intéressant. »

-« On peut faire des échanges comme on a toujours fait. » Sourit Maxwell. « Quoique partir à la chasse aux pishtacos au Pérou, ça commence à m'intéresser. »

-« C'est quoi ? » Questionne le métis.

-« Des sortes de loup-garou qui se nourriraient de graisses humaines. » Répond le natté en tournant légèrement son portable vers son ami.

Heero intrigué se lève pour venir lire le mail que consulte le châtain.

-« C'est vrai que ça à l'air d'être une piste sérieuse, pas que je crois en l'histoire mais que quelqu'un se cache là-dessous pour faire ses crimes. » Dit le brun en retournant à sa place.

-« C'est ce que je me dis. Tiens, j'ai eu raison de prendre un week-end prolongé, on a répondu à mon annonce. Quelqu'un me propose treize kilos de graisses humaines pour deux mille crédits le kilo. »

-« Hein ! » Fait le métis en se relevant immédiatement.

-« Ce qui est idiot, il suffit que je me pointe à la sortie d'un centre de chirurgie esthétique, là j'ai la graisse de liposuccion dont on ne sait pas quoi faire. » Ricane Duo.

-« Je crois que tu as une piste sérieuse là. »

-« Moi aussi. »

Pendant que Heero retourne s'asseoir une nouvelle fois à sa place, il doit bien constater que si dans un premier temps, Maxwell a été nerveux de cette nouvelle situation, il a réussi à le rassurer.

Puisque Duo fait des efforts, il s'adaptera au caractère du natté et ses travers. C'est de Duo qu'il est tombé amoureux, du Duo volage, pas d'un moine. Si cette situation doit le rendre malheureux, le renfermer, Heero se croit même capable de le pousser dans les bras d'un autre.

Il sait qu'il est le plus important pour Maxwell, que son bonheur passe avant beaucoup de choses, même si le natté ne sait pas qu'il a surpris cette discussion ça a rassuré le brun. Et puis qui est-il pour vouloir imposer une vie à quelqu'un d'autre ?

Ils se sont battus pour que la paix règne, que les hommes soient libres. Il n'a pas à imposer sa loi, si elle ne convient pas à l'homme qu'il aime.

Fin 

Chap 23 - Accueil

Si ça vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez


Note de l'auteur : Merci d'avoir suivi cette histoire, merci pour les reviews, pour les alertes et les favoris, ça motive pour écrire autre chose.