banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Titre: Si loin, mais pourtant si près

Auteur: Shini-cat

Couple: 1xZeck mais ... 1x2x1 ! Vous me connaissez !

Genre: Romance

Disclaimer: Y sont pas à moi...snif :(

Note de l’auteur : Cette fic, qui est une fic a chapitre, est la suite de "Halloween", "Noël", "Nouvel An"! J'ai proposé une suite et elle a été écrite! C'est une fic qui a été écrite en collaboration avec Nyanko-Kuro, comme vous avez pu le remarquer. Pour la raison suivant: je n'ai pas réussit a la commencer, donc, elle m'a aider à l'écrire !

Voilà, j'espère qu'elle vous plaira autant que l'ARC!


Chapitre 8


Duo regarda le nouvel arrivant avec méchanceté.

Alors voilà donc, l'homme qui avait fait souffrir Heero pendant près de quatre ans ! Il ne pensait pas le voir un jour. Il ruminait toute sa colère contre cet homme depuis que Heero lui avait dit tout ce qu'il lui avait fait.

Soudainement, une image traversa son esprit. Snow, détaché, accourir vers l'étranger qui s'en prenait à son maître et lui attrapait le fond du pantalon.

Il voulut éclater de rire, mais cela aurait un peu fait.... tache, par rapport à la surprise qui s'était peinte sur le visage du métis. Il chassa avec difficulté la scène de son esprit et revint au présent.

Heero ne parlait toujours pas. Sur le pas de la porte, l'homme avait les sourcils encore plus froncés. Alors que Duo commençait à trouver le temps long, l'homme parla :

- Pourquoi t'es parti ?

Duo sentit sa colère exploser.

- Tu veux bien répéter, s'il te plaît ? Pourquoi est-il parti ? Il me semble que c'est clair pour moi ! Il est parti parce que tu le trompes à tour de bras depuis des années ! S'exclama Duo. Moi, j'aurais été à sa place, ça fait longtemps que je serais parti ! Il a été très courageux de supporter ça !

Heero se retourna vers lui, les yeux écarquillés. Qu'est-ce qui prenait à Duo ? Quand il vit ses yeux, il les trouva plus foncés qu'avant. Il pouvait voir une colère incommensurable déformer ses traits. Heero trouva soudainement Duo très intimidant.

Duo regarda Zeck dans les yeux. Il voulait lui faire passer toute la haine qu'il avait pour lui. Il était hors de question qu'il sorte indemne de ce qu'il avait fait à Heero. Il lui ferait payer.

- Et tu oses revenir ici ? Ca fait presque une semaine qu'il t'a quitté !

Il était de plus en plus en colère. Il voulait lui claquer la porte au nez.

Zeck lui répondit:

- T'es qui toi, pour te mêler de ma vie avec mon mec ?

- Qui je suis ? Une personne qui l'aime et qui le prouve plus que toi ! Et puis, on peut pas appeler ça un petit-ami ! Ca a plus été une boniche que ton copain !

Heero n'arrivait pas à croire ce qui se passait sous ses yeux. Son ex et son ami étaient en train de se crêper le chignon... pour lui ? Alors qu'il voyait Zeck vouloir répondre, il mit le holà:

- Stop ! !

Quand il eut l'attention des deux personnes présentes, il reprit plus calmement:

- Bien. Zeck, il me semble que c'était clair. Je suis parti parce que, comme l'a si bien fait remarquer Duo, j'en avais marre de servir de boniche. Tu me trompes depuis presque trois ans, sûr. Alors maintenant, si tu es venu me demander de revenir...

Duo regarda Heero, ce dernier constate que le natté a les yeux complètement écarquillés par l’étonnement et la peur. Il n'allait pas lui dire qu'il allait accepter de retourner avec lui ? Il ne pouvait pas lui faire ça ? Il lui avait donné un espoir ! Il ne pouvait pas lui reprendre aussi violemment ? !

Son cœur battait la chamade. Duo attendait la fin de la phrase avec appréhension.

- .... c'est non !

Duo poussa un soupir de soulagement.

- Zeck, tu vas devoir partir, maintenant. Je ne veux plus te revoir, pas après m'avoir pris pour un pigeon. Et ne compte même pas que je change d'avis.

- Mais... voulut répliquer Zeck.

- Il n'y a pas de « mais » ! S'exclama Heero.

Il voulut fermer la porte, mais Zeck, déterminé, la bloqua avec le pied et la rouvrit brusquement. Il entra. Duo se douta de ce qui allait se passer.

Quand il vit Zeck plaquer Heero contre le mur et l'embrasser avec sauvagerie, son sang ne fit qu'un tour et il dégagea Heero de l'emprise du blond. Il le fit brutalement reculer.

Il n'accepterait pas que cet abruti fasse plus de mal à Heero. Il était peut-être plus petit que lui, mais il pouvait aisément l'affronter s'il le fallait.

Zeck prit très mal le fait d'être interrompu. Il s'avança et voulut lui décocher une droite.

Il n'atteint jamais sa cible. Son coup fut arrêté en route par une poigne de fer.

Zeck crut avoir un étau autour du poignet. Il chercha à dégager sa main, mais ne réussit qu'à faire resserrer la prise de son assaillant. Il serra les dents. Il voulut s'aider de l'autre main, mais fut à nouveau retenu.

Le sourire carnassier sur les lèvres de son vis-à-vis le mit soudain mal à l'aise. Il en avait maté des mecs il n'y a pas si longtemps, mais celui là avait une force bien supérieure à la sienne. C'était comme si sa volonté faisait décupler ses forces.

Il donna un grand à-coup et réussit à se défaire des deux étaux.

Il les regarda tous les deux avec mépris.

En désignant simplement du doigt la porte, Duo lui intima l'ordre de partir. Rien que ses yeux lui donnaient envie de fuir.

Sans un mot pour l'un d'eux, il sortit en claquant violemment la porte, montrant sa rage.

Un silence pesant s'installa. Heero était un peu gêné de s'être fait défendre par quelqu'un, mais il en était soulagé, ça prouvait que quelqu'un se souciait de lui. En relevant les yeux vers le natté, il le vit de dos. Il tremblait de la tête au pied.

- Comment as-tu pu sortir avec un mec aussi con ?

La voix de Duo claqua comme un fouet, froide et agressive. Heero ne répondit pas. Il se demandait encore ce qui avait bien pu le pousser dans les bras de cet homme. Cupidon faisait parfois des erreurs, mais là, il aurait du s'abstenir !

Duo se retourna vers lui, n'obtenant aucune réponse. Il le découvrit en train de sourire tristement. Ce n'est jamais agréable d'avoir une histoire d'amour qui se termine, mais il vaut mieux être loin l'un de l'autre plutôt que se déchirer.

- Heero ? Je suis désolé, je n'aurais pas du dire ça.

- Pourquoi ? C'est vrai pourtant. Tu n'as pas à être désolé de toujours tout deviner. Le rassura Heero.

- Oui, mais il y a des limites. Je n'aime pas blesser les gens que j'aime et si pour ça, il faut que je mente, je le ferais sans hésiter.

Duo s'approcha de lui et lui passa ses bras autour des épaules. Se faire pardonner n'était pas son but premier, non, il voulait le réconforter, parce que malgré le fait qu'il paraissait fort et insensible, c'était tout le contraire. Les yeux brillants en étaient la preuve.

Le natté le serra contre lui. Heero, timidement, lui rendit l'étreinte. Pas grand chose, juste les deux mains accrochées faiblement au bas de sa chemise sur laquelle s’écrasa une larme.

Si pleurer pouvait le soulager, Duo n'allait pas l'en empêcher. Il se souvenait avoir pleuré plus d'une fois. Pourtant, plusieurs personnes lui avaient dit que les garçons ne pleuraient pas. Mais c'était tout à fait impossible de ne pas le faire. Il y avait toujours un moment ou ça nous tombait dessus. Qui n'a jamais pleuré au moins une fois dans sa vie !

Maxwell posa sa main derrière sa tête et le guida gentiment jusqu'à ce que sa tête se niche dans son cou.

Il décida de reprendre sur une note plus joyeuse.

- J'ai adoré le repas, tu cuisines bien. C'est malheureusement pas le cas de tout le monde. Comme moi, par exemple. Plaisanta le natté.

- Je suis sûr que tu n'es pas si mauvais que ça. Le rassura Heero.

- Si, même un malheureux gâteau crame entre mes mains ! Répliqua Duo avec un grand sourire.

Peut-être que la plaisanterie réconforterait Heero.

- Mes amis arrêtent pas de me charrier parce qu'il faudrait que je me trouve un homme qui sache cuisiner. L’autre jour, je leur ai servi un gâteau au chocolat qui ressemblait à une masse informe carbonisée, immangeable évidemment. Pourtant j’avais bien suivi la recette à la lettre...

Heero rigola.

- Et tu trouves ça drôle ? C'est vrai que c'est drôle avec le recul, mais sur le moment, je t'assure que je riais moins.

- Je m'en doute. Mais moi, ça fait longtemps que j'ai appris à cuisiner. Je t'apprendrais si tu veux ?

Duo sourit.

- T'es un as quand il s’agit de réconforter les gens dis-moi, je me suis même pas aperçu de la supercherie. Dit doucement Heero en se dégageant de son étreinte.

- Ca aussi, on me l'a déjà dit. Répondit Duo sur le même ton.

Ils retombèrent dans le silence.

Le geste qu'avait voulu faire Heero quelques minutes auparavant, pourrait paraître maintenant mal placé. Il se contenta de lui sourire.

- Bien, je vais y aller. Murmura à regret Duo. Il aurait bien proposé à Heero de rester, mais ce n'était pas à lui de décider. Alors il le contourna et après un rapide baiser sur la joue, il lui sourit et sortit, laissant Heero derrière lui.

Quand il fut sur les marches, il fut stoppé par la voix du métis.

- Duo ! Attends !

Il le vit accourir vers lui. Il resta là, à le regarder, se demandant ce qu'il lui voulait.

- Je ... Commença Heero, sans trouver les mots pour décrire ce qu'il ressentait. Je te .... remercie .. pour avoir chassé Zeck. Je ne sais pas si j'y serai parvenu si tu n'avais pas été là. Merci mille fois.

Duo sourit, se demandant pourquoi il le remerciait. C'est vrai qu'il avait fait dégager Zeck, ça avait était plus fort que lui. Cet homme avait fait souffrir la personne qu'il aimait, comment auriez-vous réagi, vous ?

- Tu n'as pas à me remercier Heero, c'était un plaisir, depuis le temps que j'ai envie de lui faire payer ce qu'il t'as fait. Fit remarquer Duo, avec un sourire rassurant.

Heero ne sut quoi répondre. Il sourit simplement.

Après être resté quelques secondes face à face sans rien dire et sachant qu'ils ne parleraient pas plus ce soir, Duo fit un petit geste d'au revoir et tourna les talons.

Au même moment où Duo fermait le portail, Heero fermait la porte.

Chacun de leurs côtés poussèrent un soupir heureux. Ils avaient vécu une magnifique soirée. Nullement gâchée par Zeck, bien au contraire. Duo avait prouvé à Heero qu'il serait là, s’il avait besoin d'aide et Heero avait maintenant la certitude que Duo ne se jouait pas de lui.

A Suivre 

Chap 7 - Chap 9 

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires

Merci d'inscrire pour quelle histoire vous m'écrivez ^___^