banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Yaoi. Séquelle de « Nous ne sommes pas des bêtes »

Rating : K+

Acteurs : Heero, Duo, Trowa, Lady Une

Bêta auditrice Tenshimizu

Note de l'auteur : Parce qu'elle m'a été demandée et que je ne pouvais pas non plus laisser Heero et Duo dans cette situation où tout le monde se sentait mal à l'aise.


Que j'ai été bête !


Il y avait eu une grosse discussion entre Heero, Duo et Trowa. Maxwell avait tranché, il n'y aurait pas de mise en ménage. Ils ne formeraient pas un trinôme, il n'irait pas habiter non plus chez Yuy.

Le lendemain de cette discussion, il y a une tension qui se ressent entre les trois jeunes gens. Plus personne ne sait comment se comporter vis à vis des autres. Ils ne trouvent plus leur place dans un arrangement qui avait pourtant fonctionné durant presque six ans.

Heero a réfléchi également toute la nuit, il a eu le temps seul dans son lit. Il prend vraiment peur, Duo c'est sa stabilité. Il ira donc trouver le natté après le travail.

Le natté fait le matin et lui, la journée, ils se sont croisés dans les couloirs, seulement Duo lui a à peine adressé la parole et fait un sourire. Ce petit médicament qui lui met du baume au cœur et qui fait passer les journées de travail bien plus vite.

A peine sa journée terminée, Heero se précipite dans leur immeuble, il gravit les deux étages au pas de course, il pousse la porte de l'appartement de Maxwell. Tout est vide, cela sent même l'inoccupé, pourtant il a dû se faire à manger en rentrant du travail.

-« Duo ! » Panique Yuy.

-« Oui » entend-il à travers le mur venant de son appartement.

Heero ressort et trouve le natté qui lui ouvre la porte légèrement paniqué.

-« Qu'est-ce que tu fais là ? » Demande le châtain.

-« Je te cherchais ! »

-« Chez moi ? » S'étonne Duo.

-« Tu y étais bien hier ! » Rappelle le brun en fronçant les sourcils.

-« Heu ! Ro' hier, si tu m'avais trouvé chez toi, il m'aurait vraiment manqué un bois. Il fallait bien que je te fasse comprendre que vous aviez dépassé les bornes. »

-« Je suis le seul qui a subi tes foudres ! » S'étonne le métis.

Lui a été privé des bras aimants de son homme. Pourquoi Trowa n'a pas eu droit aussi à une sanction ? C'est ce que pense Heero.

-« Tu es le seul que j'aime. »

Il n'en faut pas plus au métis pour sentir son cœur soulagé d'un poids énorme. Il donne un tendre baiser à son homme et le pousse dans son appartement. Tout en défaisant les boutons de la chemise du natté, il continue à l'embrasser. Yuy va montrer à son amant comme il l'aime, avec tendresse, avec passion. Il va lui montrer toute l'importance que le châtain a pour lui avec des gestes puisqu'il a souvent si dur avec les mots.

Tout en le déshabillant et l'embrassant, Heero le fait reculer vers sa chambre.

Duo n'a pas réalisé de suite ce que voulait Yuy, ce n'est pas rare qu'il l'embrasse en lui ôtant sa chemise, il n'a pas oublié cette habitude et cette envie de toucher et voir la peau du natté. Ce ne sont pas les années qui passent qui diminuent l'envie de l'autre.

Il y a juste qu'Heero a des besoins physiques que Duo a très dur de satisfaire. Réalisant qu'Heero veut faire l'amour-là, tout de suite, ne lui convient pas du tout. Réalisation due à une main sur le bouton du pantalon et la direction que lui fait prendre Yuy.

Maxwell met une main sur la clavicule du métis et stoppe le baiser.

-« Non » dit Duo.

-« Non ? »

-« J'ai fait à souper, il est dans le four. »

-« Coupe-le, on le réchauffera. » Ordonne Heero en voulant reprendre là où le natté l'a arrêté.

-« Non, ça ne se réchauffe pas ! »

-« On ira au resto. »

-« Je n'ai pas passé une heure en cuisine pour le jeter. »

-« Tu n'aimes pas cuisiner. » S'insurge le brun de se faire repousser de la sorte.

-« Justement tu pourrais voir l'effort. Je voulais te montrer que je t'aime, que je ne t'en veux pas. »

-« En m'évitant dans les couloirs ! » Peste le métis.

-« J'étais préoccupé par un dossier. »

-« Lequel ? »

-« Barclay. »

-« Tu veux un coup de main ? » Demande Yuy directement plus professionnel.

-« Ro' si on commence à parler boulot à la maison, depuis le temps que je t'ai dit qu'on doit faire la part des choses. Il y a le privé et le travail, si tu recommences à mélanger les deux, ça va aller de pire en pire entre nous. Tu n'es pas le Preventer pour moi, même si j'adore cette couleur sur toi. » Réplique plus sèchement Maxwell en essayant un pointe d'humour tout de même.

-« Avoue que tu ne m'aimes plus ! » Dit Heero d'un ton sec.

-« Tu crois que j'endurerais tout ça si je ne t'aimais pas ? » Interroge le natté les deux mains sur les hanches.

Heero se mord la lèvre.

-« Je voulais juste te montrer comme je t'aime. »

-« Je le sais que tu m'aimes » dit Duo en l'attirant à lui pour le bercer.

Plus le temps avance, plus Maxwell se dit qu'ils se perdaient tous les deux. Le natté a humanisé son amant, seulement dans le privé c'est parfois comme s'il avait eu un enfant capricieux.

Duo se sent aussi mal qu'avant que Trowa ne rentre dans la vie d'Heero. Pourtant, il l'aime son homme. Si la demande en ménage était venue spontanément d'Heero, Duo l'aurait accueillie à bras ouvert. Seulement le natté ne peut pas s'empêcher de penser que si Trowa n'avait pas fait la demande, cela n'aurait jamais effleuré l'esprit de Yuy. Et pour lui, ce n'était pas une preuve d'amour, seulement une preuve de sa jalousie.

Maxwell a vraiment l'impression de faire beaucoup plus d'efforts et que leur couple a plus d'importance à ses yeux qu'à ceux de son amant.

La minuterie sonne dans la cuisine, le métis se serre encore plus dans les bras du châtain. Puis s'éloigne un peu pour humer l'air.

-« Soufflé au fromage. » Réalise le brun.

-« Tu aimes ça, je sais. »

-« Merci » dit-il en le serrant encore une fois.

-« Mets la table, sinon il va être trop cuit. » Ordonne Duo.

Le repas se passe dans les yeux l'un de l'autre.

La table n'est même pas débarrassée qu'Heero traîne Duo dans la chambre pour le remercier de toutes ses attentions.

µµµ

Avec difficultés, épuisé par une nuit d'amour mais complètement rassuré, Maxwell se rend au travail. Par contre, il ne s'attendait pas à l'avancée de son dossier Barclay.

Il ouvre son portable et envoie un mail à Heero

Ne va pas croire que je te fuis, mission oblige

Je t'aime

Duo

Avec un soupir, il envoie son mail. C'était trop beau, les missions d'éloignements avaient été calmes depuis quinze jours, cela ne pouvait pas durer.

Maxwell sort son sac de voyage de l'armoire de son bureau et s'en va vers l'aéroport.

µµµ

Les missions avaient été bien trop calmes, il fallait bien que le temps se venge. Ils ont juste un moment ensemble et la possibilité d'un câlin avant qu'un des deux doive repartir.

Ce qui arrange Heero, c'est surtout que Trowa part à la même cadence et jamais avec Duo. Il vérifie le planning chaque fois qu'il revient. Maxwell n'est pas resté avec Trowa plus qu'une journée.

Il est bien obligé de vérifier puisque la seule fois où Heero a demandé quand il est revenu si son amant était sorti Barton, il lui a répondu.

-« Oui, Heero, il avait envie de souper avec moi, de discuter. Nous sommes allés au Graffiti. Et on est rentré chacun chez soi. »

Devant le regard triste de Duo et sa réponse, il n'avait plus osé redemander.

µµµ

Yuy a aussi eu une mission de longue haleine avec Barton seulement tout en est resté sur le plan de la mission. Trowa ne voit plus le métis avec le même regard. Il en est encore jaloux, c'est vrai, mais plus pour la même raison. Non ce n'est pas vrai, Heero a une fois de plus ce qu'il veut le plus au monde, seulement il sait aussi que ce n'est pas en éliminant Yuy qui arrivera au cœur de Maxwell. Si briser Heero l'avait excité, maintenant il ne lui fait plus d'effet, le jeu a perdu de son attrait.

Il est même satisfait que Yuy ne débarque plus en lui tendant un préservatif et un lubrifiant, six mois qu'il n'est plus venu. Pourtant il voit bien que le métis n'est pas au mieux de sa forme lors de la dernière mission.

Et cela ne sert à rien de le questionner, de toute façon, il ne dirait rien. Il peut juste espérer que leur couple bat de l'aile et qu'il va bientôt pouvoir consoler Duo, à qui il n'a plus fait l'amour depuis sept mois.

L'amitié qu'il entretient avec Maxwell évolue positivement seulement cela ne satisfait pas Barton, c'est pour cela qu'il a voulu se mettre en ménage avec eux, pour ne pas passer totalement à la trappe.

Trowa a vraiment cru que le natté serait heureux de ne pas se retrouver seul, d'avoir un ami à la maison quand son amant est en mission. Il se serait adapté à l'option Yuy. Son but c'est le châtain maintenant.

Seulement la réaction de Duo l'a intrigué et étonné. Il ne le rejette pas complètement, néanmoins il lui a pourtant bien fait comprendre lors du souper au Graffiti que même pour Heero, il ne reviendrait plus dans son lit, qu'il ne l'aimait pas comme cela.

Un petit sourire apparaît à cette pensée. Duo n'est plus prêt à tout pour rendre Heero heureux. Le métis le regarde septique alors qu'ils sont assis côte à côte dans l'avion qui les ramène à l'aéroport de leur QG.

Le son d'arrivée d'un mail se fait entendre sur le portable du brun. Au sourire radieux qu'il a, cela ne peut que vouloir dire que Duo sera là à l'attendre.

-« Tiens, le CD Rom de la mission, dit Heero en le lui tendant. Pas besoin d'être à deux pour remettre ça à Lady Une. »

Trowa le prend, il n'a pas trop le choix. Yuy n'a pas tort, de toute façon. Si c'est le métis qui s'y rend, le natté partira avec lui. Surtout qu'il lui a bien dit que Heero passerait toujours avant lui.

Dans le hall d'attente, Maxwell est là en pantalon kaki, chemise preventer entrouverte, il est tout sourire quand les deux hommes apparaissent sur le port de déchargement. Heero l'embrasse sans pudeur puis lui prend la main et le tire derrière lui.

Duo regarde Barton, un peu désolé par l'attitude du métis. Son amant ne lui a même pas laissé le temps de lui dire bonjour. Quand Yuy revient de mission avec Collins, Viralit ou un autre, il n'a pas cette attitude de dédain pour son collègue de mission. Ils se disent au revoir, avant qu'un des deux parte vers le QG

Yuy est de plus en plus jaloux et de plus en plus possessif, encore une chance que c'est seulement vis à vis de Trowa, s'il l'avait été complètement et avec tout le monde, Maxwell aurait déjà pété un câble.

µµµ

Il y a une petite semaine qu'Heero est revenu de mission, il est dans son bureau avec Duo, la porte fermée. Ils rédigent tous les deux des dossiers en retard. Il y a longtemps qu'ils n'ont plus eu le même service. Le métis savoure ce moment de pouvoir rester ensemble 24H/24.

Lady Une est dans son bureau quand elle prend une communication téléphonique. Son visage se décompose légèrement. Elle finit par raccrocher et avec un soupir, elle se rend dans le bureau de Mac Quanally pour y demander un dossier puis elle se rend au bureau de Yuy/Maxwell, elle respire un grand coup, puis elle entre dans la pièce prête à livrer un combat seulement elle n'a pas le choix.

-« Collins a une péritonite, un de vous deux doit le remplacer sur sa mission avec Mac Quanally, départ dans 4 heures pour six mois » dit-elle un dossier en main.

-« Je prends ! C'est le dossier en question ? » Dit Duo en tendant la main.

-« Oui » dit-elle ahurie.

Heero n'est pas mieux, il regarde son amant sans comprendre.

-« Mac Quanally est à son bureau ? » Demande le natté.

Il commence déjà à rassembler ce que traine sur son bureau pour le mettre en une pile nette.

-« Oui. » Répond à nouveau Lady Une.

-« Bon, je vais faire un topo avec lui ! » Lâche le châtain.

Il se lève pour se rendre à une armoire, il en sort son sac de voyage de secours et part vers la porte.

-« Je passerai par l'appartement en me rendant à l'aéroport pour prendre le reste. » Précise Maxwell avant de la refermer.

Lady Une n'en revient pas, elle s'attendait à devoir bagarrer pendant au moins une demi-heure pour qu'un des deux parte. Elle s'attendait à ce que pour finir Yuy se dévoue un peu forcé.

-« Vous vous êtes disputé ? » Demande Lady une.

-« Non. » Répond Heero en regardant la porte.

-« Excusez-moi, ça ne me regarde pas en plus ! »

-« Tout ce passe bien, enfin je croyais. Vous permettez ! »

-« Allez-y. »

Le métis se lève et se rend vers le bureau de Mac Quanally. Il frappe sur la porte et entre sans attendre la réponse.

Duo glisse justement son portable dans son sac.

-« On se retrouve à l'aéroport, on finira la mise au point » dit-il à son binôme avant de se tourner vers Heero.

Le regard améthyste n'exprime ni colère, ni dégoût, juste ce qu'il exprime à l'ordinaire quand il regarde son amant.

-« Tu peux m'accompagner ? » Interroge le natté.

-« Hn »

-« Viens, alors. »

Le trajet se fait dans le silence, Heero est résigné en suivant Duo. Alors que Maxwell prépare son sac, Yuy s'est assis sur le lit du côté du natté pour ne pas le gêner. Il finit par dire :

-« Pourquoi ? »

-« De toute façon, un de nous deux n'y aurait pas coupé, j'ai plus de temps pour me préparer. » Sourit le châtain.

Il ajoute une série de boxer et de singlet dans son sac, sans regarder son homme.

-« Duo ! »

-« Je t'aime Heero, j'ai juste besoin de réfléchir à nous, sans ta belle gueule devant moi ce sera plus facile. »

-« A ton retour, tu décideras si on reste ensemble ou pas ? » Interroge Yuy

Une boule se fait dans son estomac. Le natté se retourne vers son amant.

-« Non, à mon retour, je saurai ce que je veux, ce que je suis encore capable de tolérer par amour, fais de même Heero. Ce n'est pas une rupture que je veux, mais être plus heureux que malheureux. »

Duo s'avance prend Heero dans ses bras, le sert puis l'embrasse.

-« Je peux t'envoyer des mails ? » Demande d'une petite voix le brun.

-« Mais oui, Ro' » éclate de rire Duo

-« Je me sens si mal ! »

-« C'est pareil pour moi, mais mon malaise dur depuis plus de trois ans Ro'. Je suis à la limite de ce que je peux tolérer. Je ne veux pas commencer à te détester. »

-« Tu aurais dû me le dire. » Réprimande le métis.

-« Tu aurais pu le sentir. Je ne t'en veux pas, j'ai toujours su ce qu'il te fallait sans parler. Je me rends compte que tu attends que moi je t'explique ce que j'attends de toi. Quand je reviendrais, on mettra tout à plat. Et si ce que je veux ne te va pas, tu prendras la décision finale. »

Un regard interrogateur se pose sur Maxwell.

-« Qui est d'accepter mes conditions, trouver d'autres arrangements, arrêter tout. »

-« Je ne veux pas te perdre. » Supplie presque Heero.

-« Me perdre, tu n'y arriveras pas. Tu peux faire le choix d'arrêter oui, mais je t'ai dans la peau. C'est pour ça que j'ai besoin de réfléchir pour pouvoir me protéger cette fois. » Explique le natté en caressant la joue du brun.

-« Je te détruis ? »

-« A petit feu. Tu nous détruis. Cette fois, c'est à moi de trouver les solutions et je pars pour pouvoir le faire. »

Duo prend son sac, le met sur son épaule. Il attrape son sac qui ira dans la cabine avec son pc et de quoi tenir le vol de cinq heures pour Pékin.

-« Je t'accompagne ? » Demande le métis.

-« Retourne travailler, elle a déjà été bien tolérante Lady Une, le mariage lui va bien. »

-« Hn »

Heero regarde s'éloigner le taxi qui emmène son homme, un pas de course le fait se retourner.

-« C'était Duo dans le taxi ? »

-« Hn »

-« Il part longtemps ? »

-« Six mois »

-« … »

-« Va à l'aéroport, Trowa. Va lui dire au revoir » dit le métis en reprenant la direction du QG.

µµµ

Juste avant l'embarquement, Barton arrive à l'aéroport. Il a pris également un taxi.

-« Duo ! »

Maxwell et Mac Quanally se retournent en un seul homme.

-« Heero m'a dit que tu partais pour six mois » commence Trowa un peu mal à l'aise.

-« Oui, c'est gentil d'être venu. » Réplique le natté.

Il n'est pas plus à l'aise que le brun-roux, il se serait bien passé de devoir lui dire au-revoir, même s'il peut comprendre que son amant ait voulu faire un geste et montrer qu'il peut aussi ne plus être jaloux.

-« Tu vas me manquer. »

Le natté soutient le regard émeraude avant de répondre.

-« Je croyais avoir réglé ça au Graffiti, l'autre jour ! »

-« Tu vas quand même me manquer et toi ? »

-« Pas plus que n'importe lequel de mes collègues. Tu manœuvres mal Trowa, je crois vraiment que tu me prends pour le pire des demeurés. »

Duo se retourne et part rejoindre son binôme sur cette mission qui l'attend deux pas plus loin.

-« Que Yuy tirait son coup avec Barton, le QG était au courant, mais alors qu'il y a un truc entre toi et lui, ça m'en bouche un coin ! »

-« Merci pour la discrétion, Mac Quanally. Et si je n'étais pas au courant que c'est l'amant de mon homme. »

-« Oups ! »

-« Et c'est de l'histoire ancienne, ça ne sert à rien de l'ébruiter maintenant pour lui et moi ! » Rajoute Duo plus bas.

-« Et Yuy et lui ? Vous faisiez ça à trois parfois ? »

Maxwell s'arrête.

-« Si on parlait de la mission tu veux bien ! »

-« Vraiment désolé, je fais bourde sur bourde. »

µµµ

Heero respecte la décision du natté, c'est pour cela que c'est Maxwell qui envoie le premier mail pour demander des nouvelles de petit couple et des siennes. Il y avait bien eu des échanges de mails pour le travail mais rien de personnel.

Au bout de deux mois, Duo s'inquiète du mutisme de son amant. Il sourit en lisant la réponse du brun.

Je me retiens d'envoyer des mails journaliers.

Je les écris mais ne les envoie pas.

Je veux te laisser réfléchir sans te mettre la pression.

Petit couple va bien.

Je pars en mission, ils vont aller en vacances au QG. Je n'ai pas trouvé d'autre solution.

Je t'aime

Heero

Duo éclate de rire à la lecture du mail. Même si la mission est complexe, elle se déroule correctement et l'éloignement lui fait vraiment du bien. Mac Quanally est facile à vivre.

-« Qu'est-ce qu'il y a ? » Demande le roux.

Il s'approche pour comprendre l'hilarité de son collègue.

-« Les perruches qu'on a vont au QG. Heero doit sûrement partir plus d'une semaine en mission. Trowa doit aussi y être. »

-« Et où ? J'aurai voulu le savoir ça » sourit Steve.

Maxwell écrit rapidement un mail. La réponse arrive tout aussi rapidement.

-« Dans le bureau de Lady Une. Moi, aussi j'aurai voulu voir ça, Heero lui dire, si vous voulez que je parte en mission, vous devez prendre mes perruches. »

-« Oui, mais si tu avais été là pour le voir, il n'aurait pas dû lui dire. »

-« C'est vrai aussi. »

µµµ

De son côté Duo passe beaucoup de temps à réfléchir à sa vie et ses envies. Comme il l'a dit, il a plus facile de le faire sans être près de son amant. La tension est tombée rapidement, il peut plus aisément faire la part des choses.

Sans s'étendre sur le sujet, il a aussi énormément discuté avec Mac Quanally, cerner également comment les gens extérieurs à leur couple le voit.

Petit à petit Duo se rend compte qu'il a été bête, buté, qu'il aurait pu sauver son couple et lui donner une certaine stabilité, il y a au moins six ans.

D'un autre côté les expériences sont faites pour progresser. Sans elles, il n'en serait pas venu à cette conclusion.

Il y a déjà quatre mois de mission et maintenant il sait comment faire mûrir son couple. Si Heero y a aussi réfléchi de son côté, tout pourrait rapidement être nettement mieux, il ne voulait pas dire parfait, ni se bercer d'illusion, un couple se construit à deux. Donc, il ne pouvait pas prendre toutes les décisions finales, quoi qu'il soit arrivé à cette conclusion.

Heero lui a dit au tout début de leur relation, il lui avait fait comprendre par après. Mais jamais Duo ne l'avait vraiment compris comme ça, qu'il devrait aller aussi loin. C'était la seule solution pour sauver son couple et le construire pour de bon sur des bases solides cette fois.

A Suivre…

Accueil - Chap 2

Si cela vous a plu, vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez