banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun

Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : Tranche de vie

Rating : K +

Acteurs: Heero, Duo, Wufei, Quatre, Trowa, Hilde.

Début d'écriture le 24/09/2018


Tu avais promis ?

Chapitre quatre


02/11/AC 245 et 03/11/AC 245

Ils passent un week-end câlin, entrecoupé de multiples sorties, Duo ayant très dur de rester enfermé d'autant plus qu'il n'a rien à faire. Dès qu'il voit qu'il ne pleut pas et que le soleil brille, il n'a plus qu'une envie être dehors. Heero l'accompagne directement en lâchant ce qu'il fait.

Maxwell se dit qu'il doit se trouver une activité et vite, que son homme puisse retrouver un semblant de liberté.

04/11/AC 245

Comme Duo n'a plus de démarche à faire, il accompagne Heero chez ORL. Ils sont ravis d'apprendre qu'un simple appareil auditif peut rendre la vie aux oreilles d'Heero. Il va pouvoir réentendre convenablement la belle voix chantante de son compagnon et bientôt mari.

Après être passé dans un autre service, il sort appareillé et heureux d'arriver à tout suivre sans difficulté comme avant. Il est moins de constater que la vie est plus bruyante qu'il n'en avait souvenir. Preuve à ses yeux que ses oreilles se dégradent depuis un moment ou que son cerveau doit réapprendre à faire abstraction de certains bruits.

05/11/AC 245

Mardi, c'est au tour de Duo de passer son examen de vue. Après avoir regardé dans une machine pour tester sa vue, il y a la vérification.

Debout près du mur, à côté de son compagnon assis dans un fauteuil, d'étrange lunette sur le nez. Heero ferme un œil puis l'autre pour s'assurer qu'il n'en a pas besoin, il voit la plus petite ligne et se satisfait de cet examen.

Le papier en main, il faut encore choisir les lunettes. Duo préfère avoir deux paires et celles de lecture sont encore bonnes, il a demandé qu'on vérifie.

Après plusieurs essais, son choix se porte sur des lunettes rondes argentées. Il ne voulait rien de tape-à-l'œil qu'on lui a présenté même si c'était à la mode.

Dans deux jours, elles seront prêtes. Deux jours à être encore un peu dans le brouillard et leur première semaine complète sur Terre sera finie.

-« Qu'est-ce qu'on fait ? » demande Duo en sortant de l'opticien.

-« On se laisse vivre. »

-« J'aurai bien été à la piscine. »

-« Va pour la piscine. »

-« Ro', tu peux choisir aussi, j'ai l'impression que tu suis toujours ce que je propose », s'alarme Maxwell.

Il grimpe dans la voiture.

-« Parce que rester à ne rien faire me convient mieux qu'à toi, je l'ai toujours su. »

-« Ro', ce n'est pas vrai. Tu t'installes derrière ton PC, tu ne fais pas rien », s'indigne-t-il.

Alors qu'ils passent devant le grand magasin de jouets, Maxwell dit à son amant.

-« Arrête-toi. Il faut que je me trouve une activité. »

-« Tu ne veux pas essayer le bénévolat ? Un club de marche ? » propose Heero en faisant demi-tour pour se mettre sur le parking du magasin.

-« Si peut-être, mais j'ai besoin d'utiliser mes mains aussi. »

-« Tu peux aller au magasin de la paix, ils ont besoin de mains pour réparer des appareils ménagers, des meubles », dit-il en coupant le moteur.

-« Pourquoi veux-tu tellement que je fasse du bénévolat ? »

-« Parce que c'est gratifiant et tu en as besoin. Je commence la semaine prochaine deux jours semaine à l'hôpital. Trois heures, le lundi et le vendredi », dit-il en sortant de la voiture.

-« Tu en as déjà marre de moi ! »

-« Ça, jamais ! »

-« Alors ? »

-« Tu viens de le dire, tu dois t'occuper aussi bien les mains que l'esprit. Tu as travaillé toute ta vie dans le recyclage, donc je crois que ça peut te plaire », dit-il en marchant près de lui vers l'entrée du magasin.

-« Je pourrais avoir envie de changer de secteur. »

-« Oui, aussi. »

-« Mais j'irai voir quand tu seras à l'hôpital. Tu vas aller à nouveau en pédiatrie ? » demande Maxwell en poussant la porte.

-« Si ça ne me fatigue pas trop. Sinon, il y a moyen de servir le café dans les chambres. »

-« Tu fatigues ? » s'inquiète Duo.

-« Pas toi ? »

-« Si beaucoup plus vite qu'avant. »

Une fois dans le magasin, Heero suit son compagnon. C'est de toute façon pour lui qu'ils sont là.

Duo ne sait pas ce qu'il veut. Ils n'ont pas besoin de décoration, l'appartement d'Heero est très bien ainsi et ils seront tellement peu sur L2 que ça ne sert à rien de faire des choses pour là-bas.

Il n'a plus envie de construire des maquettes et pour les donner à des inconnus, il aurait une impression de perte, pas qu'il soit radin, mais c'est beaucoup de temps. Ses petits Gundams ont trouvé leurs places sur une étagère d'Heero.

Il aime bien faire des puzzles, mais quand il voit les heures qu'il peut y passer. Si c'est pour les détruire et recommencer, c'est une chose qu'il ne supporterait pas, comme refaire continuellement la même chose.

Quoi alors ? Il tourne en rond depuis dix minutes sans trouver son bonheur. Tout d'un coup, il s'arrête devant une roue avec de la laine dessus. Il y a justement une représentante qui fait une démonstration. En passant continuellement un fil et en le rabattant avec un crochet, un bonnet ou une chaussette sort petit à petit.

-« Ça peut même faire des écharpes doubles suivant le diamètre du rond. Vous avez plusieurs tailles. Aujourd'hui, on vend quatre diamètres, nourrisson à adulte pour le prix de deux. »

Maxwell soupire, va repartir quand Heero lui dit à l'oreille.

-« Tu n'es quand même pas misogyne. Si ça t'intéresse, prends. De toute façon, ce n'est pas moi qui vais me moquer. »

-« On n'a pas besoin de tout ça ! »

-« Ça peut intéresser des associations. »

-« Faire pour donner ? » Lâche Maxwell en plissant le front.

-« Pourquoi pas, des petits bonnets pour nourrissons, des écharpes, bonnet pour les sans-abri. Tu aidais bien les jeunes de la bande », rappelle Heero.

Duo s'avance et prend un jeu complet avec le bon de réduction. Aider des gens dans le besoin oui, ça il veut bien faire pour donner.

-« Il faut de la laine maintenant », réalise Maxwell.

-« Avant, il y avait un magasin plus bas dans la rue. »

-« Allons voir. »

D'un bon pas, ils descendent l'artère principale. Yuy sourit, le magasin est toujours là. À l'entrée, il y a des pelotes à trente pour cent parce qu'il n'y a plus qu'un ou deux exemplaires. Pour faire des écharpes ou des bonnets bariolés, c'est toujours bon. Duo achète ceux-là. Il faut tester, il ne va pas dépenser une fortune.

µµµ

Les jours s'enchaînent petit à petit. Depuis qu'il a ses nouvelles lunettes, Duo reste parfois des heures sur le balcon en regardant les gens vivre sur la digue, Heero à côté de lui.

Deux jours semaines, Yuy part pour l'hôpital pour s'occuper en puériculture. Duo est allé se présenter au magasin de seconde main, section recyclage, mais ils emploient surtout des gens qu'il faut remettre dans le circuit du travail. Ils ont gardé son nom, mais l'ambiance ne lui a pas tellement plu, il sait que si on l'appelle, il n'ira pas.

Vers le 20 novembre, ils sont retournés sur L2 pour trois jours. Annie se débrouille très bien avec la société, les comptes sont en positifs et Bruce s'adapte à L2.

µµµ

22/11/ AC 245

Le mariage approche à grands pas, cela fait très bizarre à Duo de ne rien préparer.

-« Il ne faut pas donner un coup de main à An ? » demande Maxwell.

Ils sont en train de déjeuner, ils sont revenus de L2 hier.

-« Pour le mariage ? Non, je lui ai donné carte blanche, il y a un an. J'avais envie d'une surprise également sur le déroulement. Je ne sais même pas ce qu'on va manger. »

-« Tu es sûr que toutes les démarches ont été faites. Je ne veux pas me retrouver à la mairie et devoir repousser. Je veux t'épouser devant les Hommes. »

-« On peut aller vérifier tout à l'heure, si tu veux. »

-« Ça me rassurerait. »

-« Tu as vérifié que tu entrais encore dans ton costume ? » demande Heero en reprenant une tasse de café.

-« J'ai pris tellement de poids ? » panique Duo.

-« Je n'ai pas l'impression, mais il y a quinze ans que tu ne l'as pas mis », dit-il en portant sa tasse à la bouche.

-« Et toi ! »

-« Oui, la semaine dernière. »

-« Avant de m'habiller, je le ferai », peste un rien Maxwell.

Cela fait sourire Yuy, il aime son homme au caractère changeant. Dans une semaine, ils seront mariés. Il regarde son alliance et trouve sa réflexion très stupide. Ils ont été mariés par un prêtre, ils ont échangé leurs vœux dans une église. Pourquoi ce passage devant le maire est si important à ses yeux et ceux de son compagnon ?

-« Duo pourquoi cela a tant d'importance ce mariage ? »

-« Pour toi ou pour moi ? » s'étonne-t-il.

-« On est marié, le prêtre nous a bénis, on a échangé nos vœux. Pourquoi cette impression de manque ? »

Maxwell sourit et vient caresser la joue de son homme.

-« Je me suis posé la même question. Parce qu'il n'est pas reconnu légalement. C'est ce flou que je veux gommer, même un contrat chez le notaire ne te donnerait pas les mêmes droits qu'un mariage, c'est ce qui m'a motivé. Pourquoi devrais-tu payer des frais d'héritage alors qu'on est marié dans nos cœurs. »

-« Duo, je ne veux pas te survivre. Il y a cinquante ans, cela aurait été pénible, mais maintenant ce serait impossible. »

-« Je ne conçois pas ma vie sans toi », répond-il avant de lui caresser la joue, les yeux remplis de tendresse.

-« Ça ne me dit pas pourquoi j'ai ce besoin », soupire Yuy.

-« Je ne suis pas dans ta tête Ro'. »

-« Pourtant, ça fait des années que je me dis : quand on vivra sur Terre, je t'épouse. »

-« Rectifier ce que je n'ai pas pu faire, il y a des années ? »

-« Peut-être. »

-« Je t'aide à ranger la table, j'essaie mon costume et on pourra aller se promener avant que tu n'ailles à l'hôpital pour ton bénévolat. »

Les choses se font dans cet ordre. Duo a toutes les difficultés du monde d'attacher sa chemise et son pantalon, il soupire en se voyant ainsi dans la glace.

-« Ro', tu pourras me déposer en ville, j'ai besoin d'un nouveau costume. »

-« Tu devrais en profiter pour tester d'autres vêtements et faire le tri. »

-« Le reste, je rentre dedans, je n'ai déménagé que ce que je mettais souvent et j'ai donné ce que je ne mettais plus. Je suis devenu gros », soupire-t-il.

-« J'aime tes rondeurs », dit-il en venant le prendre dans ses bras.

-« Moi pas, je vais me remettre au sport. »

-« N'en fais pas trop tout de même. »

-« Ro' regarde, bientôt tu n'arriveras plus à faire le tour de mon ventre ! »

-« Tu exagères. »

Maxwell soupire, secoue la tête en voyant son reflet.

-« Toi bien sûr, tu n'as pas pris un gramme depuis que je te connais. »

-« Duo, regarde-moi, j'ai perdu en muscle surtout. Je ne suis pas persuadé pouvoir encore courir un kilomètre. »

-« On va retourner à la piscine régulièrement. Tous les mardis après-midi. »

-« Bien chef ! »

-« Ro' ! »

-« On va entretenir nos corps », sourit Heero.

-« Bon, je m'habille, mets ce costume dans un sac. Je ne rentrerais plus jamais dedans. »

-« Je suis persuadé que si, mais fait à ton idée », dit-il en sortant de la chambre.

Maxwell soupire. Qu'est-ce qu'il fait ? Il le donne, il le garde pour avoir un objectif à atteindre. Oui, il pourra toujours le donner plus tard. Pourquoi a-t-il pris tant de rondeur ? Il ne mange pas plus, c'est vrai qu'il travaillait déjà moins physiquement avant sa pension.

Il passe une tenue de ville en pensant qu'il aime marcher sur la plage, son compagnon aussi, il va peut-être perdre du poids avec toutes les marches qu'ils font.

Il finit par pendre le costume sur un cintre et le mettre bien en vue sur le portemanteau avec les peignoirs.

Main dans la main, ils partent vers le port. Ils aiment encore bien regarder les gros bateaux.

-« Tu crois qu'on peut louer un yacht pour une semaine ? » demande Duo.

-« Oui, ça se fait, mais tu veux faire ça maintenant ? » s'étonne Heero.

-« Non pas si près du mariage, mais une fois. »

-« On va rajouter ça à la longue liste des choses à faire », sourit-il.

-« Tu sais Ro', tu peux aussi en ajouter. J'ai l'impression qu'il n'y a que mes envies dessus. »

-« Ce n'est pas vrai, visiter Madrid c'est pour moi, voir de nos yeux Pompéi aussi. »

-« Il y en a deux, mon Dieu que c'est énorme », raille Duo.

Il repart d'un bon pas vers le bout de la jeter, la main d'Heero toujours dans la sienne.

-« Parce que j'aime ce que tu proposes, c'est tout. Pas du tout envie d'aller vivre une semaine sous l'eau, ça n'a jamais été mis sur la liste », rappelle Yuy.

-« D'accord, soupire-t-il. Mais ne te laisse pas bouffer Ro', j'ai sale caractère, je le sais. »

-« Je n'ai jamais remarqué, du caractère oui, mais pas sale. »

Maxwell lui sourit, lui vole un baiser.

Ils continuent leur promenade matinale, une demi-heure dans un sens puis retour. Ils discutent de tout et de rien, se demandant parfois comment les sujets s'enchaînent si différents les uns des autres.

µµµ

28/11 AC 245

Vendredi soir, ils décident de passer une soirée comme ils le font souvent. Dans les bras l'un de l'autre en regardant un bête programme TV. Ils ont soupé d'un morceau de poisson, compote, purée. La vaisselle est faite et rangée. Maxwell va à la douche, il aime être en pyjama pour la soirée. Une habitude qu'il a gardé de sa chimio, il y a plus de quarante ans.

L'eau commence à couler qu'on sonne à la porte. Heero soupire, mais s'y rend, il va se débarrasser vite fait des importuns. Il n'a pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il se fait mettre la main dessus et est entraîné à l'extérieur.

Une ombre circule rapidement dans l'appartement emportant plusieurs choses puis la porte se referme doucement.

À Suivre…

Chap 3 - Chap 5

Si ça vous a plu,

vous pouvez m'envoyer un MP

Merci de me signaler pour quelle histoire vous m'écrivez