banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j’essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : frienship

Rating : T

Acteurs : Heero, Duo, Wufei, Quatre, Trowa.


Changement de vie !


Il y a maintenant trois mois que Duo vit dans l’appartement avec les autres. Même s’il voit souvent le regard réprobateur d’Heero quand il part ou revient du travail, pas une fois le métis ne lui a proposé de faire autre chose ou n’a déposé devant lui un listing des places qu’il aurait trouvé moins dégradantes ou plus en rapport avec les capacités du natté.

Ce dernier reste fier de son travail qu'il a trouvé seul et qui lui a permis de subvenir à ses besoins pendant deux ans. Il aime être le centre d’intérêt sans vrai risque.  Il aime pouvoir rencontrer d’autres gens. C’est vrai qu’il pourrait trouver autres choses avec ces caractéristiques mais il apprécie ses collègues. Et puis à ses yeux c’est moins dégradant que danseur de cabaret ou streepteaseur, même s’il est dans le même genre de métier.

Avec le temps des habitudes sont été prises. Il ne demande plus s’il peut ramener un copain ou l’autre depuis que Quatre lui a certifié.

-« Nous ne te demandons pas l’autorisation pour faire une chose ou l’autre alors fait pareil. »

-« Oui mais je ne voudrais pas arriver avec quelqu’un au mauvais moment. » Admet Maxwell surtout qu’il n’a jamais vu aucun des autres inviter à l’appartement.

-« Si un jour j’invite Relena et/ou Dorothy, c’est moi qui préviens. » Rassure le blond se rendant bien compte que le problème vient de sa relation secrète.

µµµ

En discutant avec eux en soirée, le natté a aussi appris comment les jeunes gens en sont arrivés à vivre ensemble. Ils sont tous venus l’un après l’autre et non comme il l’avait cru au départ un choix commun à quatre.

Heero a rejoint Winner dans son appartement. Et depuis ils travaillent ensemble à mettre au point la cellule à haut risque. Dès qu’une enquête est mise de côté parce que trop complexe pour être traitée rapidement ou parce qu’elle stagne. Yuy et Winner la récupérent et y mettent toutes leurs énergies pour la résoudre. Le blond prépare souvent les missions, sa tête étant un peu trop connue pour permettre des infiltrations. Quand Wufei vient agrandir l’équipe, les deux jeunes gens ont changé d’appartement. L’ex-04 a acheté l’actuel et commencé les transformations. C’est à ce moment là qu’Heero a contacté les deux derniers ex-pilotes de Gundam pour se regrouper.

Si Trowa a accepté avec bonheur. Duo a refusé de repartir sur le terrain et de quitter la société de Hilde dans laquelle il travaillait à l'époque.

Lassé de le relancer toutes les semaines par téléphone, Heero a fini par débarquer pour le convaincre. Maxwell a claqué la porte au nez de Yuy. Et le natté décida dans l'heure de disparaitre définitivement dans la nuit pour ne plus donner signe de vie à personne faisant partie de ses anciennes connaissances.

Le brun s’est de suite mis en chasse derrière le fugitif sans jamais le trouver.

Pour que le métis accepte de l’écouter et accepte sa vision des choses, le natté a dû disparaître durant deux ans.

Pendant la semaine de réflexion du natté, avant qu’il ne décide de venir vivre avec eux. Heero s’est traité de tous les noms d’oiseaux. Que de temps perdu ! Duo a raison, ce n’est pas leur métier qui les unissent mais leur amitié, leur passé commun. La confiance qu’ils ont l’un dans l’autre au point de mettre sa vie dans les mains de l’autre sans se poser de questions. Heero admet qu’il a été borné dans cette histoire, il se l’admet sans l’avouer aux autres.

Depuis que le châtain vit sous leur toit, Yuy se sent enfin complet, heureux de rentrer à l’appartement même si ses collègues en sont absents. S’il se retrouve seul, ce n’est que pour un moment, il le sait.

µµµ

Winner vient frapper à la porte de la chambre de Maxwell où celui-ci lit un livre.

-« J’y vais. Tu es sûr que ça ne te gêne pas de rester tout seul ses quatre jours ? »

-« Bien sûr que non, je l’ai été suffisamment longtemps auparavant. » Admet le natté en souriant au blond qui reste confus.

Il y a un jour férié, beaucoup de personnes font le pont jusqu’au week-end. Wufei en a profité pour partir rejoindre Hilde sur L2. Trowa vient de partir en mission. Et le blond tient à faire une escapade dans une des propriétés des deux jeunes femmes avec qui il entretient une liaison. Ils partent à trois. Yuy est en mission depuis une grosse semaine quant à lui.

-« Alors à lundi soir parce que tu fais l’après-midi je crois. »

-« Tu te rendras directement au travail ? » Questionne le châtain.

-« Oui comme les autres fois. » Précise Winner avant de quitter la pièce.

µµµ

Duo a profité de son mercredi soir et jeudi férié toute la journée. Il aime bien se retrouver seul de temps en temps. La vie en colocation a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Néanmoins, Maxwell doit bien admettre que ses amis ne sont pas envahissants. Chacun fait ses corvées en tournante, au même rythme que les repas. Aussi bien pour la lessive que l’entretien des communs. Pour la chambre, c’est au propriétaire de l’entretenir. Mais dans l’ensemble, il est heureux d’avoir fait le pas.

Heero ne critique plus son choix de vie même s’il ne l’approuve pas, ça se voit toujours dans son regard. Les trois autres s’en foutent. Pour eux le principal c’est qu’ils soient ensemble, unis par le passé et la confiance qu’ils ont les uns dans les autres. C’est vrai que parfois les discussions partent sur le travail, néanmoins jamais ils ne se sont stoppés dans leurs propos parce que Duo est présent. Non, ils savent qu’il ne trahirait aucunes des informations qui sont dites.

µµµ

Dans le courant du vendredi, alors que le natté se trouve dans le salon à lire un magasine sur les motos, la porte d’entrée s’ouvre. Duo fronce des sourcils, personne ne doit revenir. Préférant ne pas être pris au dépourvu, il se lève pour pouvoir faire front.

-« Ah c’est toi ! Elle s’est bien passé ta mission ? » Interroge le natté en laissant ses bras retomber le long de son corps.

-« Sans problème ! »

Le Preventer passe devant le châtain, il se rend vers les chambres. Il revient après dix minutes, le visage fermé.

-« Où est Trowa ? »

-« Il est en mission. » Rétorque l’ex-02 en fronçant les sourcils au ton contrarié que le brun utilise.

Yuy regarde sa montre et constate qu’il est passé 17 heures.

-« Tu es seul ? » Interroge le brun, étonné de ne pas voir les autres dans l’appartement.

-« Oui, les autres ont rejoint leurs donzelles. » Répond Duo.

Pourquoi Heero est-il tellement contrarié ? Ce n’est pas dans ses habitudes.

Le métis lâche un profond soupir, mais reste planté à l’entrée du salon. Le regard incapable de se fixer sur quelque chose. Ou plutôt on aurait dit qu’il cherche à ne pas se poser sur quelque chose de précis justement.

Ce n’est pas la première fois que Maxwell voit le métis revenir de missions. En général, il disparait pendant plusieurs heures. Il ne reste pas planté là comme s’il ne savait pas quoi faire de son corps.

Tout d’un coup, le natté se rappelle la discussion qu’il a eue avec le jeune homme lors du grand repas.

-« Je peux sortir si tu tiens à ramener quelqu’un pour évacuer ton stress. » Propose Duo en se levant directement.

-« Je ne ramène jamais personne pour ça. » Avoue Yuy encore plus mal à l’aise, cherchant vraiment à ne pas poser son regard sur le natté.

Maxwell écarquille les yeux avant que ça ne fasse tilt dans son cerveau. Il sait pourquoi il cherche Trowa maintenant.

-« Qu’est-ce que tu fais quand Trowa n’est pas là ? » S’informe l’ex-02.

Ce n'est pas possible que ce ne soit pas déjà arrivé depuis qu'ils vivent ensemble. Même si ça doit être la première fois depuis que lui il vit. A peine a-t-il posé la question, qu’il la regrette parce que c’est indiscret mais surtout que pour la première fois depuis qu’il est entré, Heero pose son regard sur lui. Un regard bleu perçant, transperçant qui lui fait perdre pied et lui coupe le souffle.

-« Excuse, ça ne me regarde pas. » Murmure le natté en détournant les yeux avant de se rasseoir sur le fauteuil et reprendre son magasine.

Yuy fait le tour du divan pour venir s’asseoir à côté du châtain.

-« Je m’adresse à quelqu’un d’autre. » Répond tout de même le brun en se tournant vers l’ex-02.

-« Je n’ai pas vraiment envie de savoir. C’est personnel ce genre de chose. Je vais aller dans ma chambre pour te laisser le champ libre. » Admet Maxwell en se levant pour partir et ne plus rester sous le regard brûlant du métis.

-« Les autres reviennent quand ? » Demande le brun quand il constate que le natté s’en va.

Il cherche à le retenir par n'importe quel moyen.

-« Pas avant lundi. » Avoue Duo en quittant rapidement le salon.

Le natté vient juste d’arriver dans sa chambre qu’il entend un coup énorme, comme si un poing s’abattait sur une surface dure. Maxwell s’appuie contre la porte et ferme les yeux dans l’attente de la suite.

Non, il ne se laissera pas tenter. Si les autres vivent comme ça, c’est leur problème. S’ils acceptent, lui ne peut pas, même s’il n’aime pas toujours son partenaire, il n’en a jamais qu’un à la fois. Or depuis une semaine, il sort avec sa collègue féminine, le fait d’être moins serré financièrement parlant lui a ouvert les yeux. Il n’accepte plus les coups d’une nuit contre un restaurant, même s’il est encore sorti avec des clients, c’est uniquement pour le plaisir et non diminuer les frais.

Derrière sa porte, il entend qu’on gratte.

-« Duo ! Ouvre-moi. »

-« Je ne suis pas libre. » Précise le natté espérant que l’excuse soit suffisante.

-« Les autres non plus ! » Rappelle Heero.

Il a plus facile d’avouer certaines choses à une porte qu’à son colocataire.

-« C’est leur problème, pas le mien. »

-« Tu ne vas pas me laisser avec cette tension en moi. » Insiste le brun.

-« Il existe des gigolos. Va te promener dans les quartiers gays, je peux te donner le numéro de mon collègue. » Propose comme solution Maxwell.

-« Je ne peux pas, je n’ai pas confiance. »

-« Utilise ta main, tu as confiance en elle. » Lâche sarcastique le natté.

Même s’il le pense, s’il cherche surtout des arguments pour repousser Heero. Il reste un homme avec des principes, seulement un homme, et il se sait faible avec la chair.

Duo est également persuadé que s’il cède, il s’en voudra à mort le lendemain. Il sera mal dans sa peau en voyant Eloïse. Il a envie d’approfondir cette relation. Les deux membres du nouveau couple ont vécu un peu près les mêmes galères financières, les mêmes problèmes au travail. Ils se comprennent sans parler. Il y a longtemps qu’il ne s’est pas senti en harmonie comme ça avec une conquête. Peut-être parce qu’il est mieux dans sa peau également. Il ne veut pas tout gâcher pour une histoire de cul.

Il n’aurait pas été avec une femme, il aurait accepté. Seulement, il sait qu’une femme et un homme ne sont pas pareils. Eloïse n’acceptera pas, et il est persuadé que cette attitude serait considérée comme de l’infidélité.

-« Ma main ne me sera d’aucune utilité, ce n’est pas ça qui me calme. » Avoue le métis.

Duo avale sa salive difficilement. Il comprend mieux qu’une personne comme Wufei accepte ce genre de chose, si Yuy est le passif dans l’histoire.

-« Comment faisais-tu en temps de guerre ? » Questionne Maxwell essayant d’avoir un ancien élément pour l’utiliser actuellement.

D’après la voix, le brun se doute que le natté est contre la porte. Une protection de pacotille surtout pour lui, néanmoins, il tient à la respecter. Sa main caresse le bois puisque la peau lui est interdite pour l’instant.

-« La tension montait, j’en attrapais une humeur exécrable, rappelle-toi. » Explique l’ex-01 en laissant sa main cajoler le chêne de la porte.

Le faire parler de ce genre de choses n’est sûrement pas ce qui va le calmer. Seulement, Duo a besoin de comprendre comment Heero a trouvé cette solution pour  trouver une échappatoire.

-« Comment as-tu découvert ta méthode ? » Demande Maxwell plus par curiosité qu’autre chose.

-« Wufei a essayé la relaxation sans succès. Quatre, un soir où il était fatigué et moi particulièrement remonté par une longue mission stressante m’a poussé tout habillé sous une douche presque froide. J’étais furieux, je me suis retourné et j’ai commencé à me déshabiller pour ôter mes vêtements trempés l’un après les autres. Mon slip je lui ai envoyé à la figure avant de fermer le rideau de douche. Dans les cinq minutes, il entrait sous la douche, dans un premier temps je n’ai pas compris ce qui lui prenait, mais plus il se calmait en moi, plus ma tension s’envolait. Quatre s’est excusé le lendemain, mais je ne lui en voulais pas, je me sentais tellement bien après, comme je ne l’avais jamais été de toute ma vie. » Heero s’est exprimé d’une voix chaude qui émoustille le natté.

Après un petit moment de silence, Yuy reprend toujours avec cette même voix, et en grattant la porte doucement.

-« Duo pour arriver à le faire recommencer, j’ai dû apprendre pas mal de chose, si tu te laisses aller, tu y prendras beaucoup de plaisir. »

-« Je veux bien te croire, si tu as réussi à convaincre Wufei. » Répond Maxwell réalisant bien que l’ex-01 a une mission celle de le faire céder.

Il y met tout son charme et encore là il n’a que la voix. Avec le visage, ce serait encore plus dur pour lui de se contenir et de ne pas céder.

Ce n’est pas la première fois qu’il doit chasser derrière celui qui va le calmer. Il y trouve un plaisir, un dérivatif à sa tension, une mission d’attente. Si avec Trowa il rentre directement dans le vif du sujet et qu’il lui sert également de partenaire occasionnel.

Devoir faire céder Quatre ou Wufei agrémente le jeu de cette préparation qu’il apprécie et qu’il n’a pas avec Barton qui n’attend ça et en a autant besoin que lui.

Faire plier Duo est vivifiant, un chalenge gratifiant comme pour la première fois avec Chang. Même s’il ne s’était pas attendu à devoir combattre des principes avec le natté. Oui le jeu lui plait, il aurait sa récompense. Il le sait, il le sent. Maxwell deviendra un frère de sang, il y aura encore autre chose qui les unira.

Déjà en temps normal, il se sent bien avec le natté. C’est celui en qui il a le plus confiance. C’est une chose qui l’a tracassé très longtemps. Pourquoi est-ce qu’il est toujours le dernier à se rallier au groupe alors qu’il est le plus ouvert ?

-« Alors pourquoi résistes-tu ? » Insiste le brun.

-« Parce que je me sens utilisé, à croire que tu avais déjà cette idée en tête en me recherchant. » Avoue tristement le natté.

Il le pense et ça le met mal à l’aise. Il commence à remettre en question tout ce qui les unit depuis cinq mois maintenant.

-« Tu me manquais, je me sentais incomplet. » Répond le métis de sa voix normale.

-« Qu’est-ce que tu aurais fait si je n’avais pas habité ici, tu aurais été seul ? » Rappelle Duo toujours à la recherche de sa solution pour sauver son honneur.

-« Je ne sais pas, j’aurai attendu. Ca aurait peut-être passé. » Admet Yuy. « Mais tu es là, tu es bi, ça devrait te poser moins de problème qu’à Wufei. »

-« Il était déjà avec Hilde ? »

-« Non. »

-« Vous avez encore joué ensemble depuis qu’il est avec Hilde ? » Interroge Maxwell.

Parce qu’il connait son amie, elle n’apprécierait pas. Cependant, ce n’est certainement pas lui qui lui dira.

-« Non. »

-« Et lui tu lui fous la paix. » Constate en soupirant l’ex-02 de ne pas être sur le même pied d’égalité.

-« Il n’est pas là Duo. Il aurait été là c’est avec lui que je serai pour l’instant à sentir mon corps reprendre des sensations et non rester un bloc insensible. Il a vécu l’avant et l’après. Il n’a jamais résisté longtemps après la première fois. » Explique le brun en sentant la tension monter en lui.

Il ne va pas défoncer la porte tout de même.

Il met la main sur la poignée, la fait descendre et pousse la porte pour constater qu’elle n’est même pas fermée à clef. Le corps de Maxwell ne résiste pas beaucoup à la poussée. Le brun fronce des sourcils, il ne l’empêche pas. Il ne le comprend pas vraiment ou alors Duo lui laisse une chance de lui prouver qu’ils auraient bon tous les deux.

Quand Yuy entre dans la chambre, il trouve Maxwell debout au milieu de celle-ci, toute son attitude est celle d’un combattant.

-« Je croyais que tu ne voulais plus te battre. » Ironise le brun en se mettant dans l’encadrement de la porte.

-« J’ai dit non, tu ne me laisses pas beaucoup de choix. Je vais quitter cet appartement. » Argumente le natté.

Le métis croise les bras sur son torse sans bouger. Il le regarde sans l’ombre d’une peur. Même si Duo a pris du muscle, ils ne jouent toujours pas dans la même catégorie physiquement.

-« Calmer tes tensions c’est plus important qu’une amitié ? » Interroge le châtain ne voyant plus comme solution que la menace en espérant qu’il reprenne ses esprits. « Si je pars comment les autres le prendront s’ils savent la raison ? » Continue-t-il puisqu’il ne voit aucune réaction chez le métis. « Tu as déjà tenu plus de trois jours avant d’avoir une solution à ton problème de tension. Tu veux vraiment tout flanquer par terre pour une histoire de cul ? »

-« Wufei n’était pas plus chaud que toi, la première fois, il a pourtant remis le couvert. » Insiste Heero.

Toute cette joute verbale le met encore plus en appétit.

-« Ro’ j’aurai été seul, nous n’en parlerions peut-être déjà plus. Mais je tiens à Eloïse. » Tente en dernier recours Maxwell, s’il respecte Hilde, il respectera peut-être sa copine actuelle.

Heero finit par laisser retomber ses bras le long de son corps, il reprend un regard fuyant. Avant de pousser un profond soupir et de faire demi-tour.

Le natté se sent mal, il voudrait rassurer son ami qu’il sait très mal dans sa peau. Il tend la main vers lui au moment où le brun tourne son visage vers le châtain. Voyant le geste le métis revient dans la chambre et sans une explication se blottit contre le torse de l’ex-02.

-« Je suis désolé Ro’, je ne peux pas te donner plus. »

-« Pourtant tu n’es pas de marbre. » Constate Yuy en sentant quelque chose durcir entre eux alors qu’il se serre le plus fort qu’il peut contre le torse du natté.

-« Je ne l’ai jamais été. » Murmure ce dernier.

-« Si un jour tu es seul ? » Questionne le métis en se reculant légèrement pour voir le visage de son ami.

-« Tu es mon ami avant tout autre chose. J’aime que les choses ne s’emmêlent pas. » Admet Duo en le berçant tendrement, autant lui dire la vérité maintenant que le jeune homme a l’air d’avoir récupéré sa raison. « Tu veux manger ? Je peux nous faire quelque chose pendant que tu prends une douche. » Propose-t-il gentiment.

-« Tu vas me rejoindre comme Quatre ? » Demande plein d’espoir Heero.

-« Non, Ro’ je ne veux pas. »

Yuy se détache légèrement du natté.

-« Je veux bien manger. Je vais me doucher et je sais ce que tu entends par ne pas vouloir. Je ne ferai pas la même erreur deux fois. » Dit-il en partant les épaules voûtées.

µµµ

Quatre rentre à l’appartement lundi midi, il a envie de savoir comment les choses se sont déroulées en leur absence. En plus il a une appréhension qui ne l’a pas quittée du week-end.

Il tombe en arrêt en voyant Duo et Heero à la table qui mangent un plat de spaghetti gratiné alors qu’ils discutent moto et grosse cylindrée.

-« Tu es rentré depuis quand ? » S’alarme Winner le regard agrandi par l’effroi

-« Ca fait plaisir comme accueil. » Répond Yuy.

-« Il est rentré vendredi dans l’après-midi. » Ajoute Maxwell. « Tu veux un peu de pâtes, il en reste. »

-« Je veux bien. » Admet le blond en s’asseyant à table son regard posé sur le brun alors que le natté se lève pour servir son ami. « Je croyais que tu ne voulais pas de ça entre vous ? » Murmure-t-il.

-« On a frisé l’incident, mais on a géré autrement. » Répond le châtain en déposant l’assiette devant l’ex-04.

-« Tu as besoin de moi ? » S’inquiète Quatre son regard rivé sur le métis.

-« J’ai l’air rempli de tensions ? » Questionne Heero en soulevant un sourcil, il se sent bien justement.

-« A vrai dire non ! Comment as-tu fait ? » Interroge Winner en commençant à manger.

-« On a discuté et j’ai compensé en tendresse et attention. » Admet Duo en se remettant devant son assiette.

-« Il faudra que j’essaie. » Dit le blond.

-« Ce n’est pas dit que ça marche avec toi. » Rétorque le brun.

-« L’avantage de ta profession Duo c’est que tu ne pars pas toi. » Sourit l’ex-04.

Quand Trowa partait les retours de missions d’Heero posaient problème en réalité.

-« Je vais devoir le calmer à chaque fois ! » S’alarme le châtain.

-« A mon avis pas à chaque fois. Trowa y trouve son avantage. » Rétorque Quatre.

-« Tu devrais essayer ta méthode avec Trowa. » Plaisante Yuy en se tournant vers le natté.

-« Je n’ai aucune tendresse pour lui. » Admet Maxwell. « Ca va être dur pour moi. »

-« Ca me fait plaisir de sentir la bonne ambiance, on craignait vraiment ce cas de figure. Et ça c’est bien passé tout compte fait. » Sourit Winner soulagé pour le futur de leur association.

Oui c’est vrai, le natté se voit bien continuer comme ça pendant des années. Il est heureux et bien dans sa peau, il sait ses amis heureux également.

Ca n’a pas été facile, néanmoins pour finir l’avenir est serein bien plus qu’il y a trois ans. Il se sent respecté malgré ses convictions différentes. Les autres ont trouvé leur équilibre également et s’il doit tenir Heero dans ses bras durant toute une nuit ça ne lui pose pas de problème.

Ca n’a pas été facile, néanmoins il y est arrivé. Il a retrouvé ses amis et n’aurait plus de sang sur les mains. Il se sent bien et en harmonie.

Fin 

Chap 3 - Accueil 

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires