banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages ne faisant pas partie de l'univers de GW sont ma propriété.

Genre : Tranche de vie.

Acteurs : Duo, Heero, Quatre, Dorothy, Sally, Wufei, Hilde, Trowa

Note d'auteur : début d'écriture 27/05/2014

Toutes ressemblances avec des personnes réelles ne sont pas fortuites.


On s'est aimé

Chapitre 28


Duo avait transmis la lettre aux deux avocats ainsi que l'état de panique de son enfant.

En septembre, l'avocat de Maxwell le prévient qu'il insiste sur l'urgence de l'introduction de la requête pour mauvaise foi, surtout quand il apprend que depuis juin, Heero ne paie plus la pension alimentaire.

Duo espère que les choses vont vite se régler, car il y a maintenant plus de trois ans que cette situation traîne et c'est sur cette base de toutes les démarches qu'attaque son avocat.

Avec la rentrée scolaire, Timothy demande à son papa s'il peut aller le deuxième week-end chez son autre papa.

-« Bien sûr, envoie-lui un SMS pour lui demander. »

C'est ce que fait le gamin. En attendant la réponse, une angoisse grandit au creux de son ventre.

µµµ

Heero vient de finir le repas que Trowa lui a préparé. Il a été de repos toute la journée comme souvent à un retour de mission. En voyant le SMS de son fils, il sourit puis regarde le calendrier. Oui, c'est bien le week-end où il devait normalement le prendre. Il ne fait même pas l'effort de venir en dehors de la convention, il n'a rien compris à son courrier, Duo aurait pu lui expliquer.

Bien sûr que non, Duo n'allait pas lui expliquer.

-« Qu'est-ce que c'est ? » finit par demander Trowa.

Il a bien vu toutes les expressions passer sur le visage de son compagnon.

-« Timothy qui demande à venir le week-end prochain », soupire-t-il.

-« C'est bien, tu avais peur de ne plus le voir. »

-« C'est mon week-end ! »

-« Tu lui diras qu'il peut venir en dehors de tes week-ends », propose Barton.

-« Pourquoi pas lui dire directement non ! »

-« Parce qu'il finira par ne plus te relancer. »

-« C'est moi qui ai été blessé par son attitude ! » s'indigne Heero.

-« Oui, je le sais », répond Trowa.

Même s'il est persuadé que Timothy avait dû souffrir beaucoup plus que lui pour en arriver là. Et puis, il aurait été le père, il aurait été heureux de le voir, il lui manquait ce petit bonhomme attachant.

Il savait bien où était le problème, Heero voulait le façonner à une image qui n'était pas l'enfant tout en étant persuadé d'être dans son bon droit.

Heero reste le téléphone en main. Qu'est-ce qu'il fait ? Trowa avait raison, il avait envie de voir son fils, alors il lui répond.

D'accord, je suis là, tu peux venir pour 11 heures.

Il n'allait pas tout accepter tout de même.

µµµ

Timothy rentre en trompe dans la cuisine.

-« Il a dit oui, je peux y aller à partir de onze heures. »

-« Je suis vraiment heureux pour toi. Ça nous laissera le temps de faire les courses avant », sourit Maxwell.

Même s'il n'en pensait pas moins, il voulait que son enfant profite de ce moment, il n'était pas sûr qu'il se représente quand Heero recevra la convocation au tribunal. Il doit se sentir dans son droit maintenant qu'il a introduit un recours en appel.

µµµ

Pour ça, son avocat était efficace et avec ce qu'il le payait, il pouvait l'être. Fin septembre, la date du procès tombe, ça aura lieu le 15 novembre au moins Timothy aura pu se rendre deux fois chez son père avant que la foudre ne tombe.

Duo ne comprend pas qu'Heero s'en prenne à leur fils qui n'est pas responsable de cette guerre. D'autant plus que lui était devenu bien plus pointilleux surtout à cause de l'attitude de son ex-mari. En un sens, Heero était responsable de ses malheurs.

Maxwell respire mieux quand Tim peut se rendre chez son père dans le courant du mois d'octobre. Depuis que c'était le gamin qui envoyait un SMS pour demander pour venir le bon week-end, pas une fois il n'avait refusé. L'heure variait, mais il pouvait y aller. Duo devait venir le rechercher pour dix-huit heures, cela l'obligeait à préparer un repas froid, mais à ses yeux tous les désagréments étaient balayés par la joie qu'il voyait sur les traits de son enfant.

µµµ

Le 16 novembre, Duo sonne à son avocat pour savoir ce qui s'est décidé au tribunal.

-« Devant tout ce que j'ai expliqué, vous avez gagné. Il va y avoir une saisie sur salaire. Bien sûr, l'huissier va d'abord payer ses frais, ceux du tribunal, puis il va vous payer en troisième. »

-« Ah bon, je ne viens qu'en troisième lieu ! » s'étonne Duo.

-« Oui, les lois sont souvent faites par les bénéficiaires, les juges sont contents que les huissiers fassent le sale boulot. Si ceux-ci n'étaient jamais payés, et venaient en troisième position, il n'y en aurait pas beaucoup qui travailleraient pour la justice. »

-« Je ne parle pas pour vous, mais je trouve le mot justice très mal utilisée, là. »

-« Je peux vous comprendre, mais votre ex a un bon salaire, vous devriez vite recevoir votre dû. Pour ma part, vous avez toujours une dette de huit cents crédits. »

-« Je sais, je suis désolé, mais j'arriverai plus facilement à vous rembourser dès que je n'aurai plus de démarche à vous faire faire. »

-« Je ne m'en plains pas, vous avez été honnête dès le départ », rappelle-t-il.

Quand Timothy envoie un SMS à son père fin novembre, celui-ci ne répond que début décembre en s'excusant qu'il était en mission. Ce qui pouvait être tout à fait le cas, le GSM privé ne pouvant pas partir en même temps que son propriétaire.

-« Papa, papa me propose de venir ce week-end ! »

-« On devait aller au mariage de Wufei. »

-« Papa n'est pas invité ? » s'étonne le gamin.

-« À croire que non. Si tu préfères aller chez ton père, je t'excuserai. »

-« Non, j'ai envie de revoir les enfants de Quatre. Hamin ne vient plus jouer avec moi depuis qu'on a Sam. »

-« Alors, dis-lui que ça aurait été avec plaisir, joie, enfin le terme que tu veux, mais que tu es invité au mariage de Hilde et Wufei. Au moins il pourra vérifier tes dires et ne pas croire que c'est moi qui ne veux pas », lâche Maxwell en tournant dans sa casserole.

Devant le regard horrifié de son enfant, Maxwell s'en veut d'avoir laissé échapper cette réplique qui le poursuit depuis des mois.

-« C'est lui qui décommande d'habitude ! » s'exclame Tim.

-« Oui, mais ici ce n'est pas son week-end, il va encore penser que je suis derrière tout ça. N'oublie pas de signaler le mariage. »

Duo estimait qu'à presque onze ans, son fils pouvait comprendre certaines choses.

-« Pourquoi papa n'est pas invité ? » demande l'enfant.

-« Je ne sais pas, même si Hilde est mon amie et que j'ai toujours été plus proche de Wufei que papa. Ils n'ont peut-être pas voulu de la tension à leur mariage en invitant aussi mon ex. Je peux leur demander si tu veux comprendre. »

-« Non, tu as raison c'est leur mariage. »

Timothy s'en va en envoyant son SMS d'excuse. Il lui dit qu'il espère pouvoir venir la semaine d'après, seulement il n'a pas de réponse. Il n'a plus aucune nouvelle de lui jusqu'au moment où Heero lui demande s'il veut venir fêter le passage à l'an neuf chez lui.

Timothy accepte directement, il y a trop longtemps qu'il n'a plus vu son père. Mais c'est seulement pour deux jours, dès que le jour férié est fini, il retourne chez Duo qui assume à nouveau seul la garderie.

µµµ

Durant le mois de mars, Maxwell trouve que ça fait un moment qu'il aurait dû recevoir de l'argent de l'huissier. Pour tirer ça au clair, il décide de sonner à son avocat pour en savoir plus.

-« Bonjour Maître Picard. »

-« Monsieur Maxwell qu'est-ce que je peux pour vous ? »

-« Je n'ai encore rien reçu de la part de l'huissier, est-ce normal ? »

-« Non, c'est vrai j'aurai dû recevoir l'argent et vous le transmettre. Je me renseigne et je vous rappelle. »

-« Merci beaucoup. »

-« Vous ne touchez toujours pas la pension alimentaire ? »

-« Non, plus rien depuis le mois de juin. »

-« dix mois, ça fait long pour vous », réalise l'homme de loi.

-« Je dois bien l'admettre, surtout que j'ai plus de frais de garderie, Tim va moins chez son père également. »

µµµ

Maxwell doit attendre deux jours avant d'avoir des nouvelles de son avocat.

-« Voilà, il a fait opposition à la saisie parce qu'il n'est pas d'accord avec les montants. »

-« Il a le droit ! » s'exclame Duo.

-« Oui puisqu'il a fait appel et qu'il en a la preuve. »

-« Il va encore pouvoir me faire chier longtemps ? »

-« Je ne sais pas, mais je peux réintroduire un recours pour mauvaise foi. On va le saisir et l'argent sera bloqué sur un compte jusqu'au jugement en appel. »

-« Oui, faites ça ! » soupire Maxwell.

Cette fois, Heero avait dépassé les bornes, il voulait qu'il paye, quelqu'un devait lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas faire ce qu'il veut et gagner. Il ne lâchera pas le morceau même s'il doit payer son avocat pendant des années. Il venait de réveiller le shinigami.

Au soir, Timothy vient trouver Duo pour savoir s'il peut demander à son papa d'aller simplement en vacances avec lui pas un mois.

-« Oui, Tim tu peux, il faut mieux le faire suffisamment tôt pour les réservations. »

µµµ

Heero regarde le journal sur une chaîne d'information continue en triant ses papiers. Son GSM vibre sur la table. Il sourit en voyant que c'est un SMS de son enfant.

Papa, je peux venir en vacances avec toi au mois de juillet ?

Yuy soupire, relève la tête. On n'est qu'au mois de mars, juillet c'est loin.

-« Trowa, on a déjà rentré nos congés pour les grandes vacances ? »

-« Non, Pour ? » demande-t-il en revenant de la buanderie.

-« Timothy veut partir avec nous en juillet. »

-« Oh, ça te fait plaisir au moins ? »

-« Avec les congés payés dans le bâtiment en juillet, il y a moins de monde en août. »

-« Mais tu dois le prendre en juillet cette année », rappelle Trowa.

-« Je dois, je dois. Si on m'avait consulté, j'aurai toujours pris le mois d'août. De quel droit, Duo m'oblige-t-il à vivre selon ses envies. Je n'ai pas divorcé pour qu'il continue à me dicter ses lois », clame Heero.

Il se lève va chercher ses documents de vacances et les remplit pour la deuxième semaine et troisième d'août. Seulement après, il regarde les réservations.

Trowa s'en veut un peu, il a agi trop rapidement à croire qu'Heero cherche a toujours provoquer son ex-mari.

Une fois qu'Heero a tout réglé, il envoie un SMS à son fils.

Nous partons du 5 au 17août dans les Vosges, tu es le bienvenu. Réponds-moi vite que je puisse rajouter ta réservation aux nôtres.

Timothy regarde son GSM, ses yeux s'embrument de larmes, son cœur se serre, ses poumons commencent à chercher l'air. Il a vraiment l'impression que son papa fait tout pour ne pas le voir.

Ne voyant pas son fils revenir alors qu'ils préparaient une soupe ensemble. Le gamin ayant couru répondre à son GSM, Maxwell entre dans le salon et le voit qui respire difficilement. Il attrape un inhalateur dans la table basse et lui tend.

Timothy l'actionne, Duo attend pour connaître la raison de cette crise. L'enfant lui donne son GSM et il commence à lire.

Duo ferme les yeux quand il est arrivé en bas. À croire qu'Heero a fait exprès de choisir ses dates pour obliger Tim à faire des choix, lui prouver qu'il préfère un de ses deux parents à ses activités.

Et lui est-ce qu'il peut simplement dire « Non », parce que ce n'est pas la bonne période !

-« Qu'est-ce que tu veux faire ? » demande-t-il pour finir.

-« J'ai envie d'aller avec papa, mais je me faisais une joie d'aller au camp scout. »

-« D'habitude, tu vas un an sur deux, tu as été l'année dernière », rappelle Duo.

-« Tu n'as pas déjà rentré tes congés ? »

-« Si, mais travailler plus, il ne dit jamais non. Je m'arrangerai, mais je ne vais pas savoir en prendre plus en juillet à la place. »

Il en avait pris une semaine en juillet juste avant le départ de son fils au camp pour pouvoir faire des activités avec lui avant qu'il ne parte dix jours en août.

-« Si tu savais comme je t'aime papa. »

-« Moi aussi, ça ne me dit pas ce que tu as décidé. »

-« Je ne sais pas. J'ai envie du camp et d'aller avec papa. »

-« Oui, mais, tu ne vas pas savoir faire les deux. Pas que je ne veux pas. »

-« Oui, mais c'est à la même période », sourit Tim.

-« Réfléchit », dit Duo en se levant pour repartir vers la cuisine.

Au bout de cinq minutes, Timothy revient dans la cuisine en disant.

-« J'ai envie d'aller chez papa sinon je ne le verrais plus du tout. Maintenant qu'il s'est rendu compte que je ne demande que ses week-ends, il dit non de plus en plus souvent. »

-« D'accord, je vais annuler ta réservation au scout. Encore une chance que je n'ai rien payé. Tu préviens ton père. Tim s'il annule, tu devras aller à la garderie, je ne te réinscris pas au camp comme l'année passée. »

-« D'accord, j'espère qu'il n'annulera pas. »

-« Moi aussi pour toi. »

Duo attend quand même d'avoir confirmation qu'Heero prend bien leur fils en vacances avant d'annuler le camp en s'excusant une nouvelle fois de tous les désagréments.

µµµ

En juin, Duo reçoit la convocation du tribunal pour la fin du mois. Il aurait préféré en septembre qu'Heero n'ait pas une réaction vis-à-vis de Tim.

Le gamin y va à nouveau régulièrement depuis qu'il a pu le prendre en août à la place de juillet.

Comme à chaque fois, Duo sonne à son avocat en espérant ne pas devoir se rendre au tribunal.

-« Maître Picard. »

-« Monsieur Maxwell, j'ai aussi reçu la convocation. »

-« Je dois m'y rendre ? »

-« Non, ce n'est pas nécessaire. »

-« Est-ce qu'il n'y a pas moyen que j'obtienne seulement la pension alimentaire à partir de juillet, pas les arriérés, mais la pension à chaque fois qu'on saisit ? »

-« Je peux essayer, mais j'en doute, tout dépendra du juge. »

-« Espérons qu'il comprenne ma situation. Je vous sonne le 27 juin. »

-« Pas de problème ! »

La première fois que Timothy demande pour aller chez son père après la convocation, Duo stresse, mais le gamin peut y aller. Il ne lui a rien dit non plus quand il est revenu. D'un autre côté, il doit se dire puisqu'il a pu faire arrêter l'autre saisie qu'il allait réussir le même tour de force.

En tout cas, Duo espère obtenir la pension, si c'est le cas, il regardera pour partir une semaine à la mer au retour de son fils. Ses congés devaient commencés normalement à partir du 11 août même si c'était son mois, il espérait ainsi en gardé pour l'hiver ou si son fils tombait malade en période scolaire.

Quoique la maison lui ayant demandé moins de frais cette année, il a réussi à mettre un peu d'argent de côté, son compte se renfloue petit à petit.

À part pour de gros travaux, comme la fuite au toit et l'isolation, ça ne servait à rien de demander une participation à Heero. D'autant plus que depuis l'histoire de la piscine, il ne remboursait qu'un tiers des factures. En le traînant au tribunal, il aurait peut-être eu gain de cause, mais il voulait aussi la paix, pouvoir vivre comme il l'entendait dans la maison.

Partir en vacances manquant aussi cruellement à Duo, il se décide un jour soir à regarder s'il peut trouver un logement à la mer qui accepte les animaux. Ils ont accepté Sam dans leur vie ce n'est pas pour le placer pendant qu'eux s'amusent.

S'ils ne font pas trop de folies sur place, ça devrait aller, il peut se le permettre. Il fera la surprise à son fils. Ne devant pas payer le camp scout, il peut mettre ce montant pour la location. Ils n'auront pas un appartement avec vue sur la mer, mais qui se situe qu'à cinq cents mètres d'une plage qui autorise les chiens.

C'est peut-être un peu insensé, mais il en a besoin, pour lui ça fait trois ans qu'il n'est pas parti de la maison, il sature complètement surtout avec les soucis qu'Heero lui a faits.

Tout en faisant son repassage, Maxwell pense à tous les tourments. Alors qu'il plie un t-shirt. Il réalise que depuis qu'Heero l'a traîné au tribunal pour mauvais traitement à enfant parce qu'il ne recevait pas les bulletins de santé de Tim, il ne lui a plus demandé de complément. Pourtant il lui envoie le bilan annuel comme avant.

Dire qu'il lui faut encore attendre quinze jours avant d'avoir une réponse de son avocat.

µµµ

Le 27 juin, Maxwell sonne durant une pause de l'après-midi.

-« Voilà, j'ai fait la demande seulement le juge n'était pas fort chaud. Vous êtes Preventer, vous êtes propriétaire de la maison. »

-« Normalement c'est Tim qui l'est. À sa majorité, mon fils peut me mettre dehors, même si c'est son père et moi qui payons pour l'instant. »

-« Du coup, ça vous fait un loyer très raisonnable. »

Loyer raisonnable, Duo n'en pense pas moins. Avec leurs métiers à risque, ils avaient dû prendre un prêt relativement court et surtout une assurance vie tout aussi élevée. En plus, au moment de l'achat, ils avaient également dans l'idée de devenir propriétaire d'un petit bungalow à la montagne pour leurs vieux jours. Pour ça, ils devaient être jeunes pour le second prêt même avec la maison en garantie.

Le pire pour Maxwell tout avait été calculé avec les primes de missions que lui ne faisait plus depuis un moment. Cette maison, son rêve lui avait mis le couteau sous la gorge dès le premier jour de la séparation, même s'il n'en payait que la moitié.

-« Ça ne se présente pas bien pour moi », réalise Duo.

-« Non, mais vous devriez avoir gain de cause pour la saisie. »

-« C'est déjà une bonne chose. Le résultat définitif ce sera pour quand ? »

-« Si vous n'avez rien en juillet, ça sera pour septembre. »

-« OK, merci, n'oubliez pas de m'envoyer votre facture. Je vous rembourserai un jour, je vous l'assure. »

-« Je le sais pertinemment. En plus cent crédits sur votre budget, je sais que c'est énorme, mais vous ne m'avez jamais oublié. On peut diminuer à cinquante crédits si vous voulez. »

-« Non, je préfère me serrer la ceinture un moment même s'il dure que d'avoir des dettes à long terme. »

-« Bonne soirée Monsieur Maxwell. »

-« Également, maître Picard. »

Pour Duo, il lui faut trouver de l'argent pour passer de bonnes vacances. C'est vrai que son compte intérêt est remonté au-dessus de trois mille crédits, il se sent plus serein en cas d'imprévu, mais ce n'est pas pour repasser si vite sous cette somme.

µµµ

Maxwell travaille tout ce qu'il peut en dehors de sa semaine de congé du mois de juillet. Durant celle-ci, ils vont ramasser des fruits en forêt en faisant de longues promenades ce qu'ils apprécient tous les deux surtout depuis qu'ils ont Sam.

Timothy ne se plaint pas, il sait que son papa fait ce qu'il peut pour lui rendre la vie acceptable, il ne manque de rien.

Son papa Heero vient le chercher le troisième week-end pour aller pêcher au lac, Duo en profite pour le travailler. Tant que Yuy n'abuse pas, Maxwell a décidé de laisser son ex-mari venir prendre leur fils selon son bon vouloir surtout quand il voit les yeux briller de bonheur du fiston rien qu'à l'annonce.

Le gamin doit se rendre à la garderie début août, avant de pouvoir partir en vacances dans les Vosges avec son papa.

À Suivre…

Chap 27 - Chap 29

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaire