banniere

Accueil Qui suis-je ? Fanfictions Fictions originales Fictions en commun Autres auteurs Liens 

Titre : Tueur à gages

Disclaimer : les persos ne sont pas à moi qu’on soit clair mdr, ils sont aux auteurs de Gundam Wing

Genre : euh… hors sujet mdr. Rien à voir avec le manga


Impatience


POV duo :   

J’ouvre la boite aux lettres, pas totalement réveillé. Je suis encore en caleçon, on est samedi matin, il est 9h30 et je viens de me lever. Je prends le tas d’enveloppe et les regarde tout en traversant le jardin pour retourner dans la maison où flotte une douce odeur de café.

- Quatre ! Courriers ! Je crie depuis la cuisine en posant les enveloppes sur le plan de travaille.

Je sors une tasse du placard et me sers du café. Quatre arrive dans la cuisine en sifflant. Et bien il y a des gens bien réveillé à neuf heures et demi le week-end. Quatre, c’est mon meilleur ami, il doit bien faire une tête de moins que moi et il est blond aux yeux bleus. On se connaît depuis qu’on est haut comme trois pommes ce qui fait qu’en même un bon bout de temps. Il lit donc le courrier et me tend une des enveloppes.

- Quoi ?

- C’est à ton nom idiot. Si tu prenais le temps de lire tu aurais sans doute remarqué. Dit-il en souriant.

- Merci.

Jeune tireur ? Nan c’est pas possible ! J’ouvre l’enveloppe à la hâte et en sort une lettre sur laquelle est écrit : « cher jeune, je te souhaite la bienvenue au sein de la société de tir dans laquelle tu t’es inscrit pour suivre un cours. Notre première rencontre aura lieu le mercredi 27 juillet à 18h00 précise au stand de tir. Blablabla »

Ils m’acceptent c’est trop génial. Quatre me sourit et me tend sa lettre sur laquelle est écrit la même chose. Je lui ébouriffe les cheveux.

- Ca va être génial Qua’ chou !

- Je suis d’accord, ça va être très intéressant.

Ça fait un moment que je me suis inscrit à ce cours et j’ai réussi à convaincre Quatre d’en faire autant. Ça a prit du temps, il déteste tout ce qui est arme de guerre mais bon, je suis très convaincant quand je veux. Faut dire que je ne lui ai pas non plus laissé le choix et puis le fait qu’il y aura des mecs ça l’a plutôt motivé. Ben oui, il aussi gay que moi alors forcément ça sera intéressant. Le 27 ? Mais c’est mercredi !

- Quatre ! C’est dans quatre jours ! YATTA !!

Je sautille sur place et serre la lettre contre moi comme s’il s’agissait d’un grand trésor. J’avale mon café en vitesse et monte prendre une douche. Je suis trop impatient d’y être surtout que je suis sûr qu’on va y faire des bonnes rencontres. Bref je me rappelle tout de même que j’ai rendez-vous avec Hilde et que c’est pour ça que je suis levé si tôt. Si j’arrive en retard, elle va me détruire.

J’enfile un jean noir et un t-shirt de la même couleur avant de me natter les cheveux. Je me poste devant le miroir et souligne mes yeux de noirs pour faire en faire ressortir la couleur. Améthyste, couleur unique. Je m’admire encore dix minutes dans le miroir. J’ai une silhouette fine, de dos on pourrait croire que je suis une fille faut dire que mes cheveux longs n’arrangent rien. J’ai également un visage fin, doux et pâle, je déteste le soleil. Je suis quand même musclé faut pas croire. Bref.

Je cours en bas, salue Quatre en passant et attrape mes clefs au vol avant de sortir pour traverser le jardin. J’ouvre le portail et marche. Il fait magnifiquement beau. C’est un temps d’été. Arrivé au bout de la rue, je tourne à droite et me dirige vers un café.

Sur la terrasse, exposé au soleil, les tables sont toutes occupées, les gens discutent joyeusement en prenant leur petit déjeuner. Une jeune fille aux cheveux bleus coupés court et vêtu d’une robe bleu ciel me fait un signe de la main. Je vais m’asseoir face à elle et lui sourit.

- Salut Hilde. Ça va ?

- Bien et toi ?

- Super.

- Rooooh Duo, j’ai rencontré un type super hier soir dans un bar.

- Hilde t’as encore dragué tout le monde.

- Mais non. Il est magnifique. Grand, brun avec une mèche devant l’œil, yeux verts. Il a une voix parfaite mais…

- Mais il est gay c’est ça ?

- Exact… comment sais-tu ?

- Parce que sinon tu aurais commencé ta phrase par « j’ai rencontré ma future conquête hier soir dans un bar »…

Elle me sourit. Elle sait que je la connais par cœur. Hilde est ma meilleure amie. Bah oui, faut aussi en avoir une. Elle est adorable et avec elle, on s’amuse à faire des commentaires sur les mecs qui passent. Elle me cherche l’homme parfait. Elle tient absolument à me caser, me demandé pas pourquoi, j’en sais trop rien.

Bon j’ai pas trop à me plaindre, les mecs qu’elle m’a présenté jusqu’à maintenant étaient tous des bons coups mais juste pour un soir… le mec parfait, je le trouverai tout seul. Elle est pleine de bonne attention ma princesse. Elle appelle le serveur et commande deux milk-shakes à la vanille.

La matinée commence. Assis l’un à coté de l’autre, on se met à observer autour de nous pour voir s’il y a des beaux mecs aux alentours mais ce matin, il y a pas foule. Juste des vieux couples et trois adolescents. Oui je sais j’ai tout juste 18 ans, je suis aussi encore considéré comme tel… quoique… bref eux doivent avoir… aller quoi ? 15 ans ? Nan mais regardez les comme ils se la pètent. Ils font les grands à fumer leurs cigarettes et à parler des nanas qu’ils se sont envoyés. Je plains ses filles si c’est vrai. Ouah j’ai envie d’aller les frapper, me demander pas pourquoi mais là ça me prend. Hilde aussi vu le regard qu’elle leur lance. Une jeune fille passe à coté d’eux et ils la sifflent. Elle fait comme si elle n’a rien entendu et continue son chemin mais un des mecs la retient par le poignet et avec un grand sourire lui propose de se joindre à eux. Elle refuse mais il insiste.

- Désolé Hilde.

Je me lève et me dirige vers leur table, voyant qu’ils ne la laissent pas tranquille.

- Enfin t’es arrivée p’tite sœur, ça fait vingt minutes que je t’attends. Je dis en souriant à l’adolescente.

Elle ouvre grand les yeux et réponds :

- Excuse-moi, j’ai été retenu.

Je fusille du regard le mec qui la tient et l’attrape par le col.

- Ne la touche plus c’est clair ?

- Ou… oui.

Je le lâche et amène la jeune fille à notre table. Elle s’assied en me remerciant.

- C’est rien. Je m’appelle Duo et voici ma meilleure amie, Hilde.

- Enchanté, moi c’est Anaïs.

J’étais alors loin de me douter que j’allais la revoir quatre jours après…

A suivre… 

Accueil - Chap 2 

Si ça vous a plu, il y a l'option

Commentaires

Merci de dire pour quelle histoire vous m'écrivez ^___^