banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints. Les autres personnages ne faisant pas partie de l'univers de GW sont ma propriété.

Genre : Tranche de vie.

Acteurs : Duo, Heero, Quatre, Dorothy, Sally, Wufei, Hilde, Trowa

Note d'auteur : début d'écriture 27/05/2014

Toutes ressemblances avec des personnes réelles ne sont pas fortuites.


On s'est aimé

Chapitre 5


Alors qu'il débarbouille son fils avant de passer à table, Duo le questionne.

-« Tu t'es bien amusé ? »

-« Oui, c'était sympa, Thomas a joué avec moi aussi. »

-« Oh ! papa avait invité un petit copain pour jouer avec toi », sourit Maxwell.

-« Non, un collègue de papa. »

-« Thomas ? Thomas ? Ce n'est pas Trowa ? »

-« Si Trowa, c'est dur à dire. C'est lui qui s'est occupé de me faire déjeuner dimanche, papa dormait », raconte Timothy en essuyant ses mains. « Je n'ai pas très faim. »

-« Oh et pourquoi ? »

-« On revient de la crêperie. »

-« D'accord, tu grignoteras un peu et tu viens à table avec moi. Et qu'est-ce que tu as mangé d'autres ? » demande Duo en repartant vers la cuisine pour finir la préparation du repas.

Il met une partie des frites qu'il avait précuite dans un sac pour le congélateur.

-« Samedi des raviolis à midi, fast food samedi soir, tartines dimanche à midi et la crêperie. Tu vas pas crier sur papa parce que j'ai pas eu de repas équilibré ? » demande Tim avec un regard de chien battu.

-« Non mais si papa te nourrit comme ça, alors ici on ne fera plus d'entorses », sourit Duo.

-« Je peux aller jouer ? »

-« Tu mets la table et tu peux. »

L'enfant repart avec deux assiettes, les couverts, il vient rechercher les verres avant de disparaître dans sa chambre.

Non, il ne criera pas, il n'a jamais vraiment crié sur Heero ni sur Tim, il ne sait pas où son fils a été chercher ça. De toute façon, crier ne sert à rien.

Ce qui lui met un coup, c'est de savoir que Trowa vit chez Heero, surtout qu'il le voit encore essayer de le récupérer, d'attirer son attention. Pas plus tard que vendredi, il est venu déposer son dessert mousse deux chocolats sur son plateau après l'avoir pris au Mess et il était parti après lui avoir souri. Ce dessert a toujours été son préféré. Combien de fois n'a-t-il pas dit à Heero qu'il regrettait qu'on ne puisse pas ne prendre que cela pour manger quand il y en avait toutes les trois semaines ? Non, il n'avait droit qu'à une mousse par personne.

À quoi joue-t-il ? Est-ce qu'il est avec Trowa pour ne pas être seul ? Duo secoue la tête, il ne doit pas se laisser attendrir, ils vont être à nouveau tous les deux malheureux s'ils se remettent ensemble.

Quand le repas est prêt, Duo appelle son fils. Il lui met un peu de compote, un bout de poulet ainsi que deux ou trois frites. Ils mangent en discutant.

Une fois la vaisselle terminée, ils montent pour donner le bain à Timothy. Pendant que ce dernier joue dans l'eau, Maxwell vide le sac de voyage pour mettre le contenu dans le bac de linge sale.

Il s'étonne que son fils sente encore le chlore en lui lavant les cheveux comme tous les dimanches soirs.

-« Tu n'as pas pris de bain chez papa ? »

-« Il a dit que j'avais été assez dans l'eau. »

-« OK, la prochaine fois, je te mettrai un savon que tu te laves bien en sortant de la piscine sous les douches. Tim ne prend pas peur, tu pourras continuer à y aller. Ce n'est pas dramatique, c'est important que tu puisses nous voir tous les deux », sourit Maxwell.

Puis il ébouriffe les cheveux de son fils et le laisse se laver tout seul en le surveillant du coin de l'œil.

Une fois sorti de l'eau, bien essuyé, Timothy passe son nouveau pyjama de la semaine et vient retrouver Duo dans le salon.

-« Et je retourne quand chez papa ? »

-« Dans quinze jours, s'il n'est pas en mission. »

-« J'espère qu'il ne le sera pas. »

-« J'espère pour toi aussi. »

-« Il m'avait vraiment manqué, le voir cinq minutes par jour d'école ce n'est pas beaucoup. »

-« Non, je veux bien te croire. Je dois le voir plus que toi au travail », réalise Maxwell.

-« Alors que tu ne veux plus le voir. »

-« Ce n'est pas vrai Tim. Je ne déteste pas ton père, c'est juste des histoires d'adultes. »

-« Je saurais quand je serai plus grand », sourit l'enfant.

-« Je ne te souhaite pas connaître cela mais oui, allez tes cheveux sont secs, il est temps d'aller au lit. »

-« Papa a acheté un livre, j'ai eu droit à mon histoire », sourit le gamin en suivant son autre père.

-« C'est toi qui ne voulais plus que je le fasse », rappelle Duo.

-« C'est papa qui aime que ce soit lui. C'était presque une des premières choses qu'il me demandait quand il revenait de mission, si tu m'avais lu une histoire. Il avait l'air tellement triste quand je disais oui que j'ai plus voulu », avoue le gamin en s'installant dans son lit.

-« Pourtant au départ c'est moi qui le faisais mais quand il a vu tes grands yeux émerveillés pendant que je lisais, il m'a demandé s'il pouvait le faire à ma place », sourit Maxwell au souvenir.

Il borde son fils, l'embrasse sur le front, allume la petite veilleuse.

-« Dors maintenant. »

-« Je pourrais prendre ma veilleuse chez papa ? »

-« Je t'en achèterai une autre pour la mettre dans le sac », promet-il.

µµµ

Les deux fois suivantes, Heero est régulier, il vient chercher Tim les bons week-ends, l'horaire n'est pas respecté à la lettre, il vient toujours en retard pour le ramener un peu plus tôt.

Une semaine avant Pâques, Maxwell se rend au bureau d'Heero, il sait qu'il aura Trowa pour témoin, même s'il ne peut pas jurer qu'il ne mentirait pas pour plaire à son ex-mari. Par son fils, il sait que le contact passe bien entre l'enfant et Barton. Autant qu'il soit au courant aussi.

-« N'oublie pas que tu as la garde de Tim la dernière semaine d'avril », commence Duo.

-« Mais je travaille ! » S'exclame Heero.

-« Et alors, moi aussi et je dois me débrouiller avec les congés scolaires. »

-« Je ne peux pas prendre congé, je suis sur un dossier brûlant », clame Yuy.

-« Heero, il y a des garderies, des stages. Ça ne sert à rien de me faire croire que tu pars en mission pour ne pas le prendre. N'oublie pas c'est dans la convention de divorce que tu as signé, c'est la seule raison qui t'autorise à ne pas le prendre. »

-« Duo, je n'ai vraiment pas le temps de chercher une solution pour le faire garder », lâche cinglant Heero en secouant son dossier devant les yeux de son ex-mari.

-« Tu peux le mettre à la garderie de l'école, elle ouvre de sept heures à dix-sept heures trente », soupire Maxwell.

-« Tu pourras le déposer là-bas ? Je ne vais pas venir le chercher à six heures trente, pour l'y mettre après, surtout que normalement c'est dix heures, c'est dans la convention », singe Heero.

-« Je le ferai et déposerai son sac pour la semaine », soupire Duo avant de partir.

Trowa avait regardé leur échange sans rien dire. Quand Maxwell est parti, il demande :

-« C'est l'avocat de Duo qui a fait la convention ? »

-« Un petit bijou cette convention ! » Lâche Yuy

-« Je trouve que son avocat n'est vraiment pas bon. »

-« Pourquoi dis-tu ça ? » S'étonne Yuy.

-« Mais enfin, il ne défend même pas tes intérêts ! »

Heero secoue la tête et se remet au travail, lui a souvent regretté de ne pas avoir eu l'avocat de Duo, il aurait obtenu plus de choses. Il avait voulu payer la moitié de la maison que Duo ne puisse pas dire à Timothy qu'il lui laissait un plus gros héritage. Maintenant, il se rend compte de son erreur, avoir son fils certains week-ends coûtait en sortie, en nourriture, or il devait encore payer une pension alimentaire pour lui. Duo ne lui payait pas une pension quand il l'aurait la semaine prochaine.

Il en avait parlé avec Relena lors de leur sortie. Elle lui avait certifié que ce n'était pas le genre de Duo d'être vénal, qu'il ne lui avait pas réclamé les petites excursions que leur fils avait faites depuis la rentrée scolaire avec l'école. Pourtant, c'était dans la convention, non elle le certifiait, il n'était pas vénal. Seulement, lui commençait à en douter de plus en plus.

Pendant les congés de Pâques, Maxwell trouve la maison vraiment vide sans son fils. Il commence réellement à craindre les grandes vacances où il va rester un mois sans le voir. Bien sûr, il y aura le travail. Il prenait trois semaines de congé en juillet pour passer un maximum de temps avec Timothy.

Mais justement après avoir passé autant de temps avec lui, un mois sans le voir cela allait être un vide planétaire. Heero serait en congé trois semaines également, ça ne sera pas durant cette période qu'il pourra espérer que son ex-mari parte en mission et qu'il doive récupérer le gamin.

Il est certain qu'il préférait avoir tout le temps son fils avec lui. Seulement, Timothy aimait Heero, il avait besoin de son autre père qui lui inculquait d'autres valeurs, lui donnait un autre rythme de vie, bousculait ses habitudes.

Et puis même si l'enfant lui manquait cruellement, il était tellement radieux à son retour qu'il préférait souffrir de son absence. Est-ce qu'Heero ressentait cela ? Est-ce pour ça qu'il le prenait moins que la convention l'autorisait ?

S'il avait été à la place de son ex-mari, les week-ends où il ne l'aurait pas eu à cause d'une mission, il l'aurait demandé un autre week-end quitte à l'avoir deux fois de suite. Est-ce qu'Heero allait lui demander si ça arrivait ? Duo préfère ne plus y penser parce qu'il se fait du mal.

Quand il récupère Timothy le dimanche soir, celui-ci est moins heureux que les autres fois.

-« Qu'est-ce qu'il y a fiston ? »

-« Je n'ai presque pas vu papa. Il m'emmenait bien à la garderie le matin, mais c'était Trowa qui me reprenait. »

-« Papa est sur un gros dossier. C'est déjà arrivé quand on vivait ensemble, rappelle-toi. »

-« Ça veut dire qu'il va avoir une mission après ! » Bougonne Tim.

-« Pas toujours, tout peut se régler d'ici, rassure Duo. Le week-end, il s'est occupé de toi ? »

-« Il a dormi, il était fatigué. Il m'a même crié dessus parce que je faisais trop de bruit, alors Trowa m'a emmené jouer au parc. »

Maxwell le serre dans ses bras, puis l'embrasse sur le front avant de l'entraîner vers le jardin où les cloches sont passées pour son fils. Le sourire revient sur les lèvres du gamin.

Duo ne préfère pas aborder le problème avec Heero. Il sait que cela ne ferait qu'empirer les choses, il sermonnerait le gamin la prochaine fois qu'il l'aurait pour avoir trop parlé, surtout avec ce gros dossier.

Timothy est de plus en plus triste parce que son père ne prend même plus le temps de venir le voir cinq minutes à la sortie de l'école. Il a de plus en plus l'impression d'être délaissé.

Le gamin avait raison, Heero doit partir juste avant son week-end pour une mission de longue haleine.

µµµ

Heero revient le dimanche soir après son week-end. Mardi, Duo se présente au bureau de son ex-mari.

-« Tu veux Timothy le week-end prochain ? »

Yuy plisse les yeux en le dévisageant, cherchant à savoir pourquoi il veut lui refiler le gamin un week-end qui n'est pas le sien. Ne trouvant d'explication logique, il le questionne.

-« Tu as une sortie de prévue ? »

-« Bien sûr que non, il se languit de toi, tu viens de manquer deux week-ends. Déjà avant de partir, tu n'allais plus le voir à l'école. Tu ne t'en es quasi pas occupé ta semaine de congés ! » lâche Maxwell.

Il avait pourtant dit qu'il ne dirait rien à Heero à propos de ça mais l'accusation lui fait mal.

-« C'est ta convention qui m'empêche de le voir plus. Si je pouvais le prendre quand j'ai du temps et pas quand c'est réglementé, on se verrait de temps en temps une heure à droite et à gauche. »

-« S'il n'y avait pas la convention, tu ne le prendrais jamais, ne mens pas. J'ai fait cela pour qu'il puisse te voir plus. »

-« J'ai déjà eu envie de venir le chercher en sortant du travail, seulement je sais comment tu vas réagir. Il y a école demain. On allait passer à table. C'était déjà comme cela à l'époque où on était ensemble. »

-« Heero, tu ne peux pas débarquer dans nos vies quand tu en as envie. Je n'ai pas à rester à la maison pour le cas où tu aurais envie de voir Timothy ou le ramener plus tôt. Maintenant que tu n'as plus ton gros dossier, essaye d'aller le voir à la sortie de l'école », supplie Duo.

-« Tu n'as plus rien à m'imposer non plus, nous sommes divorcés », rappelle Yuy.

Maxwell s'en va en secouant la tête. Il ne le comprenait vraiment plus. Comment peut-il faire à son fils ce qu'il reprochait qu'on lui avait fait ? Combien de fois ne l'a-t-il pas entendu dire qu'il regrettait que J ou Odin ne lui aient pas marqué un peu plus d'affection. Est-ce qu'il estime que Tim n'a pas de valeur parce qu'il n'a pas la carrure d'un soldat ?

Ce qui fait le plus mal à Duo, c'est justement qu'il sait que l'attitude d'Heero va créer des bagages psychologiques à Timothy. Heero est en train de reproduire ce qu'il a subi.

Il aurait bien envie de proposer à Heero qu'il peut venir chercher Timothy quand il veut du moment qu'il lui sonne au moins trois jours à l'avance, seulement il sait déjà ce que Heero va lui répondre.

-« Comment veux-tu que je sache trois jours à l'avance quand j'aurai du temps. »

Il ne croit pas qu'il oserait lui lâcher 'l'envie' même si de plus en plus il avait cette impression. Seulement, c'était une chose qui avait toujours fasciné Duo de voir la différence qu'il y avait entre le militaire qui sait les coups qu'il va faire à l'avance, sa rigueur dans le travail et le lâché prise dans le privé.

D'un autre côté, il ne sait plus comment faire pour que Timothy puisse voir son autre père de façon régulière car le gamin souffre de cette absence.

Il a vite compris quels étaient les week-ends où Heero peut venir et lui dire qu'il est en mission, il ne veut pas quand c'est faux. Ils peuvent tomber sur lui en allant se promener et cette trahison ferait encore plus mal à son enfant, il en est certain.

Il ne sait pas pourquoi, seulement il sent que Heero va le prendre de moins en moins. Il ne veut pas penser que son ex-mari puisse ne pas avoir de sentiments pour l'enfant. Non, il est certain qu'il l'aime mais certainement moins que lui l'aime.

Il est presque impatient d'aller chercher Tim à la garderie du soir pour savoir si Heero est venu le voir à la sortie de l'école.

À la figure triste de son petit bonhomme, il doit bien se rendre à l'évidence que c'est non.

À Suivre…

Chap 4 - Chap 6

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires