banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Auteur : Haevenly

Titre : Souffrance

Base : Harry Potter

Disclaimer : ils ne sont pas à moi malheureusement TT

Sujet : violence, amour,

Note : la violence est un sujet délicat et tout le contenu de cette fic l’est…


Chapitre 7 : Dans les yeux.


Ce matin là, tout était calme au terrier. Le soleil éclairait chaleureusement la pièce et le chant des oiseaux donnait envie de rester allongé toute la journée.

Harry était seul dans le lit quand il se réveilla. La place à coté de lui était froide, son occupant devait être debout depuis un moment déjà. Il s’étira et un sourire illumina son visage. Il enfila un t-shirt et un pantalon avant de descendre prendre son petit-déjeuner. Dans la cuisine, les rires fusaient et Drago tourna la tête vers Harry.

- Salut.

- Bien dormi ? Demanda le brun sans doute par peur d’avoir dérangé l’ex Serpentard.

- Oui et toi ? Enfin, je ne devrais même pas te poser la question, tu étais tellement calme.

Harry fit un sourire un peu plus grand et se servit une tasse de café. Il s’assit face à Drago et le fixa. Ron et Blaise semblaient avoir disparu tant ils étaient absorbés par les yeux de l’autre. Ils étaient dans leur monde. Un sourire tendre étira les lèvres de Drago mais il le perdit vite quand il se rappela qu’il devait parler au brun.

- Je vais devoir m’absenter cette après-midi.

- Pourquoi ? Où ça ?

- J’en aurai pour une heure voir deux au maximum.

Harry tenta de rester impassible mais Drago voyait parfaitement sa peur et son inquiétude dans ses yeux. Il se leva et lui tendit la main. L’ex Gryffondor la prit et se mit face au blond.

- Je te promets d’être revenu avant que tu n’aies le temps de faire les cent pas dans le salon.

- Promis ?

- Juré.

Harry se sentit déjà un peu mieux. Drago tiendrait sûrement sa promesse, du moins, il l’espérait. Il finit sa tasse de café et monta à l’étage prendre une douche. Pendant ce temps, Drago se rendit dans sa chambre afin de ranger un peu le bazar qu’il avait mis ses derniers jours. Il fit son lit et ouvrit en grand la fenêtre laissant entrer le vent estival. Il sursauta en entendant des pas derrière lui. Il se retourna et fut étonné de voir Harry vêtu uniquement d’une serviette.

- ‘Ry ? Tu va prendre froid, il y a du vent.

- Tu pourrais… me prendre dans tes bras ?

- Harry… je…

Drago ne savait pas vraiment quoi dire. Il trouvait qu’Harry allait un peu vite et il ne voulait pas qu’il se force à faire quoi que se soit.

- Je voudrais pouvoir me rappeler ce que ça fait… de se sentir bien dans les bras de quelqu’un…

Drago eut un sourire tendre et s’approcha d’Harry en douceur. Il le prit par la taille et le serra contre lui. Les bras autour de son cou, Potter ferma les yeux de bonheur. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas sentit aussi bien, il en oubliait même sa peur présente malgré tout. Drago le relâcha au bout de cinq minutes et le fixa.

- Je vais y aller…

Harry hocha la tête avant de la baisser. Drago lui prit le menton entre le pouce et l’index. Doucement, il lui releva le visage et posa un léger baiser sur sa joue. Avant d’attraper une veste et de partir. Depuis la chambre, Harry entendit la porte d’entrée claquer. Malfoy l’avait laissé seul… sans lui, Harry se sentait perdu, apeuré malgré la présence de son meilleur ami et de Blaise. Ron ne tarda d’ailleurs pas à venir le rejoindre.

-‘Ry, ça va aller ?

-…Oui… Je pense…

Drago marchait depuis presque trente minutes lorsqu’il arriva devant un vieil immeuble. Un fin sourire étira ses lèvres et il monta au deuxième étage avant de frapper à la porte de droite. Une vingtaine de secondes plus tard, un blond aux yeux verts lui ouvrit.

- Ouais ? Lâcha-t-il d’une voix rauque.

- C’est vous John ? Demanda calmement Drago.

- Ouais ! C’est pour quoi ?

- Je voudrais vous parler.

- Me parler ? Répéta John.

- Vous parler d’Harry.

John ouvrit grand les yeux, surprit et fit signe à Drago d’entrer. Ce dernier regarda autour de lui. L’appartement était simple, et plutôt petit. Suffisant, cependant, pour deux personnes. John lui désigna le salon et lui demanda s’il voulait boire quelque chose.

- Non, merci.

- Vous savez où est Harry ?

- Oui…

Drago marqua une pause avant d’ajouter.

- Il est loin, en sécurité…

- En sécurité ? Pourquoi devrait-il être en sécurité ?

Malfoy se demandait si John était aussi con que ça pour répéter tout ce qu’il disait. Il haussa un sourcil avant de répondre :

- Sans doute parce que vous lui faites du mal…

John ouvrit grand les yeux et se leva du fauteuil où il s’était assis. Il serra les poings et lâcha :

- Qui vous a parlé de ça ? Et qui êtes-vous pour vous mêler des affaires des autres ?

- C’est Harry qui m’en a parlé. Et je suis son ami depuis plus de neuf ans. Je vous déconseille de vous approcher de lui.

- Tu vas me dire où il est ! S’énerva John.

- Oh que non, je ne TE le dirais pas. Il n’a plus besoin de quelqu’un comme toi. Il lui faut une personne capable de lui donner de la tendresse pas de le violer !

- FILS DE PUTE ! Hurla John avant de se jeter sur Drago.

Ce dernier fut un peu surpris par la violence verbale employée par John et par sa violence tout court en vérité. Le poing de John s’abattit sur son arcade, lui arrachant un gémissement de douleur. Il lui renvoya alors un coup de genoux. John se plia en deux pendant quelques secondes et reprit ses attaques contre Drago. Ce dernier esquiva le coup de poing du blond et le prit par le col avant de le plaquer au mur. John n’avait peut-être pas remarqué que Drago faisait une tête de plus que lui et était plus baraqué. Il le regarda d’un regard froid, assassin.

- Je crois que tu ne m’as pas compris. Tu l’oublies ! Un chien comme toi ne mérite pas l’amour d’un ange comme lui. Il a sauvé plus d’une vie et il est remercié par des coups !

- Tu ne sais pas de quoi tu parles !

- Au contraire, tu ne connais pas Harry, John ! Et tu ne me connais pas. Ne t’approche plus jamais de lui !

Le blond lâcha John et lui cracha dessus avant de partir. L’homme ne dit rien, a présent apeuré.

A suivre…  

Chap 6 - Chap 8 

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires

Merci de signaler pour quelle histoire vous m'écrivez ^___^